Retrait de la force Barkhane : le Mali réagit


Video player

C’est décidé et officiellement annoncé, la France va retirer ses troupes des forces Barkhane et Takuba du Mali. La nouvelle a été donnée par Emmanuel Macron ce jeudi 17 février. C’est une nouvelle à laquelle les autorités maliennes n’ont pas tardé à répondre par le biais de la Direction de l’Information des relations publique du Mali (Dirpa).

 

Emmanuel Macron a annoncé le retrait coordonné des forces Barkhane et Takuba, de quoi satisfaire le peuple malien qui a exprimé cette volonté à travers des descentes dans les rues des villes du pays. Ce départ des troupes françaises, planifié sur les 4 à 6 prochains mois « en bonne intelligence avec les armées maliennes », a été évoqué lors de la conférence de presse mensuelle organisée à la Direction de l’Information et des relations publiques des armées (Dirpa) sur les opérations militaires.

 

Le Colonel Souleymane Dembelé directeur de la Dirpa s’est interrogé sur l’acquis que le Mali a eu “par la présence de la Force française Barkhane”. Il a fait remarquer que malgré leur présence, le terrorisme a miné pratiquement tout le territoire malien.

”Certainement vous allez me poser la question si Bakhane et Takuba partent, qu’adviendra de votre pays ? Si on fait une rétrospective de la présence de ces forces sur le terrain je pense que Barkhane est venu un janvier 2013. De janvier 2013 à nos jours, vous voyez un peu ce qui a été fait”, a déclaré Dembelé .

 

« Aujourd’hui, je dirai que le terrorisme a gangrené pratiquement tout le territoire malien. Ils (terroristes) sont dans la zone de Yanfolila, ils sont dans la zone Koutiala. La semaine dernière (…) ce sont des terroristes qui ont été appréhendés sur la ligne frontalière Mali-Côte d’Ivoire. Je vous laisse la latitude d’apprécier et de donner une note à Barkhane. Et après quoi, (—) on a créé Takuba, toutes les forces européennes sont chez nous, mais ça nous a donné quoi ? (—) », a-t-il noté.

 

Le Colonel Souleymane Dembelé a, dans son allocution, invité les Maliens à garder leur calme, invitant les hommes de presse à faire régner la sérénité au sein de la population. Il explique : « Ça m’amène à vous dire que personne ne fera ce Mali à notre place, il faut qu’on se le dise avant d’inviter les journalistes à éviter de monter la pression sur la population de créer la peur au sein de cette population qui ne pense qu’à vivre normalement, à vaquer correctement à ses obligations à scolariser les enfants, à avoir un revenu journalier ou mensuel ».

 

Le colonel Dembelé également souligné qu’outre la France, le Mali peut compter sur d’               autres partenaires. « Le Mali n’est pas seul et le Mali ne restera pas seul. La France peut partir, les pays européens peuvent partir, mais je n’anticipe pas, donnons le temps au temps et vous verrez ce qui va se passer », a-t-il assuré.

Source

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Retrait de la force Barkhane : le Mali réagit Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆
Mots clés:, , ,

Laisser votre commentaire