Selon le Pape François, le sexe en dehors du mariage “n’est pas le péché le plus grave”


Video player

 

Ce lundi 06 décembre 2021 lors d’une conférence de presse à bord de l’avion papal, le pape François a déclaré que les relations sexuelles hors mariage “ne sont pas le péché le plus grave”. “Les péchés de la chair ne sont pas les plus graves”, a déclaré le pontife de 84 ans qui indique que l’orgueil et la haine sont “les plus graves”.

 

Le Pape François a fait ce commentaire en réponse à une question sur l’archevêque de Paris, Michel Aupetit, qui a démissionné la semaine dernière pour une relation “ambiguë” avec une femme. Bien que M. Aupetit, 70 ans, ait nié que la relation était de nature sexuelle, il a démissionné pour éviter que les rumeurs ne portent préjudice à l’Église.

 

“Lorsque les ragots se multiplient, se développent et diminuent la réputation d’une personne, cet homme ne pourra pas officier (…) et c’est une injustice”, a déclaré sa Sainteté. “C’est pourquoi j’ai accepté la démission d’Aupetit, non pas sur l’autel de la vérité, mais sur l’autel de l’hypocrisie”, a déclaré le pape dans l’avion qui le ramenait d’un voyage en Grèce.

 

“Je me demande ce qu’Aupetit a fait de si grave pour qu’il doive démissionner. Si nous ne connaissons pas l’accusation, nous ne pouvons pas condamner “, a ajouté le pape François, exhortant les journalistes à enquêter. Il a déclaré qu’Aupetit avait été condamné pour des “rumeurs d’opinion publique”.

 

Toutefois, le pape a fait référence à une violation du sixième commandement, l’interdiction de l’adultère, en disant que “ce n’était pas total, mais de petites caresses et des massages qu’il donnait à sa secrétaire”. “C’est un péché. Mais ce n’est pas le plus grave car les péchés de la chair ne sont pas les plus graves”, a-t-il dit. Le Pape a ajouté : “Aupetit est un pécheur. Comme je le suis, comme Pierre, l’évêque en qui le Christ a fondé son Église “.

 

Dans une déclaration faite la semaine dernière, lorsque le pape a accepté sa démission, Aupetit a déclaré qu’il voulait “protéger le diocèse de la division qui provoque toujours la suspicion et la perte de confiance.”

 

En réponse à une question distincte, le pape François a appelé à la prudence dans “l’interprétation” d’un rapport accablant sur les abus sexuels sur des enfants par le clergé catholique français, affirmant qu’une “situation historique” doit être considérée dans son contexte.

 

Une enquête historique supervisée par une commission indépendante a confirmé en octobre des abus sexuels étendus sur des mineurs par des prêtres en France des années 1950 à 2020.

Source

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire