Retrait immédiat des soldats français du Mali : la France refuse


Video player

Ce vendredi 18 février 2022, la junte au pouvoir au Mali a exigé le départ immédiat des forces françaises et européennes. Cette requête rejetée par Emmanuel Macron intervient au lendemain de l’annonce par la France du retrait de ses troupes de ce pays d’Afrique de l’Ouest.

 

Depuis un coup d’État en août 2020, le Mali est dirigé par le colonel Assimi Goita. Goita a réalisé un second coup d’État en destituant les dirigeants civils du gouvernement de transition du Mali et en se mettant lui-même à la tête du pays l’année dernière. Depuis, de nombreux Maliens ont organisé de grandes manifestations contre la présence des troupes de la France, l’ancienne puissance coloniale.

 

Le président français Emmanuel Macron a fait l’annonce du retrait jeudi, précisant qu’il s’étalerait sur une période de six mois. C’est une proposition non validée par le gouvernement malien qui exige le retrait des troupes françaises immédiatement. ““Le gouvernement invite les autorités françaises à se retirer sans délai”, a déclaré vendredi le porte-parole du gouvernement malien, le colonel Abdoulaye Maiga, à la télévision nationale.

 

Le président français Emmanuel Macron, a rétorqué, vendredi, à la demande du gouvernement malien de retirer « sans délai » les forces françaises engagées dans les opérations Barkhane et Takuba du Mali. Le président français a rejeté la demande en estimant qu’il ne mettra pas en jeu la sécurité de ses troupes.

 

Lors d’une conférence de presse à Bruxelles vendredi, Macron a déclaré que le retrait des forces françaises “sera mis en œuvre de manière ordonnée” afin d’assurer la sécurité de la force de maintien de la paix de l’ONU dans le pays et la sécurité des soldats français. ““Je ne ferai pas de compromis” sur la sécurité, a-t-il insisté. Emmanuel Macron a également mis en garde contre toute atteinte à la sécurité des troupes françaises.

 

La France a environ 2 400 soldats au Mali, dans le cadre de ses 4 300 soldats en Afrique de l’Ouest visant à stabiliser la région du Sahel contre la menace croissante des extrémistes islamiques. L’opération Barkhane est également présente au Tchad, au Niger, au Burkina Faso et en Mauritanie. La France vise à terme à réduire le nombre de ses troupes au Sahel à environ 2 500 ou 3 000, selon les forces armées françaises.

Source

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Retrait immédiat des soldats français du Mali : la France refuse Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire