Le Portugal et le Mozambique deviennent des « nations sœurs »


Video player

Le président portugais, Marcelo Rebelo de Sousa, a terminé une visite officielle de quatre jours au Mozambique. A l’issue de ce séjour, il a qualifié ce pays d’Afrique australe de « deuxième patrie » et a déclaré qu’à chaque visite, il aimait encore plus ce pays « envoûtant ».

« Je connais Chimoio depuis 53 ans, je connais Maputo depuis 54 ans, mais je connais Cabo Delgado, Niassa, Tete, tout le Mozambique depuis plus de 50 ans », a déclaré M. de Sousa lors d’un événement dans un hôtel de Maputo dimanche, dernier jour de son voyage. « « Cela signifie que je suis très vieux, et que j’ai commencé très tôt. Et j’ai l’impression, chaque fois que je viens ici, que j’aime le Mozambique plus que la dernière fois. »

Dans un discours d’une demi-heure devant environ 400 résidents portugais dans ce pays sud africain, le président l’a décrit comme « un grand pays frère, fascinant, séduisant, envoûtant » pour l’avenir duquel il vaut la peine de s’engager.

« Moi-même, je doute de temps en temps s’il n’y a pas ceux qui se sentent, dans le secret de leur cœur, plus mozambicains que portugais », a-t-il déclaré. « Je ne me fâche pas, car c’est ma deuxième patrie…Je comprends, parce que celui qui arrive ici, celui qui vit ici, ne cesse jamais d’avoir des racines au Mozambique, il a des doubles racines pour toujours », a-t-il ajouté en s’exclamant : « Viva Mozambique, viva Portugal ! »

Au terme de cette visite officielle de quatre jours, le président portugais a promis de revenir en août pour la réouverture, après sa restauration, de la cathédrale de Quelimane, la capitale provinciale de Zambezia.

Marcelo Rebelo de Sousa, un habitué du Mozambique

Il s’agissait de son troisième voyage au Mozambique en tant que président ; il l’a choisi comme destination pour sa première visite d’État, en mai 2016, qui s’est limitée à la capitale et à ses environs immédiats, et y est retourné en janvier 2020 pour l’investiture de Nyusi après sa réélection à la présidence. Cette fois-là, en plus de Maputo, il s’est rendu à Beira.

Le président portugais s’est rendu au Mozambique à l’âge de 19 et 20 ans, pendant les vacances de ses études à la faculté de droit de Lisbonne, alors que son père, Baltazar Rebelo de Sousa, était gouverneur général (1968-1970) de la province d’outre-mer de l’époque, dont les habitants luttaient déjà pour l’indépendance.

Sa dernière visite au Mozambique avant de devenir président du Portugal remonte à décembre 2015, alors qu’il était déjà candidat, pour participer au premier Forum social et économique du Mozambique.

 

Avec Africanews

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire