Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Renault : Ghosn abandonne le référé aux prud’hommes pour son indemnité de retraite
31/05/2020 à 20h14 par La redaction

L’ancien patron Carlos Ghosn, qui réclame à Renault une indemnité de départ à la retraite de 250.000 euros, s’est désisté ce vendredi de sa procédure en référé devant le conseil des prud’hommes de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) pour déposer une demande au fond, a-t-on appris auprès de ses avocats.

«Compte tenu, notamment, de la prolongation des délais dans les tribunaux causée par les mesures de confinement imposées par la crise sanitaire, nous avons pris la décision de renvoyer au fond l’action pendante devant le Conseil de prud’hommes de Boulogne», a déclaré sa défense à l’AFP.

«Par cette procédure, Carlos Ghosn réaffirme sa volonté de faire valoir (s)es droits», ont-ils ajouté. Le conseil de prud’hommes «a pris acte aujourd’hui du désistement de M. Ghosn» , a confirmé à l’AFP Me Yasmine Tarasewicz, avocate de Renault. Le renvoi au fond va entraîner un allongement considérable de la procédure, a-t-elle souligné.

«Avant deux ans, M. Ghosn n’aura pas un jugement sur la question qui le préoccupe, à savoir son indemnité de départ à la retraite», a-t-elle affirmé.

Les avocats de Carlos Ghosn avaient saisi les prud’hommes «en urgence» le 20 décembre. Mais, à la surprise générale, lors de l’audience du 21 février, ils avaient demandé un renvoi à une date ultérieure, fixée au 17 avril. En raison de la crise sanitaire, cette audience avait ensuite été reportée au 29 mai.

Contrat de travail «rompu» ou «suspendu»

Carlos Ghosn, réfugié au Liban après s’être évadé de façon rocambolesque du Japon où il est poursuivi pour diverses malversations, réclame à Renault une indemnité de départ à la retraite de 250.000 euros.

Après avoir été contraint de quitter ses fonctions de PDG de Renault le 23 janvier 2019, quand il était emprisonné au Japon, l’ancien dirigeant de 65 ans avait fait les démarches pour liquider ses droits à la retraite au printemps 2019.

Du côté du constructeur automobile, on considère que Carlos Ghosn n’a pas droit à cette indemnité dans la mesure où il n’était plus salarié de l’entreprise depuis des années, en raison du statut de mandataire social dont il jouissait depuis sa nomination comme PDG en 2005. Les défenseurs de Renault estiment que le contrat de travail a été rompu, tandis que ceux du dirigeant affirment qu’il n’était que suspendu.

La saisine des prud’hommes par un patron qui était rémunéré près de 15 millions d’euros par an pour ses différentes fonctions au sein de l’alliance franco-japonaise Renault-Nissan, a suscité des réactions indignées en France.

L’affaire intervient au moment où le groupe au losange traverse une crise grave qui l’a poussé à annoncer vendredi la suppression de 15.000 emplois dans le monde, dont 4.600 en France.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 449 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

Plus sur Doingbuzz

fiancé,fille

23/01/2021

« Je jalouse...

 Il y a des histoires comme celle...
Que sait-on des variants du Covid-19 ?

23/01/2021

Que sait-on...

Apparemment, les variants du Covid-19 font craindre...
Entreprise lettonie

23/01/2021

Lettonie :...

Kantora est une entreprise en lettonie dont...
Paris : Une rue porte désormais le nom de Thomas Sankara

23/01/2021

Paris :...

Un hommage à Thomas Sankara ? Dans une...
Côte d’Ivoire : le parti de Guillaume Soro boycotte les législatives

23/01/2021

Côte d’Ivoire...

Après avoir offert un immense spectacle durant...
Football : Bonne nouvelle pour kolo Touré

23/01/2021

Football :...

Bonne nouvelle pour kolo Touré. Le Champion...
CHAN 2021: Ouganda vs Togo: Ouro Agoro Ismaël élu homme du match

23/01/2021

CHAN 2021:...

Les éperviers locaux du Togo ont battu...
Jeux Olympiques de Tokyo: Le premier ministre japonais confirme la tenue des JO

23/01/2021

Jeux Olympiques...

  le gouvernement japonais dément toute intention...
donald trump

23/01/2021

Donald Trump...

Donald Trump a été accusé le 13...
CHAN 2021: Les éperviers locaux se relancent dans le groupe C

23/01/2021

CHAN 2021:...

Le Togo a enregistré sa première victoire...
Extraterrestres : 2700 documents déclassifiés pour prouver leur existence

23/01/2021

Extraterrestres :...

2700 documents déclassifiés pour prouver l'existence  des...
Singuila, un homme à la voix d'or, au timbre envoûtant, et aux mots ensorcelant.

23/01/2021

Singuila, un...

  Quand on parle de Singuila, la...
Tonto Dikeh , un modèle pour les femmes africaines.

23/01/2021

Tonto Dikeh...

Aujourd'hui tu es connu grâce à ton...
Jude littler, une femme qui doit sa renommée à son ex-mari.

23/01/2021

Jude littler,...

  Jude littler est surtout connu comme...
Garder le sourire, l'un des remèdes les plus efficaces pour guérir certains maux

23/01/2021

Garder le...

  Le sourire est l'un des remèdes...
Belle Fille, un film aussi drôle que interressant.

23/01/2021

Belle Fille,...

  D'après le dictionnaire universel, une Belle...
Ashish Kumar Pandey, un homme froid qui assasina sa femme sans arrière pensée.

23/01/2021

Ashish Kumar...

  On rencontre parfois et cela paraît...
Actualités du jour sur Doingbuzz: Vendredi le 22 Janvier 2021

23/01/2021

Actualités du...

Nous vous proposons  un condensé des articles du...
Togo : vers un nouveau couvre-feu dans le grand Lomé

22/01/2021

Togo : vers...

La lutte contre la Covid-19 est loin de prendre...
Sciences : un journaliste togolais décroche un prix mondial

22/01/2021

Sciences : un journaliste...

Le département scientifique de la sphère journalistique togolaise est...

L’ancien patron Carlos Ghosn, qui réclame à Renault une indemnité de départ à la retraite de 250.000 euros, s’est désisté ce vendredi de sa procédure en référé devant le conseil des prud’hommes de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) pour déposer une demande au fond, a-t-on appris auprès de ses avocats.

«Compte tenu, notamment, de la prolongation des délais dans les tribunaux causée par les mesures de confinement imposées par la crise sanitaire, nous avons pris la décision de renvoyer au fond l’action pendante devant le Conseil de prud’hommes de Boulogne», a déclaré sa défense à l’AFP.

«Par cette procédure, Carlos Ghosn réaffirme sa volonté de faire valoir (s)es droits», ont-ils ajouté. Le conseil de prud’hommes «a pris acte aujourd’hui du désistement de M. Ghosn» , a confirmé à l’AFP Me Yasmine Tarasewicz, avocate de Renault. Le renvoi au fond va entraîner un allongement considérable de la procédure, a-t-elle souligné.

«Avant deux ans, M. Ghosn n’aura pas un jugement sur la question qui le préoccupe, à savoir son indemnité de départ à la retraite», a-t-elle affirmé.

Les avocats de Carlos Ghosn avaient saisi les prud’hommes «en urgence» le 20 décembre. Mais, à la surprise générale, lors de l’audience du 21 février, ils avaient demandé un renvoi à une date ultérieure, fixée au 17 avril. En raison de la crise sanitaire, cette audience avait ensuite été reportée au 29 mai.

Contrat de travail «rompu» ou «suspendu»

Carlos Ghosn, réfugié au Liban après s’être évadé de façon rocambolesque du Japon où il est poursuivi pour diverses malversations, réclame à Renault une indemnité de départ à la retraite de 250.000 euros.

Après avoir été contraint de quitter ses fonctions de PDG de Renault le 23 janvier 2019, quand il était emprisonné au Japon, l’ancien dirigeant de 65 ans avait fait les démarches pour liquider ses droits à la retraite au printemps 2019.

Du côté du constructeur automobile, on considère que Carlos Ghosn n’a pas droit à cette indemnité dans la mesure où il n’était plus salarié de l’entreprise depuis des années, en raison du statut de mandataire social dont il jouissait depuis sa nomination comme PDG en 2005. Les défenseurs de Renault estiment que le contrat de travail a été rompu, tandis que ceux du dirigeant affirment qu’il n’était que suspendu.

La saisine des prud’hommes par un patron qui était rémunéré près de 15 millions d’euros par an pour ses différentes fonctions au sein de l’alliance franco-japonaise Renault-Nissan, a suscité des réactions indignées en France.

L’affaire intervient au moment où le groupe au losange traverse une crise grave qui l’a poussé à annoncer vendredi la suppression de 15.000 emplois dans le monde, dont 4.600 en France.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 449 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire