Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Renault : Ghosn abandonne le référé aux prud’hommes pour son indemnité de retraite
31/05/2020 à 20h14 par La redaction

L’ancien patron Carlos Ghosn, qui réclame à Renault une indemnité de départ à la retraite de 250.000 euros, s’est désisté ce vendredi de sa procédure en référé devant le conseil des prud’hommes de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) pour déposer une demande au fond, a-t-on appris auprès de ses avocats.

«Compte tenu, notamment, de la prolongation des délais dans les tribunaux causée par les mesures de confinement imposées par la crise sanitaire, nous avons pris la décision de renvoyer au fond l’action pendante devant le Conseil de prud’hommes de Boulogne», a déclaré sa défense à l’AFP.

«Par cette procédure, Carlos Ghosn réaffirme sa volonté de faire valoir (s)es droits», ont-ils ajouté. Le conseil de prud’hommes «a pris acte aujourd’hui du désistement de M. Ghosn» , a confirmé à l’AFP Me Yasmine Tarasewicz, avocate de Renault. Le renvoi au fond va entraîner un allongement considérable de la procédure, a-t-elle souligné.

«Avant deux ans, M. Ghosn n’aura pas un jugement sur la question qui le préoccupe, à savoir son indemnité de départ à la retraite», a-t-elle affirmé.

Les avocats de Carlos Ghosn avaient saisi les prud’hommes «en urgence» le 20 décembre. Mais, à la surprise générale, lors de l’audience du 21 février, ils avaient demandé un renvoi à une date ultérieure, fixée au 17 avril. En raison de la crise sanitaire, cette audience avait ensuite été reportée au 29 mai.

Contrat de travail «rompu» ou «suspendu»

Carlos Ghosn, réfugié au Liban après s’être évadé de façon rocambolesque du Japon où il est poursuivi pour diverses malversations, réclame à Renault une indemnité de départ à la retraite de 250.000 euros.

Après avoir été contraint de quitter ses fonctions de PDG de Renault le 23 janvier 2019, quand il était emprisonné au Japon, l’ancien dirigeant de 65 ans avait fait les démarches pour liquider ses droits à la retraite au printemps 2019.

Du côté du constructeur automobile, on considère que Carlos Ghosn n’a pas droit à cette indemnité dans la mesure où il n’était plus salarié de l’entreprise depuis des années, en raison du statut de mandataire social dont il jouissait depuis sa nomination comme PDG en 2005. Les défenseurs de Renault estiment que le contrat de travail a été rompu, tandis que ceux du dirigeant affirment qu’il n’était que suspendu.

La saisine des prud’hommes par un patron qui était rémunéré près de 15 millions d’euros par an pour ses différentes fonctions au sein de l’alliance franco-japonaise Renault-Nissan, a suscité des réactions indignées en France.

L’affaire intervient au moment où le groupe au losange traverse une crise grave qui l’a poussé à annoncer vendredi la suppression de 15.000 emplois dans le monde, dont 4.600 en France.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 839 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Si vous êtes au Togo, on vous recommande ce site pour mieux vendre et acheter

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Nana Akufo-Addo interdit le Ghana à Guillaume Soro

29/09/2020

Nana Akufo-Addo...

Après sa démission en février 2019, l’ancien...
Alassane Ouattara n’entend pas faire baisser la tension

29/09/2020

Alassane Ouattara...

Au terme de sa visite dans la...
Les Hommes et Femmes les plus admirés au monde en 2020 : Brack et Michelle Obama en tête

29/09/2020

Les Hommes...

L’ancien président des États-Unis, Barack Obama, et...
France: Soro Guillaume craint pour sa vie

29/09/2020

France: Soro...

Ses apparitions publiques dans son lieu d’exil...
Côte d’Ivoire / Affaire fusillade à Bouaké : voici ce qu’il s’est réellement passé

29/09/2020

Côte d’Ivoire...

Dimanche nuit, aux environs de 3 heures...
Côte d’Ivoire: les femmes du FPI répondent à Hamed Bakayoko après ses menaces

29/09/2020

Côte d’Ivoire:...

Les menaces du Premier Ministre Hamed Bakayoko...
Côte d’Ivoire / Grève des travailleurs d’Ecobank : voici la réaction de la direction générale

29/09/2020

Côte d’Ivoire...

Ce matin les employés d’Ecobank sont entrés...
L’actrice japonaise Yuko Takeuchi retrouvée morte chez elle

29/09/2020

L’actrice japonaise...

L’actrice japonaise Yuko Takeuchi est décédée, selon...
Qui est en réalité Victoire Sidémého Dzidudu TOMEGAH-DOGBE - Biographie 2020

29/09/2020

Qui est...

Victoire Sidémého Dzidudu Dogbe Tomegah est née...
Porte-monnaie magique : 02 Béninois en prison après avoir escroqué 02 Camerounais à hauteur de 4 millions FCFA

28/09/2020

Porte-monnaie magique...

La Cour de répression des infractions économiques...
"Les coups d'État au Bénin appartiennent au passé" Patrice Talon

28/09/2020

« Les coups...

Dans une interview accordée à Jeune Afrique...
Togo : le gouvernement se féminise

28/09/2020

Togo :...

Le gouvernement togolais se féminise. De plus...
Côte d'Ivoire : Des questions sur DJ Arafat posées lors d'un examen

28/09/2020

Côte d’Ivoire...

La Direction Général de la fonction publique...
Davido achète un vélo d’une valeur de 2 millions FCFA (Photo)

28/09/2020

Davido achète...

Davido s’offre un vélo de luxe. La...
Guillaume Soro : "Alassane Ouattara m'a proposé de dissoudre mon parti politique"

28/09/2020

Guillaume Soro...

Dans un entretien sur Afrique Media TV,...
Davido achète un vélo à 2 millions de francs CFA

28/09/2020

Davido achète...

L'artiste nigérian Davido  vient de s'offrir un vélo Mercedes...
Mali: le nouveau premier ministre désormais connu

28/09/2020

Mali: le...

Le chef de la transition vient de...
La mort IBK annoncée sur les réseaux sociaux

28/09/2020

La mort...

L'ancien président Ibrahim Boubacar Keita est aux...
Daphné, victime de viol fait de terribles révélations

28/09/2020

Daphné, victime...

Daphné, victime de viol fait de terribles...
Depuis la prison, Sidiki Diabaté clame son innocence

27/09/2020

Le triste...

C'est un triste message envoyé par le...

L’ancien patron Carlos Ghosn, qui réclame à Renault une indemnité de départ à la retraite de 250.000 euros, s’est désisté ce vendredi de sa procédure en référé devant le conseil des prud’hommes de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) pour déposer une demande au fond, a-t-on appris auprès de ses avocats.

«Compte tenu, notamment, de la prolongation des délais dans les tribunaux causée par les mesures de confinement imposées par la crise sanitaire, nous avons pris la décision de renvoyer au fond l’action pendante devant le Conseil de prud’hommes de Boulogne», a déclaré sa défense à l’AFP.

«Par cette procédure, Carlos Ghosn réaffirme sa volonté de faire valoir (s)es droits», ont-ils ajouté. Le conseil de prud’hommes «a pris acte aujourd’hui du désistement de M. Ghosn» , a confirmé à l’AFP Me Yasmine Tarasewicz, avocate de Renault. Le renvoi au fond va entraîner un allongement considérable de la procédure, a-t-elle souligné.

«Avant deux ans, M. Ghosn n’aura pas un jugement sur la question qui le préoccupe, à savoir son indemnité de départ à la retraite», a-t-elle affirmé.

Les avocats de Carlos Ghosn avaient saisi les prud’hommes «en urgence» le 20 décembre. Mais, à la surprise générale, lors de l’audience du 21 février, ils avaient demandé un renvoi à une date ultérieure, fixée au 17 avril. En raison de la crise sanitaire, cette audience avait ensuite été reportée au 29 mai.

Contrat de travail «rompu» ou «suspendu»

Carlos Ghosn, réfugié au Liban après s’être évadé de façon rocambolesque du Japon où il est poursuivi pour diverses malversations, réclame à Renault une indemnité de départ à la retraite de 250.000 euros.

Après avoir été contraint de quitter ses fonctions de PDG de Renault le 23 janvier 2019, quand il était emprisonné au Japon, l’ancien dirigeant de 65 ans avait fait les démarches pour liquider ses droits à la retraite au printemps 2019.

Du côté du constructeur automobile, on considère que Carlos Ghosn n’a pas droit à cette indemnité dans la mesure où il n’était plus salarié de l’entreprise depuis des années, en raison du statut de mandataire social dont il jouissait depuis sa nomination comme PDG en 2005. Les défenseurs de Renault estiment que le contrat de travail a été rompu, tandis que ceux du dirigeant affirment qu’il n’était que suspendu.

La saisine des prud’hommes par un patron qui était rémunéré près de 15 millions d’euros par an pour ses différentes fonctions au sein de l’alliance franco-japonaise Renault-Nissan, a suscité des réactions indignées en France.

L’affaire intervient au moment où le groupe au losange traverse une crise grave qui l’a poussé à annoncer vendredi la suppression de 15.000 emplois dans le monde, dont 4.600 en France.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 839 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire