Ville morte en RDC : la manifestation fait 4 morts et plusieurs blessés

Dans la ville de Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), quatre personnes ont été tuées et au moins 12 blessées, lors d’une journée de protestation “ville morte”. Cette manifestation a été initiée pour dénoncer la criminalité.

La manifestation a été déclenchée pour également protester contre la supposée présence de policiers rwandais à Goma, même si les autorités locales ont démenti cette information démentie. Les manifestants ont fait parler d’eux en enflammant des pneus et en dressant des barrages de pierres sur la chaussée.

Le général Sylvain Ekenge, porte-parole du gouverneur militaire de la province a indiqué que “deux agents des forces de l’ordre ont été tués et deux blessés grièvement”. Par ailleurs, la police accuse des manifestants d’avoir dérobé au moins trois armes aux forces de l’ordre.

“La criminalité grandissante” est la principale cause de cette violente manifestation. Cette ville morte intervient suite à d’autres incidents violents qui ont eu lieu ces dernières semaines, notamment la mort d’un cambiste le 14 décembre et un braquage qui a fait deux morts et plusieurs blessés le 16.

Source

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire