Que sait-on du groupe terroriste État islamique ?


Video player

L’État islamique d’Irak est créé le 13 octobre 2006 par le Conseil consultatif des Moudjahidines en Irak (une alliance de groupes armés djihadistes dont fait partie Al-Qaïda en Irak) et cinq autres groupes djihadistes irakiens avec une trentaine de tribus sunnites représentant environ 70 % de la population de la province d’al-Anbar (ouest de l’Irak).

Abrégé en « EI », l’État islamique, est une organisation terroriste, militaire et politique, d’idéologie salafiste djihadiste ayant proclamé le 29 juin 2014 l’instauration d’un califat sur les territoires sous son contrôle.

Graduellement, la branche irakienne d’Al-Qaïda est absorbée dans l’État islamique ; son chef, Abou Hamza al-Mouhajer, prête d’ailleurs serment d’allégeance à Abou Bakr Al-Baghdadi, chef de l’État islamique d’Irak.

En 2007, Ayman al-Zaouahiri annonce qu’« Al-Qaïda en Irak n’existe plus ». Les combattants de ce mouvement ont rejoint pour la plupart l’État islamique d’Irak.
De l’été 2014 au printemps 2019, il forme un proto-État en Irak et en Syrie où il met en place un système totalitaire. Son essor est notamment lié aux déstabilisations géopolitiques causées par la guerre d’Irak et la guerre civile syrienne.

Désormais rival d’Al-Qaïda, avec qui il est en conflit depuis janvier 2014, l’État islamique voit son influence s’étendre à plusieurs pays du monde musulman avec l’allégeance de nombreux groupes djihadistes ; les plus importants étant Boko Haram au Nigeria, Ansar Bait al-Maqdis dans le Sinaï égyptien et le Majilis Choura Chabab al-Islam en Libye.

Il apparait également en Afghanistan où il tente de supplanter les talibans. À partir de 2015, l’État islamique mène des attentats jusqu’en Europe et en Amérique du Nord.

L’État islamique est classé comme organisation terroriste par de nombreux États et est accusé par les Nations unies, la Ligue arabe, les États-Unis et l’Union européenne d’être responsable de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité, de nettoyage ethnique et de génocide. Il pratique également la destruction de vestiges archéologiques millénaires dans les territoires qu’il contrôle.

Abou Bakr Al-Baghdadi, de nationalité irakienne, était un ultraconservateur devenu actif dans l’insurrection islamiste contre les forces américaines à la suite de l’intervention en 2003 qui a renversé le président Saddam Hussein.
Il est l’homme le plus recherché du monde, considéré comme responsable de multiples exactions et atrocités en Irak, en Syrie et d’attentats sanglants dans plusieurs pays.

Le 26 octobre 2019, Abou Bakr Al-Baghdadi, a été tué au cours d’une « dangereuse attaque nocturne » menée par les forces spéciales dans la province d’Idlib, située dans le nord-ouest de la Syrie.

abou bakr al baghdadi ei 3 - Que sait-on  du groupe terroriste État islamique ?

Traqué par les forces spéciales aidées de chiens, Al-Baghdadi s’est réfugié dans un tunnel avec trois de ses enfants et a déclenché sa veste d’explosifs, se tuant ainsi que ses trois enfants. L’identité d’Al-Baghdadi a pu être confirmée par un test d’ADN réalisé sur place.

Quelques jours après le décès d’Abou Bakr Al-Baghdadi, le groupe de terroriste a un nouveau responsable. Connu sous le nom de Professeur, Abdullah Qardash est l’actuel Chef de EI. Il est un ancien officier de l’armée de Saddam Hussein.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Que sait-on  du groupe terroriste État islamique ? Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire