Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Pour une première fois, un fondateur de laboratoire pharmaceutique est condamné
02/02/2020 à 14h05 par Georges Traore

 

John Kapoor, le fondateur d’Insys, fera la prison. Il a mis en place un système de pression permettant à son entreprise de faire du chiffre d'affaires grâce aux prescriptions des médecins.

Il écope d'une peine de cinq ans et demi de prison. Agé de 76 ans, John Kapoor avait été reconnu coupable d’association de malfaiteurs. Il est accusé d'avoir payé des médecins afin qu’ils prescrivent ses médicaments opiacés.

Six autres anciens dirigeants d’Insys avaient déjà été condamnés à des peines allant de 12 à 33 mois d’emprisonnement.

"Pour augmenter les ventes de leur spray au fentanyl, un antalgique dont la puissance atteint 50 à 100 fois celle de la morphine, les dirigeants avaient mis en place un système de pots-de-vin à grande échelle" apprend-on.

Entre 2012 et 2015, ils ont grassement payé des professionnels de santé pour prescrire en grande quantité le médicament antidouleur, commercialisé par Insys sous le nom de Subsys.

Selon le rapport annuel d’Insys, les ventes de Subsys ont atteint 329,5 millions de dollars en 2015. Le groupe était entré en Bourse dès 2013.

En 2017, plus de 28 000 Américains sont morts d’une overdose de fentanyl ou d’une drogue équivalente, de la famille des opiacés synthétiques.

Avec letempsch

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 542 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

 

John Kapoor, le fondateur d’Insys, fera la prison. Il a mis en place un système de pression permettant à son entreprise de faire du chiffre d'affaires grâce aux prescriptions des médecins.

Il écope d'une peine de cinq ans et demi de prison. Agé de 76 ans, John Kapoor avait été reconnu coupable d’association de malfaiteurs. Il est accusé d'avoir payé des médecins afin qu’ils prescrivent ses médicaments opiacés.

Six autres anciens dirigeants d’Insys avaient déjà été condamnés à des peines allant de 12 à 33 mois d’emprisonnement.

"Pour augmenter les ventes de leur spray au fentanyl, un antalgique dont la puissance atteint 50 à 100 fois celle de la morphine, les dirigeants avaient mis en place un système de pots-de-vin à grande échelle" apprend-on.

Entre 2012 et 2015, ils ont grassement payé des professionnels de santé pour prescrire en grande quantité le médicament antidouleur, commercialisé par Insys sous le nom de Subsys.

Selon le rapport annuel d’Insys, les ventes de Subsys ont atteint 329,5 millions de dollars en 2015. Le groupe était entré en Bourse dès 2013.

En 2017, plus de 28 000 Américains sont morts d’une overdose de fentanyl ou d’une drogue équivalente, de la famille des opiacés synthétiques.

Avec letempsch

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 542 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire