Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Rwanda : quatre jeunes femmes arrêtées pour “pornographie”
05/08/2020 à 10h44 par La redaction

Au Rwanda, pour avoir publié des photos d’elles considérées comme pornographiques, quatre femmes ont été arrêtées par la justice du pays.

L’affaire a suscité une grande indignation sur la toile. Alors qu’elles sont accusées d’avoir publié des photos d’elles jugées « pornographiques », quatre femmes se sont vues traîner devant les journalistes à l’occasion d’une conférence de presse tenue à cet effet, vendredi dernier.

A en croire la presse locale, c’est ainsi que se jugent les affaires de cet ordre. Arrêtées le mardi dernier, on reproche aux quatre jeunes femmes d’avoir publié des images indécentes par voie électronique. Une pratique qui entre dans le champ de la cybercriminalité.

Rwanda : quatre jeunes femmes arrêtées pour "pornographie"

Quand il s’agit d’une affaire de cet ordre, les autorités auraient en effet décidé que les coupables soient présentées à la presse avant d’être jugés. C’est ainsi que des photos des quatre suspectes ont été publiées sur les réseaux, laissant fuser des réactions pour le moins approbatrices.

« Cette culture de la parade et de l’humiliation est méprisable », a réagi un internaute selon Rfi sur Twitter, tandis que d’autres dénoncent une loi sur l’indécence peu précise, laissant la porte ouverte à des dérives.

De leur côté, les autorités affirment que le but de l’opération consiste à mettre en garde le public assurant que ni les noms, ni les visages des quatre femmes n’ont été dévoilés.

Pour l’histoire, un homme de nationalité congolaise est suspecté d’avoir emmené les jeunes filles à se dénuder contre de l’argent. Il aurait été arrêté au même moment que les mises en cause pour ensuite se faire tuer par la police alors après avoir tenté de s’échapper d’un commissariat de Kigali, selon un communiqué officiel des autorités.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 494 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Au Rwanda, pour avoir publié des photos d’elles considérées comme pornographiques, quatre femmes ont été arrêtées par la justice du pays.

L’affaire a suscité une grande indignation sur la toile. Alors qu’elles sont accusées d’avoir publié des photos d’elles jugées « pornographiques », quatre femmes se sont vues traîner devant les journalistes à l’occasion d’une conférence de presse tenue à cet effet, vendredi dernier.

A en croire la presse locale, c’est ainsi que se jugent les affaires de cet ordre. Arrêtées le mardi dernier, on reproche aux quatre jeunes femmes d’avoir publié des images indécentes par voie électronique. Une pratique qui entre dans le champ de la cybercriminalité.

Rwanda : quatre jeunes femmes arrêtées pour "pornographie"

Quand il s’agit d’une affaire de cet ordre, les autorités auraient en effet décidé que les coupables soient présentées à la presse avant d’être jugés. C’est ainsi que des photos des quatre suspectes ont été publiées sur les réseaux, laissant fuser des réactions pour le moins approbatrices.

« Cette culture de la parade et de l’humiliation est méprisable », a réagi un internaute selon Rfi sur Twitter, tandis que d’autres dénoncent une loi sur l’indécence peu précise, laissant la porte ouverte à des dérives.

De leur côté, les autorités affirment que le but de l’opération consiste à mettre en garde le public assurant que ni les noms, ni les visages des quatre femmes n’ont été dévoilés.

Pour l’histoire, un homme de nationalité congolaise est suspecté d’avoir emmené les jeunes filles à se dénuder contre de l’argent. Il aurait été arrêté au même moment que les mises en cause pour ensuite se faire tuer par la police alors après avoir tenté de s’échapper d’un commissariat de Kigali, selon un communiqué officiel des autorités.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 494 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire