Poutine compare la zone de guerre du Donbass à un génocide


Video player

Le président russe Vladimir Poutine a durci sa rhétorique sur la situation en Ukraine affirmant que la guerre dans l’est du pays ressemble à un génocide.

Les rebelles soutenus par la Russie y combattent les troupes ukrainiennes depuis 2014 et les tensions augmentent alors que la Russie amasse des troupes à la frontière.

Pendant ce temps, le président américain Joe Biden a discuté avec Vladimir Poutine lors d’un appel à son homologue ukrainien.

On craint que la Russie envisage d’envahir l’Ukraine, ce que la Russie nie.

L’appel vidéo Biden-Poutine du 06 décembre a été considéré comme une tentative d’apaiser les tensions.

Washington et ses alliés ont mis en garde Moscou contre des sanctions sévères s’il attaquait à nouveau son voisin.

La Russie a accusé l’Ukraine de provocation et a demandé des garanties contre l’expansion de l’OTAN vers l’est et le déploiement d’armes près de la Russie.

Les autorités ukrainiennes ont déclaré que Moscou pourrait planifier une offensive militaire fin janvier 2022 bien que les responsables américains disent qu’il n’est pas encore clair si le président Poutine a pris une décision dans ce sens.

Les remarques du président russe le 09 juin visaient à aborder la question de la discrimination contre les russophones au-delà des frontières de la Russie dont beaucoup vivent dans la région du Donbass dans l’est de l’Ukraine.

Il a dit que la russophobie était le premier pas vers le génocide.

« Nous voyons et savons ce qui se passe dans le Donbass. Cela ressemble certainement à un génocide ». A-t-il indiqué, faisant référence à la zone de conflit.

L’attachée de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, a rejeté ces remarques, affirmant que la Russie était connue pour avoir intensifié sa rhétorique et sa désinformation.

Joe Biden a informé le président ukrainien Volodymyr Zelensky lors d’un appel téléphonique d’une heure et demie de sa conversation avec Vladimir Poutine il y a deux jours.

Les deux dirigeants ont discuté de la situation sécuritaire autour de l’Ukraine et des perspectives d’activation du règlement de paix, selon un communiqué du président ukrainien.

Joe Biden s’est également entretenu avec les dirigeants des membres de l’OTAN proches des frontières de la Russie.

Plus de 90 000 soldats russes seraient massés près des frontières de l’Ukraine. Le mouvement a tendu les relations déjà glaciales entre la Russie et les États-Unis.

Une grande partie du récent renforcement militaire russe se trouve en Crimée, une péninsule de la mer Noire, que la Russie a saisie à l’Ukraine puis annexée en 2014.

Des troupes se rassemblent également près du Donbass.

Pour rappel, plus de 14 000 personnes ont perdu la vie en sept ans de conflit depuis que les forces soutenues par la Russie se sont emparées de vastes zones de l’est de l’Ukraine.

[newsletter_form]
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire