Le pouvoir de l'information à votre portée sur doingbuzz.com
Qui était Julia Pastrana, la femme ”la plus laide de tous les temps” qui a reçu plus de 20 demandes en mariage ?
10/08/2020 à 09h12 par La redaction

Julia Pastrana était une artiste et chanteuse du XIXe siècle souffrant d’hypertrichose.

Pastrana, une femme indigène du Mexique, est née en 1834, quelque part dans l’État de Sinaloa. Elle souffrait d’une maladie génétique, l’hypertrichose terminale (ou hypertrichose lanuginosa généralisée ; son visage et son corps étaient couverts de poils. Ses oreilles et son nez étaient anormalement grands, et ses dents étaient irrégulières. Cette condition était causée par une maladie rare, non diagnostiquée de son vivant, l’hyperplasie gingivale, qui a épaissi ses lèvres et ses gencives.

Qui était Julia Pastrana, la femme ''la plus laide de tous les temps'' qui a reçu plus de 20 demandes en mariage ?

Vie et carrière

Il existe plusieurs versions de la vie de Pastrana. La littérature produite par ceux qui ont géré les spectacles de monstres dans lesquels elle est apparue la décrivent comme appartenant à une tribu amérindienne appelée « Root Diggers » dont les habitants étaient semblables à des singes et vivaient dans des grottes. Selon cette version, une femme identifiée comme Mme Espinosa a été kidnappée par la tribu et détenue dans une grotte et a emmené Pastrana avec elle lorsqu’elle a pu s’échapper. Dans une autre version, basée sur les mots des villageois indigènes d’Ocoroni, au Mexique, Pastrana était une fille locale surnommée « femme-loup ». Dans cette version, Pastrana a vécu avec sa mère jusqu’au décès de celle-ci, après quoi son oncle l’a vendue au cirque. Les deux récits affirment qu’à un moment donné, elle a vécu dans la maison de Pedro Sanchez, le gouverneur de Sinaloa à l’époque, et a quitté la maison en 1854.

Selon Ireneo Paz, Francisco Sepúlveda, un douanier de Mazatlán, a acheté Pastrana et l’a emmenée aux États-Unis. Au début, Pastrana faisait des performances sous la direction de J.W. Beach, mais en 1854, elle s’est enfuie avec Theodore Lent, qu’elle a épousé à Baltimore, dans le Maryland. M. Lent est devenu son nouveau manager et ils ont fait des tournées aux États-Unis et en Europe. Ses talents de chanteuse et danseuse l’ont hissé au sommet de sa carrière.

Qui était Julia Pastrana, la femme ''la plus laide de tous les temps'' qui a reçu plus de 20 demandes en mariage ?

Au cours d’une tournée à Moscou, Pastrana a donné naissance à un fils aux caractéristiques similaires aux siennes. L’enfant n’a survécu que trois jours, et Pastrana est morte de complications post-partum cinq jours plus tard.

Examens médicaux

Au cours de sa vie, les managers de Pastrana lui ont fait subir des examens. Un médecin, Alexander B. Mott, a certifié qu’elle était spécifiquement le résultat de l’accouplement d’un humain et d’un Orang-outan. Un autre, le Dr S. Brainerd de Cleveland, a déclaré qu’elle était d’une « espèce distincte ». Francis Buckland a déclaré qu’elle n’était « qu’une Indienne mexicaine difforme ». Samuel Kneeland, Jr, anatomiste comparatif de la Boston Society of Natural History, a déclaré qu’elle était humaine et d’origine indienne.

Décès de Julia Pastrana

Après la mort de Pastrana, son mari, Lent, a vendu son corps et celui de leur fils au professeur Sukolov de l’université de Moscou qui les a conservés de façon permanente. Son corps a été préservé par taxidermie, un procédé qui combine des techniques de taxidermie et des produits chimiques d’embaumement. Après que les corps ont été conservés par Sukolov, M. Lent les lui a rachetés et a commencé à les exposer dans toute l’Europe. M. Lent a ensuite trouvé une autre femme aux traits similaires, l’a épousée et a changé son nom de Marie Bartel en Zenora Pastrana, s’enrichissant grâce à son exposition. Certaines sources affirment qu’il a finalement été interné dans un établissement psychiatrique russe en 1884, où il est mort.

Pendant plus de cent ans, les corps de Pastrana et de son fils ont été exposés dans le monde entier dans des musées, des cirques et des parcs d’attractions. Ils sont apparus en Norvège en 1921 et ont fait une tournée aux États-Unis jusqu’en 1972. Plus tard au cours de la même année, une tournée en Suède a suscité une opposition publique considérable.

En février 2013, avec l’aide du gouverneur de l’État de Sinaloa, Mario López Valdez, de l’artiste visuelle Laura Anderson Barbata, basée à New York, des autorités norvégiennes et d’autres, le corps a été remis au gouvernement de Sinaloa et elle a finalement été enterrée.

Crédit photo : mortinatos

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 78 710 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Si vous êtes au Togo, on vous recommande ce site pour mieux vendre et acheter

togopapel

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Côte d'Ivoire/ Unité d'action : Guillaume Soro a le soutien d'Henri Konan Bédié

18/09/2020

Côte d’Ivoire/...

  Après avoir été écarté de la...
Chine: une bactérie s’échappe d’un laboratoire et contamine plus de 3 000 personnes

18/09/2020

Chine: une...

3.245 personnes ont été infectées par la...
Soro Guillaume: “tant que nous ne sommes pas candidats ce scrutin n’aura pas lieu”

18/09/2020

Soro Guillaume:...

Soro Kigbafori guillaume livrait une conférence de...
Gohou Michel sacré meilleur humoriste africain 2020

18/09/2020

Gohou Michel...

Une fois de plus, Gohou Michel porte...
Etats-Unis: le président Trump visé par une nouvelle accusation d’agression sexuelle

18/09/2020

Etats-Unis: le...

Amy Dorris c’est l’ex-mannequin âgée aujourd’hui de...
Nigeria : un employé d’aéroport « suspendu » pour avoir « demandé de l’argent à Davido » (vidéo)

18/09/2020

Nigeria :...

Un employé d’aéroport, qui a récemment fait...
Quelle est la fortune de Céline Dion ?

18/09/2020

Quelle est...

Céline Dion, née le 30 mars 1968...
Côte d'Ivoire : Chris Yapi répond à ceux qui veulent le connaître

17/09/2020

Côte d’Ivoire...

Toujours présent sur les réseaux sociaux mais...
Côte d'Ivoire : Vincent Toh Bi Irié dévoile enfin les raisons de sa démission

17/09/2020

Côte d’Ivoire...

Le préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi Irié...
USA : la famille d'une afro-américaine tuée par la Police reçoit 12 millions de dollars

17/09/2020

USA :...

12 millions de dollars comme  dédommagement pour...
Côte d'Ivoire : bras de fer autour de l'éligibilité de Guillaume Soro

17/09/2020

Côte d’Ivoire...

C’est une bonne nouvelle pour le candidat...
Ghana : un voleur d’ordinateur écope de 21 ans de prison

17/09/2020

Ghana :...

La cour de justice du circuit de...
Des célébrités américaines boycottent Instagram

17/09/2020

Des célébrités...

  Ce mercredi 16 septembre, plusieurs personnalités...
USA : une femme reçoit une carte postale 100 ans après son envoi

17/09/2020

USA :...

Une femme s’est rendue sur les réseaux...
Côte d’Ivoire / Arrestation de Koua Justin à Korhogo : voici les raisons avancées

17/09/2020

Côte d’Ivoire...

Koua Justin, très proche de l’ancien président...
Un politicien devient populaire après avoir publié plus de 10000 photos à la fois sur son compte Facebook

17/09/2020

Un politicien...

Avant l’invention des médias sociaux, la politique...
Cameroun : Mgr Abraham Kome exige un code électoral équitable

17/09/2020

Cameroun :...

Monsieur Abraham Kome, l’évêque de Bafang dans...
PIB: la Côte d’Ivoire devient le pays le plus riche de l’Afrique de l’Ouest

17/09/2020

PIB: la...

L’économie ivoirienne a connu une belle progression...
Des sanctions économiques imposées à l’ancienne première dame gambienne par les Etats-Unis.

17/09/2020

Des sanctions...

Ce mardi 15 septembre, des sanctions économiques...
Muhammadu Buhari : « le Nigeria est la nation africaine la plus prospère du monde »

17/09/2020

Muhammadu Buhari...

Alors que le Nigeria se prépare à...

Julia Pastrana était une artiste et chanteuse du XIXe siècle souffrant d’hypertrichose.

Pastrana, une femme indigène du Mexique, est née en 1834, quelque part dans l’État de Sinaloa. Elle souffrait d’une maladie génétique, l’hypertrichose terminale (ou hypertrichose lanuginosa généralisée ; son visage et son corps étaient couverts de poils. Ses oreilles et son nez étaient anormalement grands, et ses dents étaient irrégulières. Cette condition était causée par une maladie rare, non diagnostiquée de son vivant, l’hyperplasie gingivale, qui a épaissi ses lèvres et ses gencives.

Qui était Julia Pastrana, la femme ''la plus laide de tous les temps'' qui a reçu plus de 20 demandes en mariage ?

Vie et carrière

Il existe plusieurs versions de la vie de Pastrana. La littérature produite par ceux qui ont géré les spectacles de monstres dans lesquels elle est apparue la décrivent comme appartenant à une tribu amérindienne appelée « Root Diggers » dont les habitants étaient semblables à des singes et vivaient dans des grottes. Selon cette version, une femme identifiée comme Mme Espinosa a été kidnappée par la tribu et détenue dans une grotte et a emmené Pastrana avec elle lorsqu’elle a pu s’échapper. Dans une autre version, basée sur les mots des villageois indigènes d’Ocoroni, au Mexique, Pastrana était une fille locale surnommée « femme-loup ». Dans cette version, Pastrana a vécu avec sa mère jusqu’au décès de celle-ci, après quoi son oncle l’a vendue au cirque. Les deux récits affirment qu’à un moment donné, elle a vécu dans la maison de Pedro Sanchez, le gouverneur de Sinaloa à l’époque, et a quitté la maison en 1854.

Selon Ireneo Paz, Francisco Sepúlveda, un douanier de Mazatlán, a acheté Pastrana et l’a emmenée aux États-Unis. Au début, Pastrana faisait des performances sous la direction de J.W. Beach, mais en 1854, elle s’est enfuie avec Theodore Lent, qu’elle a épousé à Baltimore, dans le Maryland. M. Lent est devenu son nouveau manager et ils ont fait des tournées aux États-Unis et en Europe. Ses talents de chanteuse et danseuse l’ont hissé au sommet de sa carrière.

Qui était Julia Pastrana, la femme ''la plus laide de tous les temps'' qui a reçu plus de 20 demandes en mariage ?

Au cours d’une tournée à Moscou, Pastrana a donné naissance à un fils aux caractéristiques similaires aux siennes. L’enfant n’a survécu que trois jours, et Pastrana est morte de complications post-partum cinq jours plus tard.

Examens médicaux

Au cours de sa vie, les managers de Pastrana lui ont fait subir des examens. Un médecin, Alexander B. Mott, a certifié qu’elle était spécifiquement le résultat de l’accouplement d’un humain et d’un Orang-outan. Un autre, le Dr S. Brainerd de Cleveland, a déclaré qu’elle était d’une « espèce distincte ». Francis Buckland a déclaré qu’elle n’était « qu’une Indienne mexicaine difforme ». Samuel Kneeland, Jr, anatomiste comparatif de la Boston Society of Natural History, a déclaré qu’elle était humaine et d’origine indienne.

Décès de Julia Pastrana

Après la mort de Pastrana, son mari, Lent, a vendu son corps et celui de leur fils au professeur Sukolov de l’université de Moscou qui les a conservés de façon permanente. Son corps a été préservé par taxidermie, un procédé qui combine des techniques de taxidermie et des produits chimiques d’embaumement. Après que les corps ont été conservés par Sukolov, M. Lent les lui a rachetés et a commencé à les exposer dans toute l’Europe. M. Lent a ensuite trouvé une autre femme aux traits similaires, l’a épousée et a changé son nom de Marie Bartel en Zenora Pastrana, s’enrichissant grâce à son exposition. Certaines sources affirment qu’il a finalement été interné dans un établissement psychiatrique russe en 1884, où il est mort.

Pendant plus de cent ans, les corps de Pastrana et de son fils ont été exposés dans le monde entier dans des musées, des cirques et des parcs d’attractions. Ils sont apparus en Norvège en 1921 et ont fait une tournée aux États-Unis jusqu’en 1972. Plus tard au cours de la même année, une tournée en Suède a suscité une opposition publique considérable.

En février 2013, avec l’aide du gouverneur de l’État de Sinaloa, Mario López Valdez, de l’artiste visuelle Laura Anderson Barbata, basée à New York, des autorités norvégiennes et d’autres, le corps a été remis au gouvernement de Sinaloa et elle a finalement été enterrée.

Crédit photo : mortinatos

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 78 710 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire