Ousmane Sonko : « aucune colonie de la France n’est développée »

Face à face avec les médias le 2 juillet passé, Ousmane Sonko a tiré à boulets rouges sur la France qu’il accuse de « néocolonialisme ». Le président du Pastef a notamment critiqué la dernière loi contre le terrorisme votée la semaine dernière à l’Assemblée nationale. Il estime que la France a fortement participé à l’adoption de cette législation qu’il juge « liberticide et vicieuse ».

Suite aux crises que traverse le Sénégal depuis peu, le leader du Pastef, Ousmane Sonko a fini par s’en prendre à la France. « Je ne suis pas en train de dire que la France est à l’origine de tous nos maux, elle n’est pas responsable de la corruption de nos élites. Mais il est temps que la France lève son genou de notre cou, qu’elle nous foute la paix », a-t-il lancé devant la presse.

À lire aussi :
Biens mal acquis : quoi comprendre du terme ?

Lire aussi: Ousmane Sonko : « Macky Sall est très petit pour m’empêcher d’être candidat »

Poursuivant dans cette même lancée, il a par la suite invité la France à prendre exemple sur les autres pays de l’Europe. « Le moment est venu pour la France de nous laisser gérer notre pays. Le moment est venu pour la France d’apprendre de ses voisins européens. Même si l’Allemagne est la première puissance européenne, loin devant la France, elle n’exploite cependant aucun pays africain ».

À lire aussi :
Qui était Valéry Giscard d’Estaing ?

Pour expliquer ce qu’il a dit, Sonko a cité l’exemple du Mali ou du Tchad, où la France tirait les ficelles au moment le plus critique avant de finir par annoncer son départ : « C’est hypocrite de la part de la France qui tient un double langage en Afrique ». « Il n’y a pas une ancienne colonie de la France qui est développée. La France ne va plus nous imposer un président. C’est fini. Nous ne sommes pas contre la France. Ce que nous refusons est l’exploitation. Nous voulons une coopération gagnant-gagnant », a ajouté l’opposant sénégalais.

À lire aussi :
50 000 Bourses d’études en France pour étrangers

En somme, pour Ousmane sonko, les politiques sénégalaises sont les premières responsables de toutes les mauvaises situations de son pays et la France n’a fait que s’engouffrer dans cette brèche ouverte à elle par les dirigeants sénégalais.

Lire aussi: Ousmane Sonko : « Il est temps que la France nous foute la paix »

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire