Qu’est-ce que la dysménorrhée et pourquoi vous devez le savoir ?


Video player

Avez-vous souvent des douleurs et des crampes liées aux règles qui vous donnent du fil à retordre ? Dans ce cas, vous devez connaître la dysménorrhée et savoir comment la gérer pour améliorer votre qualité de vie. Le Dr Pratima Thamke, obstétricienne et gynécologue consultante à l’hôpital Motherhood de Kharghar, vous en dit plus sur cette affection afin que vous puissiez vous épargner les affres de la menstruation. Après tout, vous souhaitez vous aussi rester insouciante pendant les règles, n’est-ce pas ?

Le cycle menstruel est un phénomène régulier de l’appareil reproducteur féminin et il fait des ravages dans le corps d’une femme, allant de symptômes tels que des douleurs abdominales à des sautes d’humeur, des maux de dos et de la fatigue, car tous ces éléments peuvent être inquiétants et rendre la vie plus difficile pendant les menstruations. Pour couronner le tout, les crampes menstruelles sont un autre problème et sont devenues un sujet d’inquiétude croissant lorsqu’une femme ressent des douleurs abdominales légères ou sévères pendant le cycle menstruel. En général, les crampes menstruelles ou dysménorrhée ne sont pas un problème de santé inquiétant, mais pour certaines, la douleur intense peut vraiment les faire sortir de leur routine habituelle.

Qu’est-ce que la dysménorrhée ?

La dysménorrhée se caractérise par des crampes et des douleurs menstruelles sévères et fréquentes pendant les règles. La dysménorrhée peut être classée comme primaire, c’est-à-dire dès le début des règles, ou secondaire, due à une maladie sous-jacente comme l’endométriose. Les douleurs et crampes menstruelles sont courantes et de nombreuses femmes souffrent en silence sans connaître le problème sous-jacent à leur apparition. De plus, le fait de ne pas traiter les douleurs et les crampes menstruelles au bon moment peut entraîner de graves complications plus tard dans la vie. Il est donc nécessaire de s’y attaquer au bon moment et d’améliorer sa qualité de vie.

Lire aussi  : 9 raisons pour lesquelles la danse est bonne pour la santé

Causes et symptômes de la dysménorrhée

Les femmes souffrant de dysménorrhée primaire ont tendance à avoir des contractions anormales de l’utérus en raison d’un déséquilibre chimique dans le corps, la prostaglandine contrôlant les contractions de l’utérus. La dysménorrhée secondaire peut survenir en raison de certaines conditions médicales comme l’endométriose. Il s’agit d’une affection dans laquelle le tissu endométrial s’implante à l’extérieur de l’utérus. L’endométriose provoque souvent des hémorragies internes, des infections et des douleurs pelviennes gênantes. Les autres causes de dysménorrhée secondaire peuvent être une maladie inflammatoire pelvienne (MIP), des fibromes utérins, une fausse couche, une infection, des tumeurs ou des polypes dans la cavité pelvienne.

Vous devez être vigilante dès que vous remarquez des symptômes tels que des crampes dans le bas-ventre, des douleurs dans le bas-ventre, des douleurs dans le bas du dos, des douleurs irradiant dans les jambes, des nausées, des vomissements, des diarrhées, de la fatigue, des maux de tête et des évanouissements.

 

Facteurs de risque et traitement de la dysménorrhée

Cette affection est observée chez les fumeuses, les consommatrices d’alcool pendant les règles, les obèses, celles qui ont commencé à avoir leurs règles avant l’âge de 11 ans et celles qui n’ont jamais été enceintes.

Votre médecin traitant vous suggérera d’opter pour des contraceptifs oraux, des changements de régime alimentaire, des suppléments vitaminiques, de l’exercice, une thérapie chaude, un bain chaud et un massage abdominal. Faites ce que votre médecin vous dit. Ne vous automédicamentez pas car cela peut être dangereux pour vous.

Lire aussi : Soulager les règles douloureuses avec le clou de girofle, Laurier et la menthe poivrée.

Conseils pour gérer la dysménorrhée

Vous pouvez opter pour un coussin chauffant pour réduire naturellement et efficacement la douleur des règles. Diverses études ont prouvé que la chaleur topique peut bloquer les récepteurs de la douleur sur la peau et détendre les muscles utérins tendus, réduisant ainsi les contractions à l’origine des crampes. Choisissez donc un coussin chauffant micro-ondable ou une bouillotte portable pour soulager les crampes et la douleur.

Rester active physiquement est une bonne idée pour réduire les douleurs des règles, améliorer la circulation sanguine et libérer des endorphines qui font des merveilles pour vous déstresser, vous rendre heureuse et réduire les crampes. Vous devez faire attention à ce que vous mangez. Vous pouvez aimer les aliments frits, transformés, huileux ou la malbouffe. Mais évitez-les pendant vos règles. Adoptez un régime pauvre en graisses et riche en fibres, riche en magnésium, zinc, vitamines et acides gras oméga-3, qui sont des anti-inflammatoires naturels et aident à gérer les crampes menstruelles.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire