Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Présidentielle : Pascal Affi N’Guessan prêt à soutenir la candidature de Laurent Gbagbo
06/08/2020 à 16h46 par Georges Traore

Pascal Affi N’Guessan a toujours été vu comme un grand rival de son mentor, Laurent Gbagbo. Malgré toutes les rumeurs concernant les relations plus ou moins tendues entre les deux hommes, l’ancien Premier ministre rassure. Intervenant sur RFI et France 24, il a affirmé publiquement être prêt à laisser la place à son ancien "patron".

Ceci dit, Pascal Affi N’Guessan malgré qu’il soit soutenu par une partie du Front populaire ivoirien (FPI) pourrait laisser sa place. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que M. N’Guessan s’éclipse devant son mentor.  Il est candidat à l’élection, ce qui fait poser des questions sur ses intentions. Pourquoi n’a-t-il pas attendu le retour de son mentor avant de se jeter dans la course présidentielle ?

« Si Gbagbo parvient à être candidat à l’élection présidentielle, je le soutiendrai naturellement. Parce que c’est cela qui est la logique. Il est le fondateur du parti, il a une audience internationale. Il vient de remporter un grand combat au niveau de la Cour pénale International (CPI). C’est tout à fait logique et si, il le souhaite et si cela est possible, qu’il puisse être notre candidat et que tous les militants du FPI à commencer par moi-même, nous nous rangeons derrière lui pour la victoire à l’élection présidentielle », a-t-il affirmé aux médias français. Et d’ajouter : « Je l’ai dit, il y a longtemps et je suis toujours dans cette disposition d’esprit. »

Accusé de traîtrise et d’être de mèche avec le régime en place, M. N’Guessan répond à ses détracteurs. « Ceux qui le disent n’apportent aucun fait, aucun argument qui puissent corroborer leurs accusations », explique-t-t-il. Il ajoute : « Parce que faire preuve de traîtrise, c’est être favorable au dialogue politique, à la réconciliation, d’être engagé dans la vie politique de vouloir reconquérir le pouvoir d’Etat, c’est cela j’ai décidé de le faire. »

Jusque là, les chances pour que l’ancien président Laurent Gbagbo participe à la présidentielle de 2020 sont très minces. En effet, après avoir demandé un passeport pour rentrer chez lui en Côte d’ivoire, il s’est vu remis un casier judiciaire mentionnant ses 20 ans de condamnation pour des faits dont il a été acquis au niveau de la CPI. Il a déjà fait 9 ans de détention et attend juste l’autorisation des autorités ivoiriennes pour revenir voir ses proches. Du côté de la commission électorale, son nom est rayé de la liste des candidats. Une personne privée de ses droits civiques et politiques, précisons-le ne peut être candidat pour une élection.

 

Lire aussi : Côte d’Ivoire: Une manifestation pro-Gbagbo dégénère en affrontements violents

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 460 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

Pascal Affi N’Guessan a toujours été vu comme un grand rival de son mentor, Laurent Gbagbo. Malgré toutes les rumeurs concernant les relations plus ou moins tendues entre les deux hommes, l’ancien Premier ministre rassure. Intervenant sur RFI et France 24, il a affirmé publiquement être prêt à laisser la place à son ancien "patron".

Ceci dit, Pascal Affi N’Guessan malgré qu’il soit soutenu par une partie du Front populaire ivoirien (FPI) pourrait laisser sa place. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que M. N’Guessan s’éclipse devant son mentor.  Il est candidat à l’élection, ce qui fait poser des questions sur ses intentions. Pourquoi n’a-t-il pas attendu le retour de son mentor avant de se jeter dans la course présidentielle ?

« Si Gbagbo parvient à être candidat à l’élection présidentielle, je le soutiendrai naturellement. Parce que c’est cela qui est la logique. Il est le fondateur du parti, il a une audience internationale. Il vient de remporter un grand combat au niveau de la Cour pénale International (CPI). C’est tout à fait logique et si, il le souhaite et si cela est possible, qu’il puisse être notre candidat et que tous les militants du FPI à commencer par moi-même, nous nous rangeons derrière lui pour la victoire à l’élection présidentielle », a-t-il affirmé aux médias français. Et d’ajouter : « Je l’ai dit, il y a longtemps et je suis toujours dans cette disposition d’esprit. »

Accusé de traîtrise et d’être de mèche avec le régime en place, M. N’Guessan répond à ses détracteurs. « Ceux qui le disent n’apportent aucun fait, aucun argument qui puissent corroborer leurs accusations », explique-t-t-il. Il ajoute : « Parce que faire preuve de traîtrise, c’est être favorable au dialogue politique, à la réconciliation, d’être engagé dans la vie politique de vouloir reconquérir le pouvoir d’Etat, c’est cela j’ai décidé de le faire. »

Jusque là, les chances pour que l’ancien président Laurent Gbagbo participe à la présidentielle de 2020 sont très minces. En effet, après avoir demandé un passeport pour rentrer chez lui en Côte d’ivoire, il s’est vu remis un casier judiciaire mentionnant ses 20 ans de condamnation pour des faits dont il a été acquis au niveau de la CPI. Il a déjà fait 9 ans de détention et attend juste l’autorisation des autorités ivoiriennes pour revenir voir ses proches. Du côté de la commission électorale, son nom est rayé de la liste des candidats. Une personne privée de ses droits civiques et politiques, précisons-le ne peut être candidat pour une élection.

 

Lire aussi : Côte d’Ivoire: Une manifestation pro-Gbagbo dégénère en affrontements violents

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 460 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire