Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Québec : le coronavirus fait mal aux producteurs de porcs
08/02/2020 à 20h43 par Tritech Raheem

S'il y a un animal à qui le coronavirus donnerait un peu de repos, c'est bien le porc du Québec. Les producteurs de porcs du Québec sont en effet touchés par le coronavirus qui sévit en Chine puisque la Chine a fermé ses frontières aux importations de porcs.

 

Si l'élevage du porc au Québec est florissant, c'est grâce à la Chine qui est le plus gros importateur de porc québécois. 70% du porc produit au Québec est exporté systématiquement vers la Chine. Mais, l'activité est handicapée depuis l'arrivée de la nouvelle épidémie en Chine. En raison de la propagation du Coronavirus, la Chine ne peut plus assurer la réception et la manutention des conteneurs. La distribution des marchandises s'effectue donc lentement. Ce ralentissement des activités et la spéculation boursière agissent directement sur le prix des porcs.

Lire aussi : //doingbuzz.com/coronavirus-la-chine-suspecte-le-pangolin-detre-la-source-de-lepidemie/

Le prix du porc est descendu à un niveau qui n'avantage aucunement les éleveurs du pays. «Depuis une semaine ou deux, le prix a une influence à la baisse de 10 à 20 dollars par porc», a constaté un éleveur de porcs de Saint-Malo en Estrie.

 

Néanmoins, les producteurs de porc gardent encore espoir jusqu'en mars malgré qu'ils vivent déjà dans l'incertitude. «Si on commence la période du mois de mars avec des prix vraiment très bas, c’est sûr qu’on va être nerveux un peu plus», a affirmé David Duval, président des Éleveurs de porcs du Québec. La situation deviendra alarmante pour les producteurs lorsque les activités ne vont pas reprendre en avril et en mai. C'est habituellement en ces périodes que les producteurs obtiennent les meilleurs prix pour le porc.

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 501 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

S'il y a un animal à qui le coronavirus donnerait un peu de repos, c'est bien le porc du Québec. Les producteurs de porcs du Québec sont en effet touchés par le coronavirus qui sévit en Chine puisque la Chine a fermé ses frontières aux importations de porcs.

 

Si l'élevage du porc au Québec est florissant, c'est grâce à la Chine qui est le plus gros importateur de porc québécois. 70% du porc produit au Québec est exporté systématiquement vers la Chine. Mais, l'activité est handicapée depuis l'arrivée de la nouvelle épidémie en Chine. En raison de la propagation du Coronavirus, la Chine ne peut plus assurer la réception et la manutention des conteneurs. La distribution des marchandises s'effectue donc lentement. Ce ralentissement des activités et la spéculation boursière agissent directement sur le prix des porcs.

Lire aussi : //doingbuzz.com/coronavirus-la-chine-suspecte-le-pangolin-detre-la-source-de-lepidemie/

Le prix du porc est descendu à un niveau qui n'avantage aucunement les éleveurs du pays. «Depuis une semaine ou deux, le prix a une influence à la baisse de 10 à 20 dollars par porc», a constaté un éleveur de porcs de Saint-Malo en Estrie.

 

Néanmoins, les producteurs de porc gardent encore espoir jusqu'en mars malgré qu'ils vivent déjà dans l'incertitude. «Si on commence la période du mois de mars avec des prix vraiment très bas, c’est sûr qu’on va être nerveux un peu plus», a affirmé David Duval, président des Éleveurs de porcs du Québec. La situation deviendra alarmante pour les producteurs lorsque les activités ne vont pas reprendre en avril et en mai. C'est habituellement en ces périodes que les producteurs obtiennent les meilleurs prix pour le porc.

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 501 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire