Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
PDCI: Guikahué ne veut plus discuter avec Gon
20/02/2020 à 22h03 par La redaction

Maurice Kacou Guikahué ne veut plus du premier ministre dans la conduite du dialogue politique entre pouvoir et opposition. Il ne veut désormais pour interlocuteur que le chef de l’Etat, Alassane Ouattara.

L’impasse politique dans laquelle se trouve la Côte d’Ivoire ne devrait pas connaître un dénouement de sitôt. Alors que le Premier ministre Amadou Gon s’adressera à la presse nationale et internationale ce jeudi 20 février, où il sera éventuellement question des résultats des discussions, le PDCI a désormais un autre préalable. récuser le chef du gouvernement lors des discussions.

Pour son Secrétaire exécutif, Maurice Kacou Guikahué, Amadou Gon Coulibaly a échoué, il n’est donc plus question de continuer les échanges avec lui. Pour le professeur de cardiologie, seul Alassane Ouattara, le président de la république peut mener la discussion avec les différents partis de l’opposition.

“Le gouvernement a fait la politique de la chaise vide. Il a fui le débat et est incapable de mener la discussion. On ne veut plus du gouvernement du Premier ministre Gon qui a échoué. Nous demandons un dialogue direct avec le président de la République”.

Les rapports entre le gouvernement et l’opposition ivoirienne bute depuis plusieurs semaines sur la commission électorale indépendante, structure chargée d’organiser la présidentielle en octobre prochain. La libération des prisonniers politiques, le retour d’exil des ivoiriens qui s’y trouvent, et le dégel des avoirs de nombreux cadres de l’opposition sont également source de désaccord entre les deux camps.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 501 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Maurice Kacou Guikahué ne veut plus du premier ministre dans la conduite du dialogue politique entre pouvoir et opposition. Il ne veut désormais pour interlocuteur que le chef de l’Etat, Alassane Ouattara.

L’impasse politique dans laquelle se trouve la Côte d’Ivoire ne devrait pas connaître un dénouement de sitôt. Alors que le Premier ministre Amadou Gon s’adressera à la presse nationale et internationale ce jeudi 20 février, où il sera éventuellement question des résultats des discussions, le PDCI a désormais un autre préalable. récuser le chef du gouvernement lors des discussions.

Pour son Secrétaire exécutif, Maurice Kacou Guikahué, Amadou Gon Coulibaly a échoué, il n’est donc plus question de continuer les échanges avec lui. Pour le professeur de cardiologie, seul Alassane Ouattara, le président de la république peut mener la discussion avec les différents partis de l’opposition.

“Le gouvernement a fait la politique de la chaise vide. Il a fui le débat et est incapable de mener la discussion. On ne veut plus du gouvernement du Premier ministre Gon qui a échoué. Nous demandons un dialogue direct avec le président de la République”.

Les rapports entre le gouvernement et l’opposition ivoirienne bute depuis plusieurs semaines sur la commission électorale indépendante, structure chargée d’organiser la présidentielle en octobre prochain. La libération des prisonniers politiques, le retour d’exil des ivoiriens qui s’y trouvent, et le dégel des avoirs de nombreux cadres de l’opposition sont également source de désaccord entre les deux camps.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 501 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire