Actualité Politique, Économie, Sport , en France et du reste
Portrait : Un responsable de la Maison Blanche décrit Donald Trump comme un enfant de 12ans
12/11/2019 à 11h52 par Le Boy
Publicité
Publicité

Tout au long des 259 pages de « A Warning », un ouvrage à paraître le 19 novembre aux Etats-Unis, un haut-fonctionnaire anonyme de la Maison-Blanche décrit un Donald Trump cruel, inapte et représentant un danger pour la nation américaine.

Le Washington Post, qui a pu consulter l'ouvrage avant sa sortie, a réalisé un compte-rendu de ce portrait terrifiant du président des Etats-Unis. La plume acide de l'auteur, qui a souhaité conserver son anonymat, décrit un chef d'Etat amateur de blagues sexistes et racistes, familier des coups de sang et qui fait régner une atmosphère de travail pesante au sein de son administration.

« Il agit comme un enfant de douze ans dans une tour de contrôle, qui appuie sur tous les boutons du gouvernement sans discernement, indifférent aux avions qui dérapent sur la piste et aux vols qui s'écartent désespérément de l'aéroport ». Le haut-fonctionnaire s'appuie sur ses observations et sa propre expérience au sein de l'administration Trump. Il omet toutefois sciemment des détails afin qu'il ne soit pas possible de remonter jusqu'à lui.

Toujours de manière anonyme, il avait déjà publié une tribune dans le New York Times en 2018, intitulée Je fais partie de la résistance à l'intérieur de l'administration Trump. Il assurait qu'il avait choisi de ne pas démissionner afin de contrôler le président et « ses pires penchants », affirmant même qu'il n'était pas le seul dans cette situation. Dans son ouvrage à paraître, il reconnaît avoir eu tort à propos de cette « résistance silencieuse » car Donald Trump est « qui il est », soit incapable de changer.

Publicité

Ses anecdotes sur le caractère et les remarques sexistes et racistes du président sont glaçantes. « Il commente le maquillage, fait des blagues sur le poids et critique les tenues vestimentaires [...] Il utilise des termes comme “ma chérie” pour s'adresser à des professionnelles accomplies. Un patron ne devrait pas se comporter de cette manière dans un environnement de travail ».

D'après lui, le président américain a même tenté d'imiter l'accent hispanique lors d'une réunion dans le bureau ovale durant laquelle il s'en est pris à des femmes migrantes, qui tentaient de traverser la frontière : «Elles disent : “Oh, s'il vous plaît, aidez-nous ! Mon mari m'a quittée !” Elles ne servent à rien. Elles ne font rien pour notre pays. Au moins, si elles venaient avec un mari, on pourrait le mettre dans les champs pour cueillir du maïs».

Stephanie Grisham la porte-parole du président, a elle, qualifié jeudi l'ouvrage de « mensonges » et d'« œuvre de fiction », traitant son auteur de « lâche ». Le ministère de la Justice a également averti la maison d'édition Hachette et les agents de l'auteur que ce livre pourrait violer un accord de confidentialité. En réponse, l'un des agents a accusé l'administration de tenter d'obtenir des informations sur l'auteur de ce portrait.

Source  Le Figaro

Publicité
Ne partez pas sans partager :

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

🚨DOINGBUZZ ACTUALITE NEW Pour offres d'emploi 👉🏾 -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun  -🇨🇲 Cameroun  groupe emploi whatsapp doingbuzz

Cliquer ici pour les autres groupes👆



Plus de news

Indice Mondial De La Paix : Voici Les 10 Pays Les Moins Pacifiques D’afrique En 2021

19/06/2021

Indice mondial...

Publicité Publicité Indice mondial de la paix...
J.o Tokyo/ Les Organisateurs Vont Se Rencontrer Pour Décider De La Présence De Spectateurs

19/06/2021

J.O Tokyo/...

Publicité Publicité Le Comité d’organisation des Jeux...
5 Choses À Savoir Sur Nady Bamba, La Seconde Femme De Laurent Gbagbo

19/06/2021

5 choses...

Publicité Publicité   Nady Bamba est la...
En Colère, Un Avocat De Guillaume Soro Tacle Le Procureur Adou Richard

19/06/2021

En colère,...

Publicité Publicité Très remonté, un des avocats...
Nady Bamba À Propos De Simone Gbagbo : « Elle Salue Laurent Gbagbo Et Elle Part »

19/06/2021

Nady Bamba...

Publicité Publicité Publicité C'est une vidéo choc....
Côte D’ivoire/Masa : Prof Yacouba Konaté Quitte La Maison Avec 42 Mois D’arriérés De Salaire

19/06/2021

Côte d’Ivoire/MASA...

Publicité Publicité M. Hervé Yapi, logisticien de...
Burkina Faso : Des Biens Et Comptes Bancaires Du Groupe Bolloré Saisis

19/06/2021

Burkina Faso...

Publicité Publicité   La bataille judiciaire entre...
Mame Mbaye Niang : &Quot;Je N'Aiderai Pas Macky Sall S'Il Brigue Un 3È Mandat&Quot;

19/06/2021

Mame Mbaye...

Publicité Publicité Un possible 3è mandat de...
Israël: Un Ministre Détruit Des Documents Administratifs Et Quitte Son Poste

19/06/2021

Israël: un...

Publicité Publicité   Les documents conservés dans...
Bénin: Une Vingtaine De Mémoires De Master Rejetés À L’université De Parakou

19/06/2021

Bénin: une...

Publicité Publicité Publicité Pour plagiat, 21 mémoires...
Une Jeune Marocaine Se Lance Le Défi De Traverser L’afrique À Vélo Pour Soutenir Les Droits Des Femmes Africaines

19/06/2021

Une jeune...

Publicité Publicité « Le jour de mon 32ème...
Bobrisky Gâte Son Père Avec Un Suv Lexus

19/06/2021

Bobrisky gâte...

Publicité Publicité Le travesti controversé nigérian Idris...
Sénégal : Après L'Hôpital, Sadio Mané Installe Une Station Service Dans Son Village

19/06/2021

Sénégal :...

Publicité Publicité   Après un hôpital qui...
L’exemple De L’inde Fait Craindre La Troisième Vague De Covid-19 En Afrique

19/06/2021

L’exemple de...

Publicité Publicité Les cas de Covid-19, dans...
Sahara : Alger Rame Toujours À Contre-Courant De Rabat

19/06/2021

Sahara :...

Publicité Publicité L’organisation des Nations Unies a...
Zambie : « Père De La Nation », Kenneth Kaunda Est Décédé À 97 Ans

19/06/2021

Zambie :...

Publicité Publicité Kenneth Kaunda, un symbole de...
Sahara : La Guinée Equatoriale En Médiateur Entre L’espagne Et Le Maroc

19/06/2021

Sahara :...

Publicité Publicité La situation demeure toujours tendue...
Un Lion Meurt De Covid-19 Dans Un Zoo Indien

19/06/2021

Un lion...

Publicité Publicité Un deuxième lion du zoo...
Burundi : Le Bilan De La Première Année D’evariste Ndayishimiye Au Pouvoir

19/06/2021

Burundi :...

Publicité Publicité Le 18 juin 2020, Evariste...
Odella Flomo Couronnée Miss Earth Liberia 2021

19/06/2021

Odella Flomo...

Publicité Publicité La nouvelle Miss Earth Liberia...
Publicité
Publicité

Tout au long des 259 pages de « A Warning », un ouvrage à paraître le 19 novembre aux Etats-Unis, un haut-fonctionnaire anonyme de la Maison-Blanche décrit un Donald Trump cruel, inapte et représentant un danger pour la nation américaine.

Le Washington Post, qui a pu consulter l'ouvrage avant sa sortie, a réalisé un compte-rendu de ce portrait terrifiant du président des Etats-Unis. La plume acide de l'auteur, qui a souhaité conserver son anonymat, décrit un chef d'Etat amateur de blagues sexistes et racistes, familier des coups de sang et qui fait régner une atmosphère de travail pesante au sein de son administration.

« Il agit comme un enfant de douze ans dans une tour de contrôle, qui appuie sur tous les boutons du gouvernement sans discernement, indifférent aux avions qui dérapent sur la piste et aux vols qui s'écartent désespérément de l'aéroport ». Le haut-fonctionnaire s'appuie sur ses observations et sa propre expérience au sein de l'administration Trump. Il omet toutefois sciemment des détails afin qu'il ne soit pas possible de remonter jusqu'à lui.

Toujours de manière anonyme, il avait déjà publié une tribune dans le New York Times en 2018, intitulée Je fais partie de la résistance à l'intérieur de l'administration Trump. Il assurait qu'il avait choisi de ne pas démissionner afin de contrôler le président et « ses pires penchants », affirmant même qu'il n'était pas le seul dans cette situation. Dans son ouvrage à paraître, il reconnaît avoir eu tort à propos de cette « résistance silencieuse » car Donald Trump est « qui il est », soit incapable de changer.

Publicité

Ses anecdotes sur le caractère et les remarques sexistes et racistes du président sont glaçantes. « Il commente le maquillage, fait des blagues sur le poids et critique les tenues vestimentaires [...] Il utilise des termes comme “ma chérie” pour s'adresser à des professionnelles accomplies. Un patron ne devrait pas se comporter de cette manière dans un environnement de travail ».

D'après lui, le président américain a même tenté d'imiter l'accent hispanique lors d'une réunion dans le bureau ovale durant laquelle il s'en est pris à des femmes migrantes, qui tentaient de traverser la frontière : «Elles disent : “Oh, s'il vous plaît, aidez-nous ! Mon mari m'a quittée !” Elles ne servent à rien. Elles ne font rien pour notre pays. Au moins, si elles venaient avec un mari, on pourrait le mettre dans les champs pour cueillir du maïs».

Stephanie Grisham la porte-parole du président, a elle, qualifié jeudi l'ouvrage de « mensonges » et d'« œuvre de fiction », traitant son auteur de « lâche ». Le ministère de la Justice a également averti la maison d'édition Hachette et les agents de l'auteur que ce livre pourrait violer un accord de confidentialité. En réponse, l'un des agents a accusé l'administration de tenter d'obtenir des informations sur l'auteur de ce portrait.

Source  Le Figaro

Publicité
Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire