Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Singuila se confie sur la période où il vivait dans la rue
07/11/2019 à 22h24 par La redaction

Pour beaucoup de personnes qui ont réussi aujourd’hui, la vie n’a pas toujours été rose. C’est le cas du chanteur Singuila. Invité dans une émission, le Rossignol est revenu sur une période assez difficile pour lui.

Dans une interview accordée au Talk Show « Tchin », Singuila a abordé le sujet de la période durant laquelle il vivait dans la rue. Adolescent à l’époque, la coqueluche des “nanas” était constamment dans les conflits avec sa sœur et son beau-frère chez qui il habitait en France.

Comme il l’a affirmé dans son entretien, la montée des hormones lui donnait à cette époque l’impression d’être un « un caïd », « un gros dur » au point de vouloir affronter tout le monde. De là viendra le problème qui l’enverra dans la rue.

“Un jour, mon proviseur m’a lâché des propos racistes, comme j’avais le sang chaud à cette époque, j’ai voulu le taper, on m’a viré. Ça a fait une crise à la maison, je me suis retrouvé à la rue.” Waah !

L’interprète de « L’amour ne suffit pas » avoue avoir connu beaucoup de souffrance à ce moment-là. Seule et livré à lui-même il les choses n’ont pas été faciles.

“La rue, c’est dur parce qu’on ne s’y attend pas. On ne sait pas tout de suite qu’on est à la rue. On se dit juste ce soir je ne vais pas réussir à trouver où dormir puis ensuite on cherche un autre endroit, on va quelque part”  a-t-il affirmé avant d’ajouter :

“Les gens nous accueillent bien mais on comprend qu’on n’est là que pour quelques jours. Un jour, tu dors sur un banc, la nuit d’après dans une cage d’escalier.”

Aujourd’hui plus sage et plus posé, Singuila ne regrette pas pour autant ces moments difficiles. Il reconnait que c’est grâce à eux qu’il est ce qu’il est aujourd’hui. C’est-à-dire un artiste plein de talent avec une carrière incroyable.

“Je ne regrette rien. Si j’en suis là aujourd’hui c’est grâce à ce genre de moments. Je suis un homme plus sage. La vie n’est pas facile, il faut se battre”, a-t-il conclu.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Pour beaucoup de personnes qui ont réussi aujourd’hui, la vie n’a pas toujours été rose. C’est le cas du chanteur Singuila. Invité dans une émission, le Rossignol est revenu sur une période assez difficile pour lui.

Dans une interview accordée au Talk Show « Tchin », Singuila a abordé le sujet de la période durant laquelle il vivait dans la rue. Adolescent à l’époque, la coqueluche des “nanas” était constamment dans les conflits avec sa sœur et son beau-frère chez qui il habitait en France.

Comme il l’a affirmé dans son entretien, la montée des hormones lui donnait à cette époque l’impression d’être un « un caïd », « un gros dur » au point de vouloir affronter tout le monde. De là viendra le problème qui l’enverra dans la rue.

“Un jour, mon proviseur m’a lâché des propos racistes, comme j’avais le sang chaud à cette époque, j’ai voulu le taper, on m’a viré. Ça a fait une crise à la maison, je me suis retrouvé à la rue.” Waah !

L’interprète de « L’amour ne suffit pas » avoue avoir connu beaucoup de souffrance à ce moment-là. Seule et livré à lui-même il les choses n’ont pas été faciles.

“La rue, c’est dur parce qu’on ne s’y attend pas. On ne sait pas tout de suite qu’on est à la rue. On se dit juste ce soir je ne vais pas réussir à trouver où dormir puis ensuite on cherche un autre endroit, on va quelque part”  a-t-il affirmé avant d’ajouter :

“Les gens nous accueillent bien mais on comprend qu’on n’est là que pour quelques jours. Un jour, tu dors sur un banc, la nuit d’après dans une cage d’escalier.”

Aujourd’hui plus sage et plus posé, Singuila ne regrette pas pour autant ces moments difficiles. Il reconnait que c’est grâce à eux qu’il est ce qu’il est aujourd’hui. C’est-à-dire un artiste plein de talent avec une carrière incroyable.

“Je ne regrette rien. Si j’en suis là aujourd’hui c’est grâce à ce genre de moments. Je suis un homme plus sage. La vie n’est pas facile, il faut se battre”, a-t-il conclu.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire