Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Santé: l’huile de coco est un «pur poison», selon un professeur de Harvard
23/08/2018 à 19h12 par La redaction

Elle est considérée comme un produit sain, mais l’huile, qui est riche en graisses saturées, est «l’une des pires choses que vous pouvez manger», selon une experte.

Pour certains magasins de produits diététiques et certains sites de bien-être, c’est la panacée qui aide à tout, des cheveux malsains, de la fatigue mentale à l’obésité et aux hémorroïdes. Mais l’image soigneusement conçue de l’huile de noix de coco pour soigner de nombreux maux a été rejetée par un professeur de Harvard.

Karin Michels, épidémiologiste à l’école de santé publique de Harvard TH Chan, aux USA a critiqué le choix des super-aliments et s’en est prise l’huile de noix de coco en particulier, qualifiant cette substance de «l’une des pires choses à manger» qui peut être comparé à un “pur poison”.

Michels a fait ses commentaires dans une récente conférence intitulée “Huile de noix de coco et autres erreurs nutritionnelles” à l’Université de Fribourg, où elle occupe un second poste académique en tant que directrice de l’Institut de prévention et d’épidémiologie des tumeurs. Le discours, prononcé en allemand, a été regardé près d’un million de fois sur YouTube.

Michels a basé sa mise en garde sur la forte proportion de graisses saturées dans l’huile de noix de coco, connue pour augmenter le taux de cholestérol LDL, et donc le risque de maladies cardiovasculaires. L’huile de coco contient plus de 80% de graisses saturées, plus du double de la quantité trouvée dans le saindoux, et 60% de plus que ce que l’on trouve dans les graisses rôties de bœuf.

 

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 502 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Elle est considérée comme un produit sain, mais l’huile, qui est riche en graisses saturées, est «l’une des pires choses que vous pouvez manger», selon une experte.

Pour certains magasins de produits diététiques et certains sites de bien-être, c’est la panacée qui aide à tout, des cheveux malsains, de la fatigue mentale à l’obésité et aux hémorroïdes. Mais l’image soigneusement conçue de l’huile de noix de coco pour soigner de nombreux maux a été rejetée par un professeur de Harvard.

Karin Michels, épidémiologiste à l’école de santé publique de Harvard TH Chan, aux USA a critiqué le choix des super-aliments et s’en est prise l’huile de noix de coco en particulier, qualifiant cette substance de «l’une des pires choses à manger» qui peut être comparé à un “pur poison”.

Michels a fait ses commentaires dans une récente conférence intitulée “Huile de noix de coco et autres erreurs nutritionnelles” à l’Université de Fribourg, où elle occupe un second poste académique en tant que directrice de l’Institut de prévention et d’épidémiologie des tumeurs. Le discours, prononcé en allemand, a été regardé près d’un million de fois sur YouTube.

Michels a basé sa mise en garde sur la forte proportion de graisses saturées dans l’huile de noix de coco, connue pour augmenter le taux de cholestérol LDL, et donc le risque de maladies cardiovasculaires. L’huile de coco contient plus de 80% de graisses saturées, plus du double de la quantité trouvée dans le saindoux, et 60% de plus que ce que l’on trouve dans les graisses rôties de bœuf.

 

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 502 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire