Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Pour ne pas être une mauvaise mère, cette jeune fille décide rester sans enfant
26/11/2019 à 16h16 par Espérance ATEKESSIM

Âgée de 20 ans, une jeune fille étudiante refuse d'être mère et se fait avorter. Rattrapée par les regrets et les remords, la jeune fille décide enfin de faire une confidence à la blogueuse Fatima Hope.

Cette dernière décide donc de faire un extrait de la confidence de la jeune fille sous forme de poésie en proses.
Toute en larmes, la jeune fille exprime avec tristesse son regret par rapport à l'acte posé. Angoissée par le changement de son corps, angoissée par les "que diront ? ", vis à vis des humiliations qu'elle aura a subir, des questions auxquelles elle fera face, elle n'a pas eu d'autre choix que d'interrompre l'évolution du fœtus.

Fatiguée de ces souffrances, elle décide donc de se confier tout en demandant pardon à son bébé dont elle n'a pas voulu donner vie. "Aujourd’hui, je veux m’en libérer. J’écris pour extérioriser mes démons. J’écris pour toi, mais aussi pour moi, pour t’expliquer, pour m’exprimer et par-dessus tout pour m’excuser…
Ainsi elle se tourna vers son bébé en lui présentant ses excuses. En ces mots, elle dit : L’image de toi dans mes bras, tourne en boucle dans ma tête. Elle me chagrine autant qu’elle m'obsède. Je te demande pardon, pardon de ne pas t’avoir accueilli joyeusement. La main sur le ventre je ressens le vide que tu as laissé en moi." Déclare la jeune étudiante.
Elle continue en disant qu'elle n'était pas non plus prête à supporter une face, un enfant. Car n'étant pas financièrement stable, elle ne pouvait offrir que souffrance à son nouveau né.

Elle n'était pas prête pour ça. Ainsi, pour achever elle laisse entendre que, "C’était peut-être égoïste, mais je ne pouvais te traîner dans la boue, je me devais de te protéger, d’assurer ta survie ici-bas et non pas te faire endurer une vie qui n’étais pas la tienne. J’ai choisi de ne pas être mère plutôt que d’en être une mauvaise."

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 501 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Âgée de 20 ans, une jeune fille étudiante refuse d'être mère et se fait avorter. Rattrapée par les regrets et les remords, la jeune fille décide enfin de faire une confidence à la blogueuse Fatima Hope.

Cette dernière décide donc de faire un extrait de la confidence de la jeune fille sous forme de poésie en proses.
Toute en larmes, la jeune fille exprime avec tristesse son regret par rapport à l'acte posé. Angoissée par le changement de son corps, angoissée par les "que diront ? ", vis à vis des humiliations qu'elle aura a subir, des questions auxquelles elle fera face, elle n'a pas eu d'autre choix que d'interrompre l'évolution du fœtus.

Fatiguée de ces souffrances, elle décide donc de se confier tout en demandant pardon à son bébé dont elle n'a pas voulu donner vie. "Aujourd’hui, je veux m’en libérer. J’écris pour extérioriser mes démons. J’écris pour toi, mais aussi pour moi, pour t’expliquer, pour m’exprimer et par-dessus tout pour m’excuser…
Ainsi elle se tourna vers son bébé en lui présentant ses excuses. En ces mots, elle dit : L’image de toi dans mes bras, tourne en boucle dans ma tête. Elle me chagrine autant qu’elle m'obsède. Je te demande pardon, pardon de ne pas t’avoir accueilli joyeusement. La main sur le ventre je ressens le vide que tu as laissé en moi." Déclare la jeune étudiante.
Elle continue en disant qu'elle n'était pas non plus prête à supporter une face, un enfant. Car n'étant pas financièrement stable, elle ne pouvait offrir que souffrance à son nouveau né.

Elle n'était pas prête pour ça. Ainsi, pour achever elle laisse entendre que, "C’était peut-être égoïste, mais je ne pouvais te traîner dans la boue, je me devais de te protéger, d’assurer ta survie ici-bas et non pas te faire endurer une vie qui n’étais pas la tienne. J’ai choisi de ne pas être mère plutôt que d’en être une mauvaise."

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 501 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire