Pourquoi la Russie menace l’Ukraine maintenant ?


Video player

La crise russo-ukrainienne est une continuation de celle qui a commencé en 2014. Mais les récents développements politiques en Ukraine, aux États-Unis, en Europe et en Russie aident à expliquer pourquoi Poutine peut penser que le moment est venu d’agir.

Parmi ces développements figurent l’élection en 2019 du président ukrainien Volodymyr Zelensky, une personne qui a joué le rôle d’un président à la télévision puis est devenu le président actuel. En plus de l’autre chose dont vous vous souviendrez peut-être, Zelensky a promis pendant sa campagne qu’il “relancerait” les pourparlers de paix pour mettre fin au conflit dans l’est de l’Ukraine, notamment en traitant directement avec Poutine pour résoudre le conflit. La Russie, elle aussi, a probablement pensé qu’elle pourrait en tirer quelque chose : elle considérait Zelensky, un novice en politique, comme quelqu’un qui pourrait être plus ouvert au point de vue de la Russie.

Ce que la Russie veut, c’est que Zelensky mette en œuvre les accords de Minsk de 2014 et 2015, des accords qui ramèneraient les régions pro-russes en Ukraine mais équivaudraient, comme l’a dit un expert, à un “cheval de Troie” permettant à Moscou d’exercer une influence et un contrôle. Aucun président ukrainien ne pouvait accepter ces conditions, et donc Zelensky, sous la pression continue de la Russie, s’est tourné vers l’Occident pour obtenir de l’aide, parlant ouvertement de vouloir rejoindre l’OTAN.

L’opinion publique en Ukraine s’est également fortement prononcée en faveur d’une ascension dans des organismes occidentaux tels que l’UE et l’OTAN. Cela a peut-être donné à la Russie le sentiment d’avoir épuisé tous ses outils politiques et diplomatiques pour ramener l’Ukraine dans le giron. “Les élites de la sécurité de Moscou estiment qu’elles doivent agir maintenant car si elles ne le font pas, la coopération militaire entre l’OTAN et l’Ukraine deviendra encore plus intense et encore plus sophistiquée”, a déclaré Sarah Pagung, du Conseil allemand des relations étrangères.

Poutine a de nouveau testé l’Occident sur l’Ukraine au printemps 2021, rassemblant des forces et du matériel près de certaines parties de la frontière. Le renforcement des troupes a attiré l’attention de la nouvelle administration Biden, ce qui a conduit à un sommet annoncé entre les deux dirigeants. Quelques jours plus tard, la Russie a commencé à retirer certaines des troupes à la frontière.

La perspective de Poutine sur les États-Unis a également changé, ont déclaré des experts. Pour Poutine, le retrait chaotique de l’Afghanistan (dont Moscou saurait quelque chose) et les troubles intérieurs des États-Unis sont des signes de faiblesse.

Poutine peut également voir l’Occident divisé sur le rôle des États-Unis dans le monde. Biden tente toujours de reconstituer l’alliance transatlantique après la méfiance qui s’est accumulée sous l’administration Trump. Certaines des erreurs diplomatiques de Biden ont aliéné les partenaires européens, en particulier le désordonné retrait de l’Afghanistan susmentionné et l’accord sur les sous-marins nucléaires que Biden a conclu avec le Royaume-Uni et l’Australie qui a pris la France au dépourvu.

L’Europe a aussi ses propres fractures internes. L’UE et le Royaume-Uni sont toujours aux prises avec les retombées du Brexit. Tout le monde est aux prises avec la pandémie de Covid-19 en cours. L’Allemagne a un nouveau chancelier, Olaf Scholz, après 16 ans d’Angela Merkel, et le nouveau gouvernement de coalition tente toujours d’établir sa politique étrangère. L’Allemagne, ainsi que d’autres pays européens, importe du gaz naturel russe et les prix de l’énergie grimpent en ce moment. La France a des élections en avril et le président français Emmanuel Macron essaie de se tailler une place dans ces négociations.

Ces divisions – que Washington s’efforce de contenir – pourraient enhardir Poutine. Certains experts ont noté que Poutine avait ses propres pressions intérieures à gérer, y compris le coronavirus et une économie en difficulté, et il pourrait penser qu’une telle aventure renforcera sa position, tout comme elle l’a fait en 2014.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Pourquoi la Russie menace l'Ukraine maintenant ? Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire