Rwanda : une youtubeuse condamnée à 15 ans de prison pour cette raison

Jeudi 30 septembre, un tribunal rwandais a condamné à quinze ans de prison une YouTubeuse qui avait critiqué le pouvoir du président Paul Kagame. Yvonne Idamanji, 42 ans et mère de quatre enfants, n’était pas présente dans la salle d’audience de Kigali lorsqu’elle a pris connaissance de la décision.

Yvonne Idamanche a accusé le président Paul Kagame et ses autorités de construire une dictature et a été condamnée pour « incitation à la violence ». La YouTubeuse a indiqué qu’elle était responsable de six chefs d’accusation, notamment « incitation à la violence et à l’insurrection » et « diffamation du génocide », « monument », « propagation de rumeurs » et « agression ».

À lire aussi :
Côte d’Ivoire : L’ancien Ministre Guikahué bastonné en prison (révélations)

Il est reproché à la Youtubeuse d’avoir accusé le président Kagame et ses autorités de construire une dictature sur sa chaîne YouTube, d’avoir exploité le génocide de 1994 sans servir adéquatement les survivants et d’avoir remanié le mémorial du génocide dans les sites touristiques. Elle a également été accusée d’avoir agressé et blessé un policier lors de son arrestation.

À lire aussi :
La chute d'IBK a-t-elle précipité celle de Sidiki Diabaté ?

En plus de quinze ans de prison, elle a été condamnée à une amende équivalente à 2 000 dollars américains. Les procureurs ont requis une peine de trente ans de prison et une somme positive de 6 000 dollars. Yvonne Idamange a résisté à l’écoute car elle a accusé le tribunal de préjugés et a rejeté sa demande de diffusion en ligne de son procès.

La chaîne YouTube d’Yvonne Idamange compte 18 900 abonnés et ses films sont visionnés en moyenne 100 000 fois. Elle se décrit comme une survivante du génocide. Selon les Nations unies, au Rwanda, en 1994, la minorité tutsie a tué plus de 800 000 personnes. En mars, Human Rights Watch (HRW) a exprimé son inquiétude face à l’augmentation des arrestations ou des poursuites à l’encontre des personnes qui critiquent les autorités rwandaises sur le Web.

À lire aussi :
Rwanda : le confinement prolongé pour 5 jours à Kigali et dans huit districts

Avec RFI

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire