Saïd Penda dévoile encore des secrets sur Mamadou Koulibaly


Video player

Mamadou Koulibaly, homme politique ivoirien et ancien chef du Parlement de la Côte d’Ivoire fait beaucoup par de lui sur les réseaux sociaux. Candidat déclaré à la présidentielle d’octobre 2020, Mamadou Koulibaly n’a pas encore lâché l’affaire sur l’expulsion de Nathalie Yamb, la suisso-camerounaise et sa conseillère en communication.

Après qu’il ait révélé les vraies raisons de l’expulsion de Nathalie Yamb, le journaliste Saïd Penda dénonce ensuite la relation qui existait entre Mamadou Koulibaly et sa conseillère de communication en dehors de la politique.
Mamadou Koulibaly, l’homme qui souhaite diriger la Côte d’Ivoire sur cinq années au cas où il est élu président de la république, est d’après certains, l’une des figures emblématiques de l’ancien régime. Il a occupé le poste de président de l’assemblée nationale lorsque Laurent Gbagbo était au pouvoir puis leader du front populaire ivoirien après l’arrestation de Gbagbo en 2011.

Le journaliste Saïd Penda après avoir attaqué Mamadou Koulibaly suite à l’affaire de Nathalie Yamb, revient encore une fois livrer de nouvelles informations sur ce dernier, qualifié de panafricaniste par certains. Mamadou est appelé panafricaniste parce qu’il a interpellé de façon directe les pays partenaires du FCFA à l’indépendance financière.
Contrairement au raisonnement des autres, le journaliste Saïd Penda ne partage pas les mêmes opinions que les autres. Pour lui, Mamadou Koulibaly est loin d’être un panafricaniste.

De ce fait il affirme que «Celui qui se fait passer aujourd’hui pour le pape de la vertu avait pourtant offert un passeport diplomatique ivoirien à sa maîtresse devenue officieusement conseillère en communication, la Suisso-camerounaise Nathalie Yamb».
Saïd Penda continue en affirmant que Nathalie Yamb a collaboré avec le régime xénophobe anti-panafricain du criminel de guerre gbagbo en se faisant passer pour une panafricaniste.

Pour finir, le journaliste Saïd Penda annonce avec déception que le peuple ivoirien prend trop à la légère l’affaire de Mamadou Koulibaly qui, non seulement se fait passer pour un bon partisan et citoyen mais aussi lui accorde un mandat électif depuis la chute de Laurent Gbagbo.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire