Salah : « Je n’ai tué personne, je n’ai même pas … »


Video player

Salah Abdeslam, le principal suspect d’un attentat terroriste djihadiste à Paris en novembre 2015 qui a tué 130 personnes, a déclaré à un tribunal français qu’il n’avait jamais tué ni blessé personne.

Le franco-marocain Abdeslam est le seul membre survivant du groupe islamiste qui aurait perpétré des coups de feu et des attentats à la bombe contre six restaurants et bars à Paris, la salle de concert du Bataclan et le stade national de football.

Il est le seul des 20 accusés à avoir été directement inculpé de meurtre, de tentative de meurtre et de prise d’otage.

La police pense que son gilet explosif a mal fonctionné lorsqu’il a tenté l’attaque et a fui la capitale française quelques heures après l’attaque.
Au tribunal mercredi 9 février, Abdeslam, 32 ans, a déclaré qu’il soutenait le groupe militant de l’État islamique et devenait un combattant, mais n’a pas admis être impliqué dans une attaque coordonnée contre la ville. 130 personnes sont mortes. Mec, le crime était considéré comme le plus meurtrier de la France d’après-guerre et a envoyé des ondes de choc à travers l’Europe.

“Je veux dire aujourd’hui que je n’ai tué personne et que je n’ai blessé personne. Je n’ai même pas égratigné”, a déclaré Abdeslam au tribunal lors de son interrogatoire.

« C’est important pour moi parce que les gens n’arrêtent pas de me calomnier depuis cette affaire. »

Abdeslam n’a jamais exprimé de remords pour l’attentat du 13 novembre 2015 depuis l’attentat.

S’il est reconnu coupable, il encourt la prison à vie.
En 2015, le groupe terroriste État islamique a ciblé Paris pour contraindre le président François Hollande à mettre fin à l’intervention militaire de la France contre l’État islamique en Syrie et en Irak, a déclaré Abdeslam.

“C’est de sa faute si nous étions ici aujourd’hui”, a déclaré Abdeslam à propos de Hollande devant le tribunal.

« Ils ont répondu à l’agression française et occidentale. S’ils ont tué des civils, c’était pour marquer l’esprit. »

Abdeslam a déclaré au tribunal qu’il n’était jamais allé en Syrie mais qu’il admirait la volonté des militants de se sacrifier chaque jour.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire