Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
PSG : Thiago Silva, la fin d’une longue histoire
09/06/2020 à 11h14 par La redaction
Après huit saisons sous le maillot parisien, le capitaine emblématique de 35 ans s’est vu signifier par Leonardo qu’il ne serait pas prolongé la saison prochaine.
 Après avoir longtemps attendu un signe positif de Leonardo, Thiago Silva a vu son directeur sportif lui confirmer par téléphone qu’il ne serait pas conservé la saison prochaine.
Voilà, c'est fini! Le suspense s'est envolé. En dépit des appels du pied répétés et des déclarations d'amour faites par le joueur comme par son entourage, une page se tourne au PSG. Après huit ans dans la capitale, l'aventure de Thiago Silva, capitaine emblématique de la formation parisienne, prendra fin, selon une information révélée par le journal L'Equipe, au terme de cette curieuse saison. A 35 ans, celui qui rêvait d'écrire encore quelques lignes de sa riche carrière avec son équipe de cœur, ne se verra pas offrir de prolongation de contrat.
Après avoir longtemps attendu un signe positif de Leonardo, O'Monstro s'est au contraire vu signifier la nouvelle qu'il redoutait. Alors qu'il n'entretenait plus que peu d'espoirs d'être prolongé ces dernières semaines, le capitaine parisien a vu son directeur sportif lui confirmer par téléphone qu'il ne serait pas conservé la saison prochaine.
L'un des plus grands défenseurs de l'histoire du PSG
Alors que Fluminense, son club formateur, lui fait une cour effrénée depuis qu'il est rentré confiner au Brésil mi-mars, Silva n'a rien changé à sa ligne de conduite. En dépit de ses 35 ans, le capitaine de la Seleção entend jouer encore au moins deux saisons en Europe dans l'espoir de pouvoir participer à la Coupe du monde 2022 avant de, sans doute, revenir porter le maillot de vert et rouge de « Flu ». « On aimerait poursuivre nos carrières à Paris », nous avait même confié il y a peu son épouse Isabelle, rappelant que le couple se sentait chez lui en France.
Naturalisé français en 2019, Silva et Paris auront donc connu une histoire pleine d'émotion. En 2012, « c'est dans la peau du meilleur du monde » que Nasser Al-Khelaïfi l'accueille au PSG. Transféré de l'AC Milan contre un chèque de 42 millions d'euros, le Brésilien représente alors l'ambition naissante et débordante du club de la capitale. Très vite, il devient le patron de la défense, gagne le brassard de capitaine, bénéficie d'une aura incontournable auprès de ses partenaires et jouit d'un accès privilégié à ses dirigeants, à commencer par le président Nasser Al-Khelaïfi.
C'est Unaï Emery qui, le premier, fera vaciller le statut de celui qui est pourtant l'un des plus grands défenseurs de l'histoire du club. L'Espagnol lui fera ainsi l'affront de le reléguer sur le banc lors du 1/8e de finale aller face à Madrid en 2018, (3-1). Un épisode que le Brésilien ne lui pardonnera jamais.
Quelques années plus tard, Emery lui fera aussi porter le chapeau de la remontada et de ce match de Coupe d'Europe perdu 6-1 face à Barcelone, il y a trois ans, lui reprochant de ne pas avoir appliqué les consignes. Le Brésilien, de son côté, estime que le plan de bataille du Basque était voué à l'échec.
Des accrocs qui ne changeront rien à son apport à Paris. Cette saison en dépit de son statut de doyen de l'effectif, il s'est montré l'un des plus réguliers. Trop court pour participer au 1/8e de finale retour face à Dortmund, Silva a néanmoins souvent impressionné par sa régularité et son niveau de jeu lors de ses 30 apparitions.
Si son histoire à Paris s'arrêtera au terme de cette saison, il faudra que le capitaine trouve un accord pour terminer la Ligue des champions. La volonté commune du joueur et du club sur ce point ne fait pas trop de doute. Car il lui reste un ultime défi à relever : tenter de remporter la Ligue des champions en août avec un maillot dont il aura marqué l'histoire.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 825 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Si vous êtes au Togo, on vous recommande ce site pour mieux vendre et acheter

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Après huit saisons sous le maillot parisien, le capitaine emblématique de 35 ans s’est vu signifier par Leonardo qu’il ne serait pas prolongé la saison prochaine.
 Après avoir longtemps attendu un signe positif de Leonardo, Thiago Silva a vu son directeur sportif lui confirmer par téléphone qu’il ne serait pas conservé la saison prochaine.
Voilà, c'est fini! Le suspense s'est envolé. En dépit des appels du pied répétés et des déclarations d'amour faites par le joueur comme par son entourage, une page se tourne au PSG. Après huit ans dans la capitale, l'aventure de Thiago Silva, capitaine emblématique de la formation parisienne, prendra fin, selon une information révélée par le journal L'Equipe, au terme de cette curieuse saison. A 35 ans, celui qui rêvait d'écrire encore quelques lignes de sa riche carrière avec son équipe de cœur, ne se verra pas offrir de prolongation de contrat.
Après avoir longtemps attendu un signe positif de Leonardo, O'Monstro s'est au contraire vu signifier la nouvelle qu'il redoutait. Alors qu'il n'entretenait plus que peu d'espoirs d'être prolongé ces dernières semaines, le capitaine parisien a vu son directeur sportif lui confirmer par téléphone qu'il ne serait pas conservé la saison prochaine.
L'un des plus grands défenseurs de l'histoire du PSG
Alors que Fluminense, son club formateur, lui fait une cour effrénée depuis qu'il est rentré confiner au Brésil mi-mars, Silva n'a rien changé à sa ligne de conduite. En dépit de ses 35 ans, le capitaine de la Seleção entend jouer encore au moins deux saisons en Europe dans l'espoir de pouvoir participer à la Coupe du monde 2022 avant de, sans doute, revenir porter le maillot de vert et rouge de « Flu ». « On aimerait poursuivre nos carrières à Paris », nous avait même confié il y a peu son épouse Isabelle, rappelant que le couple se sentait chez lui en France.
Naturalisé français en 2019, Silva et Paris auront donc connu une histoire pleine d'émotion. En 2012, « c'est dans la peau du meilleur du monde » que Nasser Al-Khelaïfi l'accueille au PSG. Transféré de l'AC Milan contre un chèque de 42 millions d'euros, le Brésilien représente alors l'ambition naissante et débordante du club de la capitale. Très vite, il devient le patron de la défense, gagne le brassard de capitaine, bénéficie d'une aura incontournable auprès de ses partenaires et jouit d'un accès privilégié à ses dirigeants, à commencer par le président Nasser Al-Khelaïfi.
C'est Unaï Emery qui, le premier, fera vaciller le statut de celui qui est pourtant l'un des plus grands défenseurs de l'histoire du club. L'Espagnol lui fera ainsi l'affront de le reléguer sur le banc lors du 1/8e de finale aller face à Madrid en 2018, (3-1). Un épisode que le Brésilien ne lui pardonnera jamais.
Quelques années plus tard, Emery lui fera aussi porter le chapeau de la remontada et de ce match de Coupe d'Europe perdu 6-1 face à Barcelone, il y a trois ans, lui reprochant de ne pas avoir appliqué les consignes. Le Brésilien, de son côté, estime que le plan de bataille du Basque était voué à l'échec.
Des accrocs qui ne changeront rien à son apport à Paris. Cette saison en dépit de son statut de doyen de l'effectif, il s'est montré l'un des plus réguliers. Trop court pour participer au 1/8e de finale retour face à Dortmund, Silva a néanmoins souvent impressionné par sa régularité et son niveau de jeu lors de ses 30 apparitions.
Si son histoire à Paris s'arrêtera au terme de cette saison, il faudra que le capitaine trouve un accord pour terminer la Ligue des champions. La volonté commune du joueur et du club sur ce point ne fait pas trop de doute. Car il lui reste un ultime défi à relever : tenter de remporter la Ligue des champions en août avec un maillot dont il aura marqué l'histoire.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 825 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire