Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Santé : une femme de 36 ans amputée des deux pieds et des doigts à cause de sa cup menstruelle
23/01/2020 à 13h33 par La redaction

Sandrine Graneau, infirmière de 36 ans, a été victime d’un choc toxique suite à l’utilisation d’une coupe menstruelle. La jeune femme a été amputée des deux pieds et d’une partie des doigts, a-t-on appris auprès du Parisien.

Selon ce média français, madame Graneau a été victime d’un choc toxique lié à l’utilisation d’une coupe menstruelle, une coupe en silicone qui permet de recueillir le sang dans le vagin pendant les règles – qui a été le terreau du développement d’une bactérie dangereuse qui s’est propagée rapidement dans son corps.

C’est en avril 2019 que cette infirmière a utilisé une cup. « C’est d’abord l’histoire d’une maman qui se couche un soir comme tous les autres et se réveille 5 jours plus tard dans un service de réanimation. Ce qu’elle ne pensait au départ qu’une petite douleur dans le ventre s’avérait être en fait le début d’un choc toxique », raconte-t-elle sur la page Facebook de l’association qu’elle a créée depuis.

Les médecins ont réussi à éradiquer la bactérie et ont permis que Sandrine reste en vie, son quotidien a radicalement changé. « Malheureusement, les lourds traitements qui lui auront permis de rester en vie ont un coût : ses doigts et ses pieds n’ont plus été irrigués normalement. Des plaies et des nécroses les ont envahis ; elle ne les reverra plus », écrit-elle avec émotion.

Le Syndrome du Choc Toxique (SCT) est une maladie infectieuse rare et aiguë, potentiellement mortelle, provoquée par la libération de bactéries dangereuses dans le sang. Elle peut rapidement affecter plusieurs organes comme le foie, les poumons et les reins et une aide médicale est nécessaire aussitôt que possible. Potentiellement mortelle, elle est causée par une bactérie qui pénètre dans la peau puis dans la circulation sanguine, semblable au staphylocoque doré. Le choc toxique n’est pas toujours lié à l’utilisation de tampons hygiéniques, mais environ la moitié des cas de SCT concernent des femmes et des jeunes filles lors de la période des règles.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 542 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Sandrine Graneau, infirmière de 36 ans, a été victime d’un choc toxique suite à l’utilisation d’une coupe menstruelle. La jeune femme a été amputée des deux pieds et d’une partie des doigts, a-t-on appris auprès du Parisien.

Selon ce média français, madame Graneau a été victime d’un choc toxique lié à l’utilisation d’une coupe menstruelle, une coupe en silicone qui permet de recueillir le sang dans le vagin pendant les règles – qui a été le terreau du développement d’une bactérie dangereuse qui s’est propagée rapidement dans son corps.

C’est en avril 2019 que cette infirmière a utilisé une cup. « C’est d’abord l’histoire d’une maman qui se couche un soir comme tous les autres et se réveille 5 jours plus tard dans un service de réanimation. Ce qu’elle ne pensait au départ qu’une petite douleur dans le ventre s’avérait être en fait le début d’un choc toxique », raconte-t-elle sur la page Facebook de l’association qu’elle a créée depuis.

Les médecins ont réussi à éradiquer la bactérie et ont permis que Sandrine reste en vie, son quotidien a radicalement changé. « Malheureusement, les lourds traitements qui lui auront permis de rester en vie ont un coût : ses doigts et ses pieds n’ont plus été irrigués normalement. Des plaies et des nécroses les ont envahis ; elle ne les reverra plus », écrit-elle avec émotion.

Le Syndrome du Choc Toxique (SCT) est une maladie infectieuse rare et aiguë, potentiellement mortelle, provoquée par la libération de bactéries dangereuses dans le sang. Elle peut rapidement affecter plusieurs organes comme le foie, les poumons et les reins et une aide médicale est nécessaire aussitôt que possible. Potentiellement mortelle, elle est causée par une bactérie qui pénètre dans la peau puis dans la circulation sanguine, semblable au staphylocoque doré. Le choc toxique n’est pas toujours lié à l’utilisation de tampons hygiéniques, mais environ la moitié des cas de SCT concernent des femmes et des jeunes filles lors de la période des règles.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 542 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire