Ouganda : l’armée dément la démission d’un haut gradé


Video player

 

L’armée ougandaise a déclaré que le fils du président Yoweri Museveni, un lieutenant général, dont on pense généralement qu’il essaie de succéder à son père au pouvoir depuis longtemps, n’avait en fait pas démissionné.

Muhoozi Kainerugaba a annoncé sur Twitter le 8 mars qu’il avait pris sa retraite de l’armée après près de trois décennies de service. Son père est président de l’Ouganda depuis 1986.

Le tweet a été largement interprété comme un signe que Kainerugaba, commandant des forces terrestres de l’armée ougandaise, se préparait à entrer en politique. Il est suspecté de se présenter à la présidentielle de 2026.

« Le général n’a pas pris sa retraite de l’armée, il est toujours en service actif. Le conseil des promotions de l’armée et des commissions, qui est l’organe militaire chargé de traiter les demandes de retraite, n’a pas reçu sa candidature », explique Chris Magezi, porte-parole des forces armées terrestres ougandaises.

Selon la loi ougandaise, les soldats en service ne peuvent pas participer à la politique. Kainerugaba, 47 ans, n’a pas lui-même dit s’il voulait se présenter à la présidentielle, mais ses partisans ont mené des campagnes en ligne et dans la rue pour sa candidature.

Yoweri Museveni, 77 ans, a longtemps été mis au pilori par l’opposition et les groupes de défense des droits de l’homme pour avoir utilisé l’armée pour maîtriser ses opposants par l’intimidation, les passages à tabac ou des peines de prison.

Pour rappel, il a été déclaré vainqueur contre son principal adversaire, la pop star devenue homme politique Bobi Wine, après une élection en janvier 2021 marquée par des violences.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Ouganda : l’armée dément la démission d’un haut gradé Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire