Actualité Politique, Économie, Sport , en France et du reste
Sahara : après Boukadoum, Blinken s’est entretenu avec Bourita
3Vision-Group
02/05/2021 à 08h47 par La redaction

Au lendemain de son entretien avec le ministre algérien des Affaires étrangères Sabri Boukadoum, le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, a également échangé avec son homologue marocain, Nasser Bourita. Il a été question des relations bilatérales entre le royaume chérifien et les États-Unis, mais également la marocanité du Sahara Occidental.

La bataille diplomatique entre l’Algérie et le Maroc autour de la question du Sahara Occidental est à son paroxysme, même si le royaume chérifien semble prendre un peu d’avance par rapport à son voisin, soutien indéfectible du Front du Polisario. À moins de 24 heures de son entretien avec le ministre algérien des Affaires étrangères Sabri Boukadoum, le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, a également échangé au téléphone avec son homologue marocain, Nasser Bourita.

À cette occasion, Antony Blinken a salué « la relation bilatérale de longue date et mutuellement avantageuse fondée sur des valeurs et des intérêts communs en matière de paix, de sécurité et de prospérité régionales ». Le diplomate américain s’est félicité également de la reprise des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël. Il s’est dit convaincu que cette reprise est porteuse de « bénéfices à long terme aux deux pays ». Les deux parties ont également examiné les possibilités de renforcer leur coopération en Afrique pour la promotion de la prospérité et la stabilité économique.

Évoquant ce sujet, Antony Blinken a loué le rôle du Maroc dans la stabilisation du Sahel et la Libye. Il a aussi salué les « réformes de grande envergure du roi Mohammed VI entreprises au cours des deux dernières décennies ». Blinken a encouragé le Maroc à « poursuivre dans la mise en œuvre de ces réformes et à réaffirmer son attachement à la protection et à la promotion des droits de l’Homme et des libertés fondamentales ».

En ce qui concerne la marocanité du Sahara, reconnu le 10 décembre 2020 par l’ancien Président Trump, Antony Blinken a assuré son homologue marocain du maintien de l’administration Joe Biden de cette décision, selon des sources à Washington. Et d’affirmer qu’il y a 10 jours, le conseiller de Biden pour le Moyen-Orient, Brett McGurk, s’est entretenu avec Bourita et a laissé entendre qu’« il n’y aurait pas de changement dans la politique américaine sur le Sahara Occidental ».

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 450 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :
togopapel APPLICATION MOBILE  ABONNEZ à Google news

Au lendemain de son entretien avec le ministre algérien des Affaires étrangères Sabri Boukadoum, le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, a également échangé avec son homologue marocain, Nasser Bourita. Il a été question des relations bilatérales entre le royaume chérifien et les États-Unis, mais également la marocanité du Sahara Occidental.

La bataille diplomatique entre l’Algérie et le Maroc autour de la question du Sahara Occidental est à son paroxysme, même si le royaume chérifien semble prendre un peu d’avance par rapport à son voisin, soutien indéfectible du Front du Polisario. À moins de 24 heures de son entretien avec le ministre algérien des Affaires étrangères Sabri Boukadoum, le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, a également échangé au téléphone avec son homologue marocain, Nasser Bourita.

À cette occasion, Antony Blinken a salué « la relation bilatérale de longue date et mutuellement avantageuse fondée sur des valeurs et des intérêts communs en matière de paix, de sécurité et de prospérité régionales ». Le diplomate américain s’est félicité également de la reprise des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël. Il s’est dit convaincu que cette reprise est porteuse de « bénéfices à long terme aux deux pays ». Les deux parties ont également examiné les possibilités de renforcer leur coopération en Afrique pour la promotion de la prospérité et la stabilité économique.

Évoquant ce sujet, Antony Blinken a loué le rôle du Maroc dans la stabilisation du Sahel et la Libye. Il a aussi salué les « réformes de grande envergure du roi Mohammed VI entreprises au cours des deux dernières décennies ». Blinken a encouragé le Maroc à « poursuivre dans la mise en œuvre de ces réformes et à réaffirmer son attachement à la protection et à la promotion des droits de l’Homme et des libertés fondamentales ».

En ce qui concerne la marocanité du Sahara, reconnu le 10 décembre 2020 par l’ancien Président Trump, Antony Blinken a assuré son homologue marocain du maintien de l’administration Joe Biden de cette décision, selon des sources à Washington. Et d’affirmer qu’il y a 10 jours, le conseiller de Biden pour le Moyen-Orient, Brett McGurk, s’est entretenu avec Bourita et a laissé entendre qu’« il n’y aurait pas de changement dans la politique américaine sur le Sahara Occidental ».

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 450 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire