Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Roch Kaboré: « Je n’ai pas l’intention de faire un 3e mandat »
26/10/2020 à 16h35 par Aimé AMSON

 

Le président burkinabè, Roch  Kaboré n'a pas l'intention de faire un troisième mandat.

Roch Marc Kaboré , comme certains président de la sous-région ouest africaine ne pense pas faire un troisième mandat.

Cette déclaration du président Roch Marc Christian Kaboré fait suite aux troisièmes mandats qui deviennent de plus en plus récurrents dans l'espace CEDEAO.

Ne s'inscrivant dans cette logique, le gendre du pays de Faure Gnassingbé ne trouve pas nécessaire un troisième mandat." J'ai pas l'intention de rebattre les cartes" a-t-il déclaré au sujet d'un éventuel troisième mandat.

l'Afrique en général et la sous-région ouest africaine a actuellement ce problème où les présidents qui ont accédé au pouvoir après avoir passé un moment dans l'opposition ne pense pas partir facilement.

Lire aussi : Burkina Faso : Roch Kaboré envisage le retour de Blaise Compaoré, s’il est réélu

La Côte d'Ivoire et la Guinée, on successivement le président Alassane Ouattara et Alpha Condé qui après deux mandats ont modifié la constitution afin de bénéficier d'un nouveau mandat. Même si Alpha Condé se dit vainqueur de l'élection présidentielle du 18 octobre dernier, l'élection reste contestée. Les manifestants dénoncent la façon dont elle est organisée.

Il s'agit de l'opposant Cellou Dalein Diallo et ses militants et sympathisants qui continuent de protester contre ces résultats officiels qui portent Alpha Condé à la tête avec 59% largement devant son challenger. Alors que Cellou Dalein Diallo a proclamé des résultats qui l'ont hissé à la tête des candidats.

Pour leur le pays est en feu comme la Côte d'Ivoire où la crise préélectorale présage un landemain sombre de la Côte d'Ivoire. Il est de bon ton selon les analystes que l'Afrique revoit la manière dont les élections sont organisées afin d'éviter des contestations. Que les élections soient transparentes, recommandent-ils.

Dans l'espace de la sous-région ouest africaine, le troisième mandat sont d'actualité. Commencé dans certains pays comme un virus, il vient de contaminer d'autres pays. Malgré tout il y a des pays qui sont épargnés.

Lire aussi : Roch Kaboré : “On n’a jamais interdit à quelqu’un de rentrer au Burkina Faso”

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

 

Le président burkinabè, Roch  Kaboré n'a pas l'intention de faire un troisième mandat.

Roch Marc Kaboré , comme certains président de la sous-région ouest africaine ne pense pas faire un troisième mandat.

Cette déclaration du président Roch Marc Christian Kaboré fait suite aux troisièmes mandats qui deviennent de plus en plus récurrents dans l'espace CEDEAO.

Ne s'inscrivant dans cette logique, le gendre du pays de Faure Gnassingbé ne trouve pas nécessaire un troisième mandat." J'ai pas l'intention de rebattre les cartes" a-t-il déclaré au sujet d'un éventuel troisième mandat.

l'Afrique en général et la sous-région ouest africaine a actuellement ce problème où les présidents qui ont accédé au pouvoir après avoir passé un moment dans l'opposition ne pense pas partir facilement.

Lire aussi : Burkina Faso : Roch Kaboré envisage le retour de Blaise Compaoré, s’il est réélu

La Côte d'Ivoire et la Guinée, on successivement le président Alassane Ouattara et Alpha Condé qui après deux mandats ont modifié la constitution afin de bénéficier d'un nouveau mandat. Même si Alpha Condé se dit vainqueur de l'élection présidentielle du 18 octobre dernier, l'élection reste contestée. Les manifestants dénoncent la façon dont elle est organisée.

Il s'agit de l'opposant Cellou Dalein Diallo et ses militants et sympathisants qui continuent de protester contre ces résultats officiels qui portent Alpha Condé à la tête avec 59% largement devant son challenger. Alors que Cellou Dalein Diallo a proclamé des résultats qui l'ont hissé à la tête des candidats.

Pour leur le pays est en feu comme la Côte d'Ivoire où la crise préélectorale présage un landemain sombre de la Côte d'Ivoire. Il est de bon ton selon les analystes que l'Afrique revoit la manière dont les élections sont organisées afin d'éviter des contestations. Que les élections soient transparentes, recommandent-ils.

Dans l'espace de la sous-région ouest africaine, le troisième mandat sont d'actualité. Commencé dans certains pays comme un virus, il vient de contaminer d'autres pays. Malgré tout il y a des pays qui sont épargnés.

Lire aussi : Roch Kaboré : “On n’a jamais interdit à quelqu’un de rentrer au Burkina Faso”

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire