Situation de 49 militaires ivoiriens détenus au Mali : La réaction bouleversante du président Faure Gnassingbé (photos)


Video player

La situation de 49 militaires ivoiriens au Mali continue de faire réagir les décideurs politiques ouest-africains. A cet effet, le président de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, a rencontré mardi à Abidjan Robert Ducey, le ministre togolais des Affaires étrangères et représentant du président Faure Gnassingbé.

Le chef de l’Etat Faure Nassin a été transmis au ministre des affaires étrangères ivoirien, Alassane Ouattara, par le chef des affaires étrangères du Togo, Robert Dussey, selon une fiche d’information du palais présidentiel ivoirien relayée par des médias locaux.Information pour SEM Faure Gnassingbé.

« L’échange a porté sur les questions de paix et de sécurité… Dans ce contexte, le ministre togolais a évoqué son séjour à Bamako, au Mali, le lundi 18 juillet 2022, au cours duquel il a évoqué la situation de 49 militaires ivoiriens. A préciser Sur ce dossier, le président Alassane Ouattara a remercié le président Faure Gnassingbé pour son initiative de trouver une solution rapide », rapporte le communiqué « Abidjan Net » à nos confrères.

 

entretien du president de la republique alassane ouattara avec m robert dus v1y5coaqweo - Situation de 49 militaires ivoiriens détenus au Mali : La réaction bouleversante du président Faure Gnassingbé (photos)

Par ailleurs, M. Ducey a indiqué que le président Alassane Ouattara et le président togolais Faure Gnassingbé « soutiennent et sont disposés à maintenir la paix et l’entente entre les peuples et les nations ».

« Une fin heureuse »

Les autorités maliennes ont appelé lundi le Togo à une médiation, ce que le Togo a accepté, en vue d’une « issue satisfaisante » dans la situation de 49 militaires ivoiriens détenus à Bamako depuis plus d’une semaine, a indiqué le ministre malien des Affaires étrangères de deux pays.

 

La Côte d’Ivoire a appelé mardi dernier à la libération « sans délai » de 49 militaires arrêtés « injustement » à l’aéroport de Bamako le 10 juillet, que les autorités maliennes ont accusés d’être des « mercenaires » tentant de déstabiliser le pays.

 

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire