...

Palestine : 73 martyrs en prison d’occupation pour négligence médicale


Video player

Le Club des prisonniers palestiniens a révélé que « 73 détenus dans les prisons de l’occupation israélienne ont été martyrisés depuis 1967 en raison de la politique de négligence médicale de l’administration pénitentiaire ». « Ces martyrs font partie des 231 prisonniers martyrisés depuis 1967 », a-t-il précisé dans un communiqué samedi 10 septembre.

« La négligence médicale des gardiens de prison dans les territoires occupés, leurs politiques de torture, y compris l’utilisation d’outils de répression et de mauvais traitements, sont responsables de la mort de prisonniers palestiniens », a-t-il déclaré. « Environ 600 détenus malades dans les prisons d’occupation ont été confrontés à des conditions de santé difficiles ces dernières années. Près de 200 d’entre eux souffrent de maladies chroniques, dont 23 de tumeurs et de cancers à des degrés divers.

La situation la plus grave est le sort du prisonnier Nasser Abu Hamid , qui risque d’être martyrisé à tout moment », a ajouté le Club des prisonniers palestiniens. Entre août 2021 et juin 2022, au moins six cas de cancer ont été enregistrés en plus du détenu Abdel Baset Maatan, malgré son arrestation pour cancer.

Le Prisoner’s Club a confirmé dans son rapport que « la majorité des personnes atteintes de cancer et de tumeurs ont été soumises à des interrogatoires sévères, dont certaines ont été abattues par des occupants avant ou pendant leur arrestation, et ont été détenues à l’isolement pendant des années, ou en termes de Parmi les cellules considérées comme les pires, pour ne rien arranger, plusieurs d’entre elles sont détenues depuis plus de 20 ans.

Selon la déclaration du club, il convient de noter que l’administration pénitentiaire a délibérément informé le prisonnier qu’il avait contracté la maladie car elle avait atteint un stade avancé, comme le martyr Hussein Masalma et d’autres prisonniers qui étaient sous occupation martyrisés en prison ou peu après leur libération ».

La prison « Lamla », surnommée « l’abattoir » par les détenus, a été le témoin des morts auxquelles ils sont quotidiennement confrontés. Environ 18 prisonniers malades et blessés étaient détenus dans des conditions épouvantables. Parmi les captifs détenus pendant des années et martyrisés figuraient Bassam Sayer, Sami Abu Diak, Kamal Abu War et d’autres atteints d’un cancer et d’une politique d’assassinat lente.

→ A LIRE AUSSI : Le président égyptien attendu au Qatar

→ A LIRE AUSSI : Cheikh Daamouch: les USA sont responsables de l’obscurité et des souffrances des Libanais

→ A LIRE AUSSI : Cisjordanie : 3 Palestiniens blessés et 23 autres arrêtés par l’armée israélienne

--
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉

Laisser votre commentaire