A la une Actualités Rdc

RDC : Six entreprises minières chinoises fermées

Rdc : Six Entreprises Minières Chinoises Fermées

Six entreprises chinoises ont été fermées dans le Sud-Kivu. Tous les travailleurs étrangers et nationaux ont été priés de quitter les lieux. Cette situation est arrivée après que les autorités se sont rendues compte que les entreprises en question travaillent dans l’illégalité.

Ces sociétés chinoises sont BM Global Business, Congo Blueant Mineral, Oriental ressources Congo, Yellow Water Ressources, New Oriental Mineral et Group Cristal Service. Elles ont toutes été suspendues de leur activité dans la région.

La décision fait suite à une alerte lancée par la communauté locale. »Ce sont des entreprises chinoises qui ne remplissent pas les conditions requises par le code minier en vigueur. Ces sociétés opéraient dans l’illégalité car elles ne disposent pas des documents essentiels qui les autorisent à opérer dans le secteur minier sur le territoire de Mwenga. Pire encore, ces Chinois, lorsqu’ils cherchent à exploiter les minéraux bruts, utilisent des produits extrêmement toxiques qui polluent la terre », explique Clément Mutewa, militant des droits de l’homme et coordinateur d’une structure de jeunesse dans le territoire de Mwenga.

À lire aussi :   RDC : l’explosion d’une bombe dans une église à Beni fait deux blessés

Safanto Bulingo, conseiller du gouverneur du Sud-Kivu en charge des mines pour sa part dénonce une affaire floue dans laquelle des militaires sont aussi impliqués. « « Dans nos rapports, nous avons constaté que sur les sites, il y avait même des militaires qui gardaient certains opérateurs alors que le code minier ne l’autorise pas. »

Pendant ce temps, la société civile reste dubitative devant la réelle application de cette mesure de fermeture sur le terrain.

--
Publicité 3vision-group

Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire