A la une

Révélations mystiques sur la mort de Marc Vivien Foé: il avait refusè de sacrifier sa mère

Il est venu au Cameroun, en vacances au mois d’août. Sa famille lui
manquait. Il a décidé de mettre un terme à sa carrière internationale, à
cause des pratiques magico-sataniques. Cet ex-footballeur Camerounais,
reconverti dans les affaires, se met à table.

*Bonjour Benjamin Diboué, parlez-nous de vos débuts dans le football.*
Au Cameroun, j’ai évolué dans les Championnats de Vacances, la coupe
Top, des Brasseries du Cameroun.

*Comment êtes-vous parti du Cameroun ?*
Au cours d’un match de football au quartier Biyem-Assi en 2002, je fus
détecté par un technicien Congolais, des « fauves du Niari » C’est comme
ça que je suis parti au Congo pour évoluer.

*C’était votre premier contrat ?
*Exact, un contrat qui m’avait effrayé. Je n’ai jamais eu peur dans ma
vie footballistique. C’est la raison pour laquelle, j’ai tenu à vous
faire des confidences. Car, le monde du football, c’est autre chose.
Cela n’a rien à voir avec ce que les jeunes pensent. Vraiment c’est l’enfer.

*Nos lecteurs vous écoutent*
A mon arrivée dans les « fauves du Niari », j’avais été très bien logé
et très bien traité. Le jour que je signe mon contrat, il y’avait une
femme de nationalité Française, qui était là. Je ne la connaissais pas.
Je ne l’avais jamais vu.  A  mon arrivée au Congo, on ne me l’avait
jamais présentée. Mais juste après avoir signé mon contrat, le président
du club, m’avait convoqué dans son bureau, pour me faire savoir que le
Club donne à chaque joueur un maitre spirituel. J’étais bouleversé car,
auparavant, je n’avais jamais entendu parler d’une telle chose. Ayant
constaté ma froideur, le président précisa tout simplement, qu’il
y’avait rien de grave. Juste un guide spirituel.

*Avez-vous eu des informations par rapport à cette française ?*
Je vous explique. Après avoir eu le premier contact, elle est rentrée en
France. En me promettant des lendemains meilleurs dans ma carrière. Je
n’y comprenais toujours rien et j’attendais de voir. J’avais peur, et en
même temps, je pensais à ma famille au Cameroun.  Qui était noyée dans
la pauvreté. J’avais un bon salaire. Lorsque cette femme est revenue au
Congo, elle m’a donné une chaine que je devais porter autour des reins,
cette chaine, faisait paniquer les adversaires. Une force bizarre était
en moi. J’avais remarqué que le plus souvent, les joueurs de l’équipe
adverse, paniquaient, lorsqu’ils étaient face à moi. Un jour, après le
match, le maître spirituel m’avait donné rendez-vous dans sa chambre
d’hôtel. Quand je suis entré, je l’ai aperçue avec un gros serpent
autour de son corps. J’avais eu très peur. J’avais voulu fuir. Alors, je
me suis retourné et je me suis croisé nez à nez avec le président. Il
m’avait tout de suite expliqué que ce n’était pas la peine de partir.
Car la chaine que je portais sur moi, était un totem, le serpent. Chacun
de mes coéquipiers avait un totem, m’avait-il expliqué. Puisque je
connaissais déjà une partie de la vérité, mon maître spirituel me
déclara que, de son vivant ; Marc-Vivien Foé ; était aussi sous son
contrôle. Et, avait le même totem. Sans tarder, j’ai demandé si j’allais
aussi mourir comme Marc-Vivien Foé. Mon maître spirituel me répondit par
la négative. Tout en me précisant que, Marco avait demandé plus de
pouvoir et avait fini par ne pas respecter la condition.

*Votre maître spirituel, vous a-t-il parlé de cette condition ?*
Oui, en effet, Marco avait demandé à notre maître spirituel de l’emmener
rencontrer la reine de la mer. Pour qu’il obtienne plus de pouvoir.
Après cela, il était censé sacrifier sa mère. Mais, il avait refusé de
le faire. Ainsi, lors de cette journée fatidique du 26 Juin, un esprit
est sorti des eaux a frappé son cœur et l’a tué instantanément.

*Il savait qu’il allait mourir ?
*Oui il le savait. Il avait fait un pacte et il ne l’a pas respecté.

La redaction

Le web étant devenu un facteur incontournable dans la promotion d'un artiste et de ses oeuvres, doingbuzz.com s'incarne en projecteur sur la musique africaine en particulier et la culture africaine en général. Un projecteur qui extrapole sa lumière sur les actualités sportives et diverses pour plus de complexité. Une équipe homogène et dynamique assure le buzz comme nom l'indique. Doingbuzz.com, l'exclu et le buzz sont ici!* Email: [email protected]!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze + neuf =

Bonne lecture sur Doingbuzz.com
Vous êtes Togolais? vous êtes vendeurs ? ou acheteurs ,utilisez ce site 
Clique ici
close-image

Suivez-nous sur 

close-link
Close