Sanctions de la CEDEAO: le Qatar soutient le Mali

Le Mali perd et gagne des alliés depuis qu’il a commencé son bras de fer avec la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) au sujet de l’organisation des élections démocratiques. En dehors de la Guinée, la junte militaire malienne peut compter sur le soutien du Qatar.

 

En effet, ce mardi 11 janvier 2022, le Premier ministre malien, Choguel K. Maiga a reçu l’ambassadeur du Qatar. Plusieurs discussions ont meublé cette rencontre, notamment les sanctions infligées par la CEDEAO au sommet extraordinaire tenu à Accra, au Ghana, le 09 janvier 2022.

 

L’ambassadeur du Qatar au Mali s’est dit touché par la situation actuelle que traverse le Mali. Dans la foulée, il a garanti que les siens apporteront leur soutien aux dirigeants malien dans cette affaire où plusieurs pays voisins se sont désolidarisés conformément aux sanctions du bloc régional. L’ambassadeur a d’ailleurs  remis au chef du gouvernement Malien une invitation du Président Qatarien pour le prochain Forum de Doha, prévu du 21 au 22 mars 2022.

 

Outre le Qatar, le Mali a gagné une importante bouée de sauvetage économique en provenance de la Guinée voisine. La junte militaire guinéenne a déclaré que “les frontières aériennes, terrestres et maritimes de la Guinée sont ouvertes à toutes les nations fraternelles, conformément à sa volonté panafricaine.”

 

Dans une déclaration lue à la télévision publique lundi 10 janvier 2022, le Comité national de rassemblement pour le développement (composé de militaires) a déclaré que la Guinée n’avait “rien à voir avec la décision du quatrième sommet extraordinaire des dirigeants”.

 

Pour rappel, la CEDEAO a adopté dimanche une série de restrictions à l’encontre du Mali, y compris la suspension des transactions financières, en raison de l’incapacité des autorités intérimaires à organiser des élections démocratiques le mois prochain.

 

En réponse, le gouvernement militaire malien a déclaré qu’il fermait ses frontières terrestres et aériennes avec l’organisation et rappelait ses ambassadeurs des États membres, condamnant “fermement” les sanctions “illégales” imposées au pays. Par ailleurs, la junte a appelé l’ensemble de la population et la diaspora à une mobilisation générale sur toute l’étendue du territoire national le vendredi 14 janvier 2022.

 

Source

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire