Sénégal : la dot à 5000 F, une communauté musulmane célèbre 145 mariages Collectifs


Video player

Le mariage collectif avec une dot de 5000 F chez les Layènes à été initié par le Khalife général des Layènes en 1968 et est intitulé jour de la ziarra annuelle. Tous vêtus du blanc, ils marchent d’un pas lent, vers la tente placée à côté du mausolée de Seydina Limamou Lahi, fondateur de la confrérie Layène, sis à Diamalaye. Le samedi 6 janvier dernier était une fois encore un jour particulier chez les Layènes. D’après quelques medias, il s’est tenu 145 mariages collectifs célébrés par la communauté Layène avec 5000 F pour la dot de chacune de ces filles mariées.

Tout débute à 18 heures lorsque la délégation de la famille, dirigée par le porte-parole, Mamadou Lamine Laye, de l’Imam Mame Libasse Laye, fit leur entrée sous la tente. L’heure tant attendue est enfin arrivée pour la plupart des futurs mariés. C’est ainsi l’un des fils du Khalife, Baye Ndjine Thiaw Laye, coordonnateur de la ziarra, prend la parole et demande aux jeunes de «chauffer» la tente. Des chants sont donc entonnés en chœur pour environ 10 minutes de ferveur.
Il commence en disant qu’il est vrai que la dot est à 5000 F pour chaque mariée mais ceci en accord bien sûr avec les familles de la fille.

Cependant, le chargé de communication de la communauté layène, Moustapha Dème, explique que ce type de célébration date de 1883 et en ce moment, Khalife faisait des tournées dans les cités layènes pour sceller des unions. Mais à partir de 1985 c’est à dire plus d’un siècle après les premiers mariages scellés, cette célébration a été associée à la ziarra annuelle, qui a débuté en 1968 suivant les préceptes de l’Islam.

Il faut signaler que cette initiative a été mise en place dans l’objectif de lutter contre la déperdition, la prostitution, les écarts de jeunesse et bien d’autres choses qui abîme la jeunesse.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire