A la une Actualités USA

Présidentielle américaine : la publication des résultats pourrait durer

Présidentielle américaine : la publication des résultats pourrait durer

Ce n’est pas évident que le prochain président des Etats-Unis soit connu le lendemain de l’élection c’est-à-dire le 4 novembre. Ce mardi 3, les Américains sont appelés aux urnes dans un contexte particulier. Ce dernier est marqué par une pandémie de Covid-19 qui a fait plus de 200 000 morts.

Entre Donald Trump qui s’attend à un second mandat et Joe Biden qui espère accéder à la Maison blanche, le match est serré et chacun espère captiver l’attention des électeurs. Entre tapages médiatiques, attaques et soutiens de tout genre, les Américains ont le choix entre un meilleur avenir de Biden et la grandeur des USA prônée par Trump.

Selon Francetvinfo, de nombreux indices montrent aujourd’hui qu’il n’est pas techniquement possible de connaître les résultats de la présidentielle plus tôt. Avec la pandémie de Covid-19, au moins 91 millions d’Américains ont demandé un bulletin de vote par voie postale et plus de 60 millions d’Américains l’ont déjà fait.

Néanmoins, d’un Etat à un autre, il y a des disparités. Dans certains Etats (Oregon par exemple), les votes sont reçus le même jour. Mais, en Caroline du Nord, tous les bulletins seront comptabilisés s’ils sont reçus avant le 12 novembre. Déjà, cela montre que les résultats vont encore trainés.

Certains Etats demandent le renvoi du bulletin par voie postale, d’autres installent des boîtes aux lettres spécifiques pour recueillir les suffrages ou cumulent les deux méthodes. Naturellement, cette réalité pèse sur la date limite pour voter. 15% des résultats des votes par correspondance sont connus durant la nuit du scrutin. Les 85% restants seront dépouillés les jours suivants d’après les explications de Francetvinfo.

Entre autres raisons, Donald Trump ne s’est pas engagé à reconnaitre sa victoire et à passer la main sans problème. A plusieurs reprises, il a dit craindre pour des fraudes et la « pagaille » de vote par correspondance.

« La masse de votes par correspondance attendue accroît le risque d’erreur, et fait donc partie du lot d’arguments de Donald Trump contre ce vote par correspondance. Mais plus généralement, il est surtout pour un vote en personne », note Lauric Henneton, spécialiste de l’histoire et de la civilisation anglo-américaine.

Il faut aussi prendre en compte le vote des grands électeurs, qui entérine le résultat de l’élection américaine. Leur vote, très capital pour le verdict final est prévu le 14 décembre. Avec des défections dans le camp de Donald Trump, tout peut arriver.

 

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire