People : À cœur ouvert, Tina Glamour confesse n’avoir pas digéré le décès de son fils DJ Arafat


Video player

 6 mois maintenant que DJ Arafat nous a quittés et sa maman, Tina Glamour, en a toujours gros sur le cœur. Dans une interview, elle a exprimé ses regrets d’avoir perdu son fils unique et le vide que cela a créé dans sa vie.

Décédé en août 2019 d’un tragique accident de moto, DJ Arafat a laissé Tina Glamour le cœur lourd. De son vrai nom Valentine Logbo, la mère du Daishikan qui n’a pas toujours eu des relations faciles avec lui, a confié sa peine dans une interview accordée à OperaNews.

Pour elle, il sera difficile de tourner la page :

« Non c’est à vie. Cet enfant était spécial pour moi parce qu’il est mon fils unique. Il n’y a personne d’autre qui pourra remplacer Ange Didier. Jusqu’aujourd’hui, je ne crois pas. Il y a des moments où je suis assise chez moi et je me dis: mais Ange Didier, tu m’as fait ça ? Tu es vraiment parti ? À 33 ans, c’est trop tôt, c’est une partie de moi qui est morte, une moitié. Mais comme je suis vivante, si je pouvais donner ma vie pour que mon fils revienne… J’ai dit à Dieu, c’était injuste. Il n’a même pas eu 40 ans, pour dire 50 ans mais Dieu seul sait ce qu’il fait ».

Et d’ajouter : « Mon cœur est déchiré. C’est plus que la douleur de l’enfantement, c’est plus qu’une séparation, c’est la douleur de perdre l’enfant que toi-même tu fabriques. C’est l’enfant qui enterre ses parents. Ange Didier ne devait pas me faire ça. Il n’y a que la prière pour me consoler. Un être humain ne peut pas me consoler ».

Vraiment pas facile . Tina Glamour est également revenue sur les tensions qu’il y avait eu avec Carmen Sama peu après le décès de DJ Arafat :

« Après les funérailles, nous sommes toutes les deux tombées malades, et aujourd’hui on se retrouve. Ça va », a-t-elle affirmé, avant de raconter comment était leurs relations du vivant du Daishikan :

« Je la laissais dans son foyer avec son mari. De temps en temps, quand j’avais envie de manger une bonne sauce Kôpê, je l’appelais. Elle venait me faire la nourriture, Rafna est née dans ma main. Carmen n’est pas ma camarade, c’est ma fille ».

On sent bien toute la difficulté qu’a Tina Glamour à tourner la page, et on ne peut que la comprendre.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire