Russie-Ukraine : la Turquie ménage la chèvre et le chou


Video player

Ankara a décidé de jouer la carte de la politique équilibriste concernant le conflit russo-ukrainien. Membre de l’OTAN, voisine de l’Ukraine et de la Russie dans la mer Noire, la Turquie entretient de bons rapports avec les deux pays.

Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a indiqué le 1er mars que la Turquie avait demandé à la Russie de ne pas envoyer ses navires avant de qualifier, le 27 février, l’invasion de Moscou de guerre. « La Russie a déclaré que quatre de ses navires traverseraient les détroits les 27 et 28 février, dont trois ne sont pas enregistrés dans les registres de la mer Noire. Nous avons dit à la Russie de ne pas envoyer ces navires et la Russie a déclaré que les navires ne traverseraient pas ces détroits. La Turquie avait informé les États parties prenantes de la convention », a-t-il expliqué.
Il poursuit en prenant soin d’afficher l’attachement que voue son pays pour la Convention de Montreux. « Personne ne devrait s’en offusquer, car la Convention de Montreux est valable aujourd’hui, hier et demain, nous allons donc la mettre en œuvre » assure-t-il.
Il nous souvient que plus tôt cette semaine qu’au moins quatre navires russes attendaient la décision de la Turquie de traverser la Méditerranée. Deux d’entre eux avaient demandé à faire le voyage cette semaine. Les États-Unis ont exprimé leur satisfecit suite à la décision de la Turquie de fermer ses détroits. L’ambassadeur d’Ukraine en poste en Turquie a mentionné que son pays était reconnaissant envers la Turquie pour avoir mis en œuvre la Convention de Montreux.
Tout en qualifiant l’invasion de la Russie de violation inacceptable du droit international, la Turquie a soigneusement formulé sa rhétorique pour ne pas offenser la Russie, avec laquelle elle entretient des relations étroites en matière d’énergie, de défense et de tourisme. Elle a appelé au dialogue et proposé d’accueillir des pourparlers de paix. Son chef de la diplomatie a répété que la Turquie ne se joindrait pas à ses alliés occidentaux pour imposer des sanctions économiques à la Russie.
Cependant, Ankara a vendu des drones à Kiev et a signé un accord pour en coproduire davantage, provoquant la colère de Moscou. Il s’oppose également aux politiques russes en Syrie et en Libye, ainsi que l’annexion russe de la Crimée en 2014.

Pour rappel, il faille préciser que les détroits du Bosphore et des Dardanelles relient la mer Égée (une partie de la Méditerranée), Marmara (la mer intérieure de la Turquie) et la mer Noire. Cette dernière est celle à partir de laquelle la Russie a lancé une incursion sur la côte sud de l’Ukraine.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire