Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Simone Gbagbo reçoit une menace de la part des femmes du Rhdp
14/08/2020 à 11h37 par La redaction

L’ex Première Dame de Côte d’Ivoire n’est plus en odeur de sainteté avec des femmes de la coalition au pouvoir. Après sa sortie sur la situation socio-politique dans le pays où elle affirme que la candidature du président Alassane Ouattara pour un troisième mandat était « anticonstitutionnelle » Simone Gbagbo a reçu une sévère mise en garde de la part des femmes du Rhdp.
Simone Gbagbo est désormais dans l’œil du cyclone. Pour s’être mêlée une nouvelle fois de la gouvernance du président Ouattara, l’ex Première Dame de Côte d’Ivoire doit faire maintenant un choix : soit se garder de dire mots sur les entreprises du président Ouattara, soit retourner dans les bras de la Cour Pénale Internationale (Cpi).
C’est en effet la menace qui lui a été adressé par la ministre de l’Education nationale Kandia Camara et ses compères du Rhdp. “Si Mme Simone Gbagbo continue d’attiser la flamme de la haine et de la division qui pourrait engendrer des blessés et des morts, les femmes du Rhdp se verront dans l’obligatoire de demander au président de la République de ne plus s’interposer et de laisser le processus de son transfèrement à la Cour pénale internationale (CPI) », a prévenu Joséphine Kouassi, la présidente régionale des femmes du Rhdp dans le Sud-Comoé.
Pour rappel, Alassane Ouattara après avoir envoyé Laurent Gbagbo et Blé Goudé à la CPI, s’est engagé à ne permettre qu’aucun ivoirien réponde à une convocation de la prison de Scheveningen à la Haye. C’est en raison de cette mesure que Mme Gbagbo tant réclamée par Fatou Bensouda n’a jamais été transférée, elle a même bénéficié d’une amnistie de la part du numéro un d’Abidjan en août 2018.
« M. Alassane Ouattara est bel et bien éligible au regard de la Constitution de la Côte d’Ivoire promulguée le 8 novembre 2016, et qui institue la troisième République et notre pays »,  a soutenu la responsable Du Rhdp.
Ouattara va-t-il alors céder à la pression des femmes du RHDP ?

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 495 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

L’ex Première Dame de Côte d’Ivoire n’est plus en odeur de sainteté avec des femmes de la coalition au pouvoir. Après sa sortie sur la situation socio-politique dans le pays où elle affirme que la candidature du président Alassane Ouattara pour un troisième mandat était « anticonstitutionnelle » Simone Gbagbo a reçu une sévère mise en garde de la part des femmes du Rhdp.
Simone Gbagbo est désormais dans l’œil du cyclone. Pour s’être mêlée une nouvelle fois de la gouvernance du président Ouattara, l’ex Première Dame de Côte d’Ivoire doit faire maintenant un choix : soit se garder de dire mots sur les entreprises du président Ouattara, soit retourner dans les bras de la Cour Pénale Internationale (Cpi).
C’est en effet la menace qui lui a été adressé par la ministre de l’Education nationale Kandia Camara et ses compères du Rhdp. “Si Mme Simone Gbagbo continue d’attiser la flamme de la haine et de la division qui pourrait engendrer des blessés et des morts, les femmes du Rhdp se verront dans l’obligatoire de demander au président de la République de ne plus s’interposer et de laisser le processus de son transfèrement à la Cour pénale internationale (CPI) », a prévenu Joséphine Kouassi, la présidente régionale des femmes du Rhdp dans le Sud-Comoé.
Pour rappel, Alassane Ouattara après avoir envoyé Laurent Gbagbo et Blé Goudé à la CPI, s’est engagé à ne permettre qu’aucun ivoirien réponde à une convocation de la prison de Scheveningen à la Haye. C’est en raison de cette mesure que Mme Gbagbo tant réclamée par Fatou Bensouda n’a jamais été transférée, elle a même bénéficié d’une amnistie de la part du numéro un d’Abidjan en août 2018.
« M. Alassane Ouattara est bel et bien éligible au regard de la Constitution de la Côte d’Ivoire promulguée le 8 novembre 2016, et qui institue la troisième République et notre pays »,  a soutenu la responsable Du Rhdp.
Ouattara va-t-il alors céder à la pression des femmes du RHDP ?

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 495 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire