Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Qui est réellement Agbéyomé Kodjo, le candidat unique de l’opposition togolaise ?
02/01/2020 à 20h07 par Aimé AMSON

Gabriel Mensah Kodjo Agbéyomé est un homme politique togolais. Il est né en 1954 à Tokpli, dans la préfecture de Yoto.  Fils de  Dossou Kodjo et Kédjé Flora Dosseh, le future animal politique a étudié en France et a reçu un diplôme en gestion organisationnelle de l'Université de Poitiers en Janvier 1983.

De retour dans son pays natal, Kodjo a été nommé directeur commercial de la SONACOM de 1985 à 1988 avant d’être nommé ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture le 19 décembre 1988, un poste qu’il a occupé jusqu’en septembre 1991.

Après l’instabilité politique qui a conduit le pays à la conférence nationale, donnant lieu à une transition, Gabriel a été nommé ministre de l’Administration territoriale et de la sécurité en septembre 1992. Même si Me Joseph Kokou Koffigoh, premier ministre de la transition n’a pas aimé sa tête en volant le limoger, le fils de Yoto et l’un de ses collègues avaient le soutien du général Eyadema, président de la république. Comme l’un des meilleurs amis du feu Gnassingbé,  il a été nommé directeur général du port autonome de Lomé, qu’il a dirigé pendant six ans.

Ayant pour l’ambition de se faire compter permis les élus du peuple, Kodjo a été élu en 1999 à l'Assemblée nationale comme candidat du RPT dans la troisième circonscription de la préfecture. Après l'élection, il a été élu président de l'Assemblée nationale en juin 1999. Après un peu plus d'un an à ce poste, le président Eyadema l’a nommé premier ministre le 29 août 2000, en remplacement d’Eugene Koffi Adoboli.

Le 30 août 2001, le jeune politique vole toujours au secours de son mentor en demandant que la Constitution soit modifiée pour le permettre de briguer un troisième mandat en 2003.

Malgré qu’il soit soupçonné le proche et le successeur du général, il est entré en conflit avec lui, qui l'a démis de ses fonctions de Premier ministre le 27 juin 2002. Ces situations ont contraint l’actuel candidat unique de l’opposition en exil. Après la mort de Gnassingbé Eyadema, il entré au pays, il mais a été rapidement emprisonné pour un détournement de fonds présumé alors qu'il était directeur général du port autonome de Lomé. En septembre 2005, il a formé un nouveau parti, l'Alliance démocratique pour la patrie (connue simplement sous le nom d'Alliance), avec Dahuku Péré.

Encré en politique comme opposant du régime, Kodjo a créé son parti politique, l'Organisation pour bâtir dans l'union solidaire togolaise (OBUTS), à la présidentielle de 2010. Il a officiellement présenté sa candidature le 14 janvier 2010.

Chemin faisant, l’ancien premier ministre a changé le nom de son parti OBUST en Mouvement patriotique pour la démocratie et développement (MPDD). Aujourd’hui, il est choisi par Mgr Phillip Fanoko Kpodjro  comme candidat unique de l’opposition.

 

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

U outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Malaisie: «Les musulmans ont le droit de tuer des millions de Français» dixit un ancien premier ministre

30/10/2020

Malaisie: «Les...

Dans une série de tweets, Mahathir Mohamad, ex-Premier ministre...
USA: bonne nouvelle pour l’adolescente qui a filmé le meurtre de George Floyd

30/10/2020

USA: bonne...

Darnella Frazier, est l'adolescente qui a eu le...
Émigration clandestine au Sénégal : Le président Macky Sall annonce des « mesures fermes »

30/10/2020

Émigration clandestine...

Suite à la recrudescence de la migration...
Guinée Bissau: L'accord pétrolier signé avec le Sénégal provoque des troubles dans le pays

30/10/2020

Guinée Bissau:...

Des informations vitales révélées par le ministre...
Les noms de Pascal Affi N’Guessan et Konan Bédié seront sur les bulletins de vote (Alassane Ouattara)

30/10/2020

Les noms...

Alassane Ouattara, le président sortant et candidat...
Côte d'Ivoire : Carmen Sama visitée par les cambrioleurs

30/10/2020

Côte d’Ivoire...

  Carmen Sama, la veuve de DJ...
Simone Gbagbo " je suis prête à pardonner Guillaume Soro"

30/10/2020

Simone Gbagbo...

  L'ancien première dame ivoirienne, Simone Gbagbo...
Sénégal : Un ingénieur conçoit un véhicule solaire capable de fournir de l’électricité

30/10/2020

Sénégal :...

L’ingénieur sénégalais Papa Maguette Cissé a conçu...
Gamou : Les graves accusations de Serigne Moustapha Sy contre le Khalife des Tidianes

30/10/2020

Gamou :...

Sa déclaration envers Serigne Babacar Sy Mansour,...
Barcelone : Le message de Josep Bartomeu avant sa démission

30/10/2020

Barcelone : Le...

Le Fc Barcelone a connu des mois ...
Koulibaly reste fidèle à Naples: "Les équipes me cherchent mais je suis toujours là"

30/10/2020

Koulibaly reste...

Le défenseur central sénégalais Kalidou Koulibaly a...
Congo : Sindika Dokolo, le mari d'Isabelle Dos Santos, est mort

30/10/2020

Congo :...

Sindika Dokolo, le gendre de l'ancien président...
Côte d’Ivoire/ Présidentielle 2020 : le GPPaix appelle au vote dans la paix

30/10/2020

Côte d’Ivoire/...

Le Groupement des partenaires politiques pour la...
Laurent Gbagbo prévient Ouattara : ” Après le 31 octobre, ce sera la catastrophe…

30/10/2020

Laurent Gbagbo...

Après 9 ans de silence, le Président...
Responsabilité de la crise ivoirienne/ Pour Gbagbo : “C’est Ouattara qui n’a pas respecté la Constitution, il faut le dire très clairement”

30/10/2020

Responsabilité de...

Laurent Gbagbo ne veut pas qu’on mette...
A propos de son passeport, Gbagbo défie Ouattara: ” Si je veux rentrer, je rentre “

30/10/2020

A propos...

Récemment humilié à l’ambassade de Côte d’Ivoire...
Malaisie : après les propos d’Emmanuel Macron sur l’islam, un ex-Premier ministre charge les français

30/10/2020

Malaisie :...

L’ancien premier ministre de Malaisie a déclaré...
Laurent Gbagbo : ” Quelqu’un qui vient de prison, on ne lui interdit pas de rentrer dans son village”

30/10/2020

Laurent Gbagbo...

Laurent Gbagbo n’a pu revenir jusqu’à ce...
Gamou 2020: Ousmane Sonko présente ses condoléances aux 16 personnes décédées dans un accident

30/10/2020

Gamou 2020:...

Ce jeudi en 4h et 5h du...
Can 2022: Guinée Bissau dévoile sa liste pour sa double confrontation contre le Sénégal

29/10/2020

Can 2022:...

Le sélectionneur bissau-guinéen, Baciro Cande, a dévoilé...

Gabriel Mensah Kodjo Agbéyomé est un homme politique togolais. Il est né en 1954 à Tokpli, dans la préfecture de Yoto.  Fils de  Dossou Kodjo et Kédjé Flora Dosseh, le future animal politique a étudié en France et a reçu un diplôme en gestion organisationnelle de l'Université de Poitiers en Janvier 1983.

De retour dans son pays natal, Kodjo a été nommé directeur commercial de la SONACOM de 1985 à 1988 avant d’être nommé ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture le 19 décembre 1988, un poste qu’il a occupé jusqu’en septembre 1991.

Après l’instabilité politique qui a conduit le pays à la conférence nationale, donnant lieu à une transition, Gabriel a été nommé ministre de l’Administration territoriale et de la sécurité en septembre 1992. Même si Me Joseph Kokou Koffigoh, premier ministre de la transition n’a pas aimé sa tête en volant le limoger, le fils de Yoto et l’un de ses collègues avaient le soutien du général Eyadema, président de la république. Comme l’un des meilleurs amis du feu Gnassingbé,  il a été nommé directeur général du port autonome de Lomé, qu’il a dirigé pendant six ans.

Ayant pour l’ambition de se faire compter permis les élus du peuple, Kodjo a été élu en 1999 à l'Assemblée nationale comme candidat du RPT dans la troisième circonscription de la préfecture. Après l'élection, il a été élu président de l'Assemblée nationale en juin 1999. Après un peu plus d'un an à ce poste, le président Eyadema l’a nommé premier ministre le 29 août 2000, en remplacement d’Eugene Koffi Adoboli.

Le 30 août 2001, le jeune politique vole toujours au secours de son mentor en demandant que la Constitution soit modifiée pour le permettre de briguer un troisième mandat en 2003.

Malgré qu’il soit soupçonné le proche et le successeur du général, il est entré en conflit avec lui, qui l'a démis de ses fonctions de Premier ministre le 27 juin 2002. Ces situations ont contraint l’actuel candidat unique de l’opposition en exil. Après la mort de Gnassingbé Eyadema, il entré au pays, il mais a été rapidement emprisonné pour un détournement de fonds présumé alors qu'il était directeur général du port autonome de Lomé. En septembre 2005, il a formé un nouveau parti, l'Alliance démocratique pour la patrie (connue simplement sous le nom d'Alliance), avec Dahuku Péré.

Encré en politique comme opposant du régime, Kodjo a créé son parti politique, l'Organisation pour bâtir dans l'union solidaire togolaise (OBUTS), à la présidentielle de 2010. Il a officiellement présenté sa candidature le 14 janvier 2010.

Chemin faisant, l’ancien premier ministre a changé le nom de son parti OBUST en Mouvement patriotique pour la démocratie et développement (MPDD). Aujourd’hui, il est choisi par Mgr Phillip Fanoko Kpodjro  comme candidat unique de l’opposition.

 

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire