Paris en maîtrise, Rennes impérial, Monaco au fond du trou… Tous les résultats de la 19e journée


Video player
MULTIPLEX – Le PSG part en vacances invaincu après sa victoire face à Nantes (1-0), ce samedi à l’occasion de la 19e journée de Ligue 1, la dernière de l’année 2018, qui se conclura dimanche par Bordeaux-Amiens. Les Parisiens creusent l’écart sur Lille et Lyon, qui ont manqué d’appétit contre Toulouse (1-2) et à Montpellier (1-1). Battu 2-0 par Guingamp à domicile, Monaco est plus que jamais au bord du gouffre.

Le multiplex à multiples enjeux a tenu ses promesses. Après deux journées perturbées par le mouvement des Gilets jaunes, le championnat français reprenait ses droits ce week-end avant la trêve. Le PSG, champion d’automne avant l’heure, a terminé l’année 2018 invaincu après sa victoire samedi contre Nantes (1-0). Privés de Neymar, rentré au Brésil pour soigner son adducteur douloureux, et d’Adrien Rabiot, non-retenu dans le groupe après avoir refusé de prolonger son contrat avec son club formateur, les Parisiens s’en sont remis à Kylian Mbappé, désormais unique meilleur buteur de Ligue 1 (13 réalisations), pour faire la différence.

Derrière l’intouchable PSG, Lyon a manqué l’opportunité de partir en vacances dans le fauteuil de dauphin. Accroché à Montpellier (1-1), les coéquipiers de Nabil Fekir restent troisièmes malgré la défaite de Lille contre Toulouse (1-2), qui a concédé son premier revers à domicile. La belle opération est à mettre finalement au crédit de Saint-Étienne. Les Verts de Jean-Louis Gasset se rapprochent des places européennes après leur écrasant succès face à Dijon (3-0) et ne comptent que deux points de retard sur le voisin (et ennemi) lyonnais. Strasbourg, tombeur de Nice (2-0), et Rennes, qui a survolé son match contre Nîmes (4-0), se repositionnent aussi.

L’OM limite la casse, l’ASM s’enfonce

À défaut de l’emporter, ce qui aurait été une première depuis fin novembre pour la formation de Rudi Garcia, Marseille a ramené un nul d’Angers (1-1). Les Olympiens, menés après l’ouverture du score de Bahoken, sont revenus en fin de match grâce à Bouna Sarr (83e). Un résultat plutôt heureux pour une équipe phocéenne, qui a eu une nouvelle fois du mal à créer du jeu et à se montrer dangereuse. À la mi-championnat, l’OM, sixième de Ligue 1, piétine toujours au classement et ne profite pas des contre-performances de ses adversaires directs.

Dans le match de la peur, en bas de tableau, Monaco a encore creusé son trou. L’ASM a terminé l’année 2018 par un nouvel affront en perdant encore une fois devant ses supporters, mais cette fois-ci contre Guingamp (2-0), lanterne rouge du championnat. Avec trois petits points récoltés au Stade Louis-II, l’équipe coachée par Thierry Henry est la pire formation de l’élite à domicile. Dans ces conditions, le spectre d’une relégation en Ligue 2 est désormais réel.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire