Recrutement pour Contrôleur Interne de l’Unité Technique de Coordination (Audit) – Niger


Video player

Le gouvernement du Niger a reçu un don et un crédit de l’Association Internationale de Développement (IDA) dans le cadre de la mise en œuvre du Projet NIGER-LIRE (Learning Improvement for Results in Education) et se propose d’utiliser une partie des fonds au titre du recrutement d’un (e) Contrôleur interne de l’unité technique de coordination régionale du projet LIRE de Tahoua

1. Contexte
Le système éducatif nigérien évolue dans un contexte marqué par une forte pression démographique, des ressources
limitées et des risques de vulnérabilités majeures. La forte croissance démographique (3,9% par an) et le rajeunissement massif de la population, avec 54% des nigériens ayant moins de 15 ans, entraînent un flux important d’enfants en âge d’entrer en 1ere année du cycle scolaire.
Ainsi, le nombre d’enfants à scolariser devrait atteindre plus d’un million chaque année d’ici 2030, contre environ 500 000 actuellement.
La priorité qu’accorde l’Etat nigérien au secteur de l’éducation et de la formation se traduit par l’importance des ressources
budgétaires allouées à ce secteur. En 2016, les dépenses publiques en éducation représentaient 20,7% du budget total de l’Etat et 5,2% du PIB.
Pour soutenir les efforts de l’Etat, les Partenaires Techniques et Financiers (PTF) apportent un concours inestimable sous
diverses formes pour le financement du PSEF. C’est ainsi que la Banque mondiale prévoit un renforcement de son appui technique et financier au secteur éducatif nigérien à travers le nouveau cadre de partenariat (CPF) conclu entre les deux parties pour la période 2018-2022. Celui-ci prévoit un nouvel appui au secteur éducatif à travers un financement IDA devant contribuer au troisième pilier du CPF sur l’amélioration du capital humain et de la protection sociale et son objectif d’amélioration de l’accès à des services de formation et d’éducation de qualité.
S’appuyant sur la nouvelle approche de la Banque mondiale en matière d’éducation et sur l’engagement politique ferme
du gouvernement, le nouveau projet intitulé LIRE (Learning Improvement for Results in Education) permettra d’éradiquer
les défaillances liées à l’éducation au Niger grâce à l’élaboration et à la mise en œuvre d’un nouvel ensemble de politiques axées sur les principaux déterminants de la crise de l’apprentissage, et sur l’acquisition des compétences en lecture dans l’éducation de base.
L’objectif de développement du projet (ODP) est d’améliorer la qualité des conditions d’enseignement et d’apprentissage dans les régions déterminées et renforcer la planification et la gestion du système éducatif.
Afin de soutenir l’Unité de Coordination du Projet (UCP), il est prévu la création de cinq unités techniques de coordination
régionales (UTCR) soit une dans chacune des régions suivantes : Diffa, Maradi, Tahoua, Tillabéry et Zinder. Chaque
UTCR aura en plus du Coordonnateur régional, une équipe technique composé d’un assistant comptable et d’un
contrôleur interne et d’un personnel d’appui composé de chauffeur, gardien et assistant administratif.
2. MANDAT DU POSTE
Titre du Poste : Contrôleur interne de l’unité technique de coordination régionale du projet LIRE.
Supérieur hiérarchique : Coordonnateur régional.
Supervision fonctionnelle : Auditeur interne de l’UCP du Projet LIRE
Attributions et responsabilités :
Placé sous la responsabilité du Coordonnateur régional et la supervision de l’Auditeur interne de l’UCP, le contrôleur
interne régional s’assure de l’efficacité du système de contrôle interne du projet dans le périmètre d’intervention
de la coordination régionale. Il a pour mission de contrôler la conformité des opérations de l’UTCR avec les dispositions du manuel des procédures administratives, financières, comptables et de passation des marchés et les dispositions législatives et réglementaires en vigueur.
A ce titre, il a en charge la conduite des activités de contrôle interne au niveau de l’UTCR de TILLABERY du « Projet LIRE
», pour faciliter la mise en œuvre du projet par le MEP et le MES, dans le respect des documents de base du projet LIRE,
en particulier, les accords de financement et les différents manuels.
3. CONDITIONS D’EMPLOI DE CONTROLEUR INTERNE REGIONAL
Le projet mettra à la disposition du Contrôleur interne régional l’ensemble des documents, dossiers et outils appropriés et
nécessaires à l’exécution de sa mission. Il mettra également à sa disposition les locaux et équipements nécessaires pour
Le Contrôleur interne régional aura le statut de consultant en conformité avec le « Règlement de Passation des Marchés
pour les Emprunteurs sollicitant le Financement de Projets d’Investissement (FPI) » de la Banque mondiale, adopté en juillet 2016 et révisé en novembre 2017 et en Août 2018, qui stipule en son article 3.23.d. « Au cas par cas, la Banque peut accepter d’engager des responsables d’administrations publiques et des fonctionnaires du pays de l’Emprunteur dans le cadre de contrats de Consultants dans ledit pays, soit individuellement soit comme membre de l’équipe d’experts proposée par un cabinet de consultants, uniquement lorsque : (i) leurs services sont d’un caractère unique et exceptionnel, ou leur participation est indispensable à l’exécution du projet ; (ii) leur engagement ne créera pas de conflit d’intérêts ; et (iii) leur engagement n’enfreint aucune loi, réglementation ou politique de l’Emprunteur ».
4. PROCEDURE ET METHODE DE SELECTION
Le recrutement se fera suivant la méthode de sélection de consultants individuels (CI) conformément aux dispositions de
passation des marchés contenues dans le « Règlement de Passation des Marchés pour les Emprunteurs sollicitant le
Financement de Projets d’Investissement (FPI) » de la Banque mondiale adopté en juillet 2016 et révisé en novembre 2017 et en Août 2018. Le candidat présentant le meilleur profil et après entretien sera invité aux négociations pour la conclusion du contrat.
5. QUALIFICATIONS ET CONDITIONS REQUISES
Pour mener à bien cette mission, le/la Contrôleur interne régional devra avoir les qualifications minimales suivantes :
a. Niveau académique :
– Avoir au moins le niveau BAC+3 en Audit ou Contrôle de Gestion et/ou finance, comptabilité ou tout autre diplôme
équivalent.
b. Expériences professionnelles :
– Avoir une expérience pratique d’au moins 5 ans en Audit, Contrôle Interne ou contrôle de gestion ;
– Posséder une expérience professionnelle obligatoire de 3 ans au moins en cabinet d’audit ou dans un projet de développement.
Exigences particulières
– De solides connaissances en comptabilité finance, en système d’organisation, en contrôle interne et en audit dans
le domaine de la gestion de projet ;
– Une bonne maitrise des principaux logiciels (Word, Excel, Power Point, Internet) ;
– Avoir une bonne connaissance des projets de développement et les procédures des PTF notamment la Banque mondiale, la BAD ou la BID ou un projet de développement financé par ces principaux bailleurs serait un atout ;
– La capacité à exploiter les informations financières ;
– La capacité à déceler les erreurs et à rechercher les sources d’informations pertinentes ;
– Avoir un esprit d’analyse et une très grande capacité rédactionnelle ;
– Aptitude à séjourner en milieu rural.
– Les candidatures féminines qualifiées sont fortement encouragées.
6. DOSSIER DE CANDIDATURE
Le dossier de candidature devrait comporter les pièces suivantes :
– une lettre de motivation adressée à Monsieur le Coordonnateur du « Projet LIRE » ;
– un CV détaillé et actualisé, décrivant l’expérience spécifique du candidat ;
– une copie certifiée des attestations de stages, séminaires et formations de courte durée ;
– les attestations de service ou preuves attestant de l’expérience professionnelle du candidat.
Le CV devra comporter, pour chaque expérience, l’ensemble des références permettant de vérifier l’exactitude des informations.
7. CARACTERISTIQUES DU POSTE, DUREE DU CONTRAT ET LIEU D’AFFECTATION
La durée de la mission s’étendra jusqu’à la fin de la mise en œuvre du projet LIRE. Le poste est basé dans la région de
Tahoua avec des déplacements fréquents dans la région et dans le pays.
La durée du contrat est d’un (1) an avec une période d’essai de six (6) mois. Le contrat est renouvelable sur le reste de la
durée du projet (5 ans) après évaluations satisfaisantes des performances.
Chaque année, les performances du/de la Contrôleur interne de l’unité technique de coordination régionale du projet LIRE
seront évaluées par le chargé de coordination national des programmes éducation du Projet Niger-LIRE. En cas de performances jugées bonnes par le chargé de coordination national des programmes éducation du Projet Niger-LIRE et l’IDA, un avenant au contrat sera fait pour intégrer les décisions issues de l’évaluation annuelle.
8. Date et lieu de dépôt des dossiers
Le Chargé de l’Unité de Coordination des Programmes Education, Coordonnateur National du Projet LIRE invite les personnes intéressées par ce poste à déposer leur dossier sous plis fermé à l’adresse suivante : Rue KK6, face espace forestier, Quartier Koira Kano, Niamey – NIGER, Téléphones : +227 20 37 11 09 / 81 24 55 39, avant le mardi 9 février 2021 à 17h30, avec mention dans l’objet : « Contrôleur interne de l’unité technique de coordination régionale du projet LIRE de Tahoua », à n’ouvrir qu’en séance de présélection.
Ou aux adresses Email : ucpnigerlire@gmail.com et  aoulayah@yahoo.fr
Les personnes intéressées peuvent obtenir des informations complémentaires à l’adresse ci-dessus mentionnée du lundi
au vendredi de 8 heures à 12 heures.
Dr. Aoula Yahay
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire