Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Sénégal/3ème mandat : C’est « ni Oui ni Non » pour Macky Sall 
08/01/2020 à 11h47 par Le Boy

Sénégal/3ème mandat : C’est « ni Oui ni Non » pour Macky Sall 

Sénégal/3ème mandat : C’est « ni Oui ni Non » pour Macky Sall 

A l’occasion du traditionnel discours à la Nation sénégalaise, le chef de l’État  Macky Sall, abordant la question d’un troisième mandat, a préféré entretenir le flou. Il a  indiqué que sa  réponse ne sera « ni Oui, ni Non ».

La question est relancée depuis les vœux du président sénégalais face à la presse mardi 31 décembre. « Ni oui, ni non », a rétorqué le chef de l’État, interrogé sur son intention de se représenter en 2024. Une réponse volontairement qui suscite un débat et  qui agite l’espace public depuis sa réélection en février 2019.

Lire aussi  : Indonésie: une Sénégalaise condamnée à 11 ans de prison

Lors d’un entretien qui s’est tenu au Palais présidentiel, la veille du nouvel An, le chef de l’Etat du Sénégal, Macky Sall, a abordé la question du troisième mandat. Le dirigeant sénégalais a préféré faire dans le clair-obscur. « Ma réponse ne sera ni Oui, ni Non. La question est évoquée depuis plusieurs années, avant les élections et à la même époque l’année dernière », a précisé Macky Sall qui insiste que : « quelle que soit sa réponse, le débat sur le mandat ne sera pas terminé ».

Le Président sénégalais met toutefois en garde que si jamais il déclarait sa non-candidature, son gouvernement « baisserait  les bras », précisant que les autres questions relatives à l’économie, à la société, entre autres, sont plus importantes que le mandat. Il conclut que l’heure n’est pas encore à ce débat.

Selon un collaborateur de Macky Sall, ce dernier entend ainsi éviter les guerres de succession au sein de sa formation politique, l’Alliance pour la République (APR), et de son gouvernement. « Si je dis que je ne serai pas candidat, les membres du gouvernement ne vont plus travailler, chacun va essayer de se positionner. Si je dis que je serai candidat, une vive polémique va s’ensuivre », a d’ailleurs assuré le président devant les médias, rappelant qu’il n’avait pas de dauphin désigné.

Lire aussi : Sénégal : la dot à 5000 F, une communauté musulmane célèbre 145 mariages Collectifs

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 492 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

A l’occasion du traditionnel discours à la Nation sénégalaise, le chef de l’État  Macky Sall, abordant la question d’un troisième mandat, a préféré entretenir le flou. Il a  indiqué que sa  réponse ne sera « ni Oui, ni Non ».

La question est relancée depuis les vœux du président sénégalais face à la presse mardi 31 décembre. « Ni oui, ni non », a rétorqué le chef de l’État, interrogé sur son intention de se représenter en 2024. Une réponse volontairement qui suscite un débat et  qui agite l’espace public depuis sa réélection en février 2019.

Lire aussi  : Indonésie: une Sénégalaise condamnée à 11 ans de prison

Lors d’un entretien qui s’est tenu au Palais présidentiel, la veille du nouvel An, le chef de l’Etat du Sénégal, Macky Sall, a abordé la question du troisième mandat. Le dirigeant sénégalais a préféré faire dans le clair-obscur. « Ma réponse ne sera ni Oui, ni Non. La question est évoquée depuis plusieurs années, avant les élections et à la même époque l’année dernière », a précisé Macky Sall qui insiste que : « quelle que soit sa réponse, le débat sur le mandat ne sera pas terminé ».

Le Président sénégalais met toutefois en garde que si jamais il déclarait sa non-candidature, son gouvernement « baisserait  les bras », précisant que les autres questions relatives à l’économie, à la société, entre autres, sont plus importantes que le mandat. Il conclut que l’heure n’est pas encore à ce débat.

Selon un collaborateur de Macky Sall, ce dernier entend ainsi éviter les guerres de succession au sein de sa formation politique, l’Alliance pour la République (APR), et de son gouvernement. « Si je dis que je ne serai pas candidat, les membres du gouvernement ne vont plus travailler, chacun va essayer de se positionner. Si je dis que je serai candidat, une vive polémique va s’ensuivre », a d’ailleurs assuré le président devant les médias, rappelant qu’il n’avait pas de dauphin désigné.

Lire aussi : Sénégal : la dot à 5000 F, une communauté musulmane célèbre 145 mariages Collectifs

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 492 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire