Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Sénégal : Une employée licenciée pour un éternuement
22/04/2020 à 12h51 par Le Boy

Au Sénégal, la prénommée Fatou Ly Sall déclare avoir reçu une lettre de licenciement de son employeur, qui lui reproche de ne pas aller se faire soigner et de se mettre en congé à la suite d'un éternuement.

Fatou  dit avoir reçu une lettre de licenciement venant de son employeur, le 26 mars. "Insubordination, perte de confiance et faute lourde" sont les motifs invoqués par le directeur général du quotidien Le Soleil, Yakham Mbaye, a-t-elle dit à BBC Afrique.

"L'insubordination, est-ce parce que j'ai refusé d'aller me faire consulter ? C'est quoi l'insubordination ? Je ne sais pas. Je n'ai jamais reçu de demande d'explication de la part de la direction générale, ni du directeur général Yakham Mbaye ni de ses prédécesseurs", a-t-elle argué.

Pour le patron du quotidien Le Soleil, l'attitude de Fatou Ly Sall constitue "une faute lourde".

"Elle est arrivée à son lieu de travail en disant qu'elle a un état grippal, qu'elle tousse et éternue, ce qui a paniqué son entourage (ses collègues), qui a saisi la direction générale, que je représente. La direction générale a réagi en demandant à cette dame d'aller dans un établissement de santé indiqué. Elle a refusé de le faire", a dit Mbaye.

"Au regard du règlement intérieur de l'entreprise que je dirige, j'ai l'obligation et les prérogatives de dire à un employé que, puisque sa présence crée une ambiance délétère, de quitter son poste de travail et de se mettre en congé. Elle a refusé de s'exécuter après cette deuxième demande", a-t-il soutenu.

Et Mbaye d'ajouter : "Je lui ai adressé une mise en demeure écrite qu'elle a refusé de prendre. Elle a été licenciée pour faute lourde".

La branche Le Soleil du Syndicat des professionnels de l'information et de la communication du Sénégal (Synpics) déclare que Sall a "envoyé un certificat médical à sa hiérarchie par voie électronique".

Mais elle s'est ensuite fait licencier "pour faute lourde", affirme la section Synpics du journal, qui "demande à la direction générale de l'entreprise de revenir sur cette décision et de présenter à Fatou Ly Sall ses excuses, suite au préjudice moral qu'elle a subi".

Source : BBC

 

Lire aussi : Sénégal/ Coronavirus : le port de masque obligatoire dans certains lieux

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Au Sénégal, la prénommée Fatou Ly Sall déclare avoir reçu une lettre de licenciement de son employeur, qui lui reproche de ne pas aller se faire soigner et de se mettre en congé à la suite d'un éternuement.

Fatou  dit avoir reçu une lettre de licenciement venant de son employeur, le 26 mars. "Insubordination, perte de confiance et faute lourde" sont les motifs invoqués par le directeur général du quotidien Le Soleil, Yakham Mbaye, a-t-elle dit à BBC Afrique.

"L'insubordination, est-ce parce que j'ai refusé d'aller me faire consulter ? C'est quoi l'insubordination ? Je ne sais pas. Je n'ai jamais reçu de demande d'explication de la part de la direction générale, ni du directeur général Yakham Mbaye ni de ses prédécesseurs", a-t-elle argué.

Pour le patron du quotidien Le Soleil, l'attitude de Fatou Ly Sall constitue "une faute lourde".

"Elle est arrivée à son lieu de travail en disant qu'elle a un état grippal, qu'elle tousse et éternue, ce qui a paniqué son entourage (ses collègues), qui a saisi la direction générale, que je représente. La direction générale a réagi en demandant à cette dame d'aller dans un établissement de santé indiqué. Elle a refusé de le faire", a dit Mbaye.

"Au regard du règlement intérieur de l'entreprise que je dirige, j'ai l'obligation et les prérogatives de dire à un employé que, puisque sa présence crée une ambiance délétère, de quitter son poste de travail et de se mettre en congé. Elle a refusé de s'exécuter après cette deuxième demande", a-t-il soutenu.

Et Mbaye d'ajouter : "Je lui ai adressé une mise en demeure écrite qu'elle a refusé de prendre. Elle a été licenciée pour faute lourde".

La branche Le Soleil du Syndicat des professionnels de l'information et de la communication du Sénégal (Synpics) déclare que Sall a "envoyé un certificat médical à sa hiérarchie par voie électronique".

Mais elle s'est ensuite fait licencier "pour faute lourde", affirme la section Synpics du journal, qui "demande à la direction générale de l'entreprise de revenir sur cette décision et de présenter à Fatou Ly Sall ses excuses, suite au préjudice moral qu'elle a subi".

Source : BBC

 

Lire aussi : Sénégal/ Coronavirus : le port de masque obligatoire dans certains lieux

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire