Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Portrait : Un responsable de la Maison Blanche décrit Donald Trump comme un enfant de 12ans
12/11/2019 à 11h52 par Le Boy

Tout au long des 259 pages de « A Warning », un ouvrage à paraître le 19 novembre aux Etats-Unis, un haut-fonctionnaire anonyme de la Maison-Blanche décrit un Donald Trump cruel, inapte et représentant un danger pour la nation américaine.

Le Washington Post, qui a pu consulter l'ouvrage avant sa sortie, a réalisé un compte-rendu de ce portrait terrifiant du président des Etats-Unis. La plume acide de l'auteur, qui a souhaité conserver son anonymat, décrit un chef d'Etat amateur de blagues sexistes et racistes, familier des coups de sang et qui fait régner une atmosphère de travail pesante au sein de son administration.

« Il agit comme un enfant de douze ans dans une tour de contrôle, qui appuie sur tous les boutons du gouvernement sans discernement, indifférent aux avions qui dérapent sur la piste et aux vols qui s'écartent désespérément de l'aéroport ». Le haut-fonctionnaire s'appuie sur ses observations et sa propre expérience au sein de l'administration Trump. Il omet toutefois sciemment des détails afin qu'il ne soit pas possible de remonter jusqu'à lui.

Toujours de manière anonyme, il avait déjà publié une tribune dans le New York Times en 2018, intitulée Je fais partie de la résistance à l'intérieur de l'administration Trump. Il assurait qu'il avait choisi de ne pas démissionner afin de contrôler le président et « ses pires penchants », affirmant même qu'il n'était pas le seul dans cette situation. Dans son ouvrage à paraître, il reconnaît avoir eu tort à propos de cette « résistance silencieuse » car Donald Trump est « qui il est », soit incapable de changer.

Ses anecdotes sur le caractère et les remarques sexistes et racistes du président sont glaçantes. « Il commente le maquillage, fait des blagues sur le poids et critique les tenues vestimentaires [...] Il utilise des termes comme “ma chérie” pour s'adresser à des professionnelles accomplies. Un patron ne devrait pas se comporter de cette manière dans un environnement de travail ».

D'après lui, le président américain a même tenté d'imiter l'accent hispanique lors d'une réunion dans le bureau ovale durant laquelle il s'en est pris à des femmes migrantes, qui tentaient de traverser la frontière : «Elles disent : “Oh, s'il vous plaît, aidez-nous ! Mon mari m'a quittée !” Elles ne servent à rien. Elles ne font rien pour notre pays. Au moins, si elles venaient avec un mari, on pourrait le mettre dans les champs pour cueillir du maïs».

Stephanie Grisham la porte-parole du président, a elle, qualifié jeudi l'ouvrage de « mensonges » et d'« œuvre de fiction », traitant son auteur de « lâche ». Le ministère de la Justice a également averti la maison d'édition Hachette et les agents de l'auteur que ce livre pourrait violer un accord de confidentialité. En réponse, l'un des agents a accusé l'administration de tenter d'obtenir des informations sur l'auteur de ce portrait.

Source  Le Figaro

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 237 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Offre d'emploi et concours

Tout au long des 259 pages de « A Warning », un ouvrage à paraître le 19 novembre aux Etats-Unis, un haut-fonctionnaire anonyme de la Maison-Blanche décrit un Donald Trump cruel, inapte et représentant un danger pour la nation américaine.

Le Washington Post, qui a pu consulter l'ouvrage avant sa sortie, a réalisé un compte-rendu de ce portrait terrifiant du président des Etats-Unis. La plume acide de l'auteur, qui a souhaité conserver son anonymat, décrit un chef d'Etat amateur de blagues sexistes et racistes, familier des coups de sang et qui fait régner une atmosphère de travail pesante au sein de son administration.

« Il agit comme un enfant de douze ans dans une tour de contrôle, qui appuie sur tous les boutons du gouvernement sans discernement, indifférent aux avions qui dérapent sur la piste et aux vols qui s'écartent désespérément de l'aéroport ». Le haut-fonctionnaire s'appuie sur ses observations et sa propre expérience au sein de l'administration Trump. Il omet toutefois sciemment des détails afin qu'il ne soit pas possible de remonter jusqu'à lui.

Toujours de manière anonyme, il avait déjà publié une tribune dans le New York Times en 2018, intitulée Je fais partie de la résistance à l'intérieur de l'administration Trump. Il assurait qu'il avait choisi de ne pas démissionner afin de contrôler le président et « ses pires penchants », affirmant même qu'il n'était pas le seul dans cette situation. Dans son ouvrage à paraître, il reconnaît avoir eu tort à propos de cette « résistance silencieuse » car Donald Trump est « qui il est », soit incapable de changer.

Ses anecdotes sur le caractère et les remarques sexistes et racistes du président sont glaçantes. « Il commente le maquillage, fait des blagues sur le poids et critique les tenues vestimentaires [...] Il utilise des termes comme “ma chérie” pour s'adresser à des professionnelles accomplies. Un patron ne devrait pas se comporter de cette manière dans un environnement de travail ».

D'après lui, le président américain a même tenté d'imiter l'accent hispanique lors d'une réunion dans le bureau ovale durant laquelle il s'en est pris à des femmes migrantes, qui tentaient de traverser la frontière : «Elles disent : “Oh, s'il vous plaît, aidez-nous ! Mon mari m'a quittée !” Elles ne servent à rien. Elles ne font rien pour notre pays. Au moins, si elles venaient avec un mari, on pourrait le mettre dans les champs pour cueillir du maïs».

Stephanie Grisham la porte-parole du président, a elle, qualifié jeudi l'ouvrage de « mensonges » et d'« œuvre de fiction », traitant son auteur de « lâche ». Le ministère de la Justice a également averti la maison d'édition Hachette et les agents de l'auteur que ce livre pourrait violer un accord de confidentialité. En réponse, l'un des agents a accusé l'administration de tenter d'obtenir des informations sur l'auteur de ce portrait.

Source  Le Figaro

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 237 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire

Il...
Il...
C'est l'émouvante...