Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Ouattara est en train d’être lâché par la communauté internationale au profit de Soro
23/04/2020 à 15h19 par La redaction

Décryptage de l’arrêt de la cour africaine de droits de l’homme relativement à l’affaire Guillaume Soro contre le Gouvernement RHDP.

La décision prise par la cour africaine des droits de l’homme concernant l’affaire Guillaume Soro et autres (Ses compagnons en prison) me fait penser au déroulé d’un film de suspense à coloration politique. Elle me fait penser à un traquenard que la communauté internationale est en train de tendre au gourou du Restaurant, confronté à Guillaume Soro .

Je pense que cette communauté internationale ,qui a contribué à installer au pouvoir le gourou du Restaurant ,est en train de le lâcher peu à peu vu son ambition d’exclure Guillaume Soro à la course au pouvoir et vu sa gouvernance. Ce Guillaume Soro et cette communauté internationale qui ont imposé à Laurent Gbagbo sa candidature.

Cette communauté internationale qui a condamné ,sous Bédié, sous Guei et sous Laurent Gbagbo, toute velléité d’exclure le gourou du Restaurant à la course au pouvoir. Cette communauté internationale qui ne veut plus utiliser l’argent du contribuable européen et américain pour régler une crise pré ou post-electorale en Côte d’Ivoire.

 

C’est pourquoi, peu à peu, d’une manière subtile, elle pousse le gourou du Restaurant à la sortie ainsi que son poulain qui, en réalité, une fois au pouvoir, ne fera que reconduire la mauvaise gouvernance de son mentor. C’est pourquoi, cette communauté internationale, à travers ses presses et médias, a commencé à détruire l’image du gourou et de son poulain.

Cette communauté internationale , à travers Interpol, a démontré la nature dictatoriale du régime du gourou du Restaurant en n’appliquant pas le mandat d’arrêt qu’il a lancé contre Guillaume Soro. Cette communauté internationale , à travers la cour africaine des droits de l’homme,vient de démontrer que la justice ivoirienne n’est qu’une justice aux ordres d’un dictateur.

LIRE AUSSI: La Cour de justice africaine prend une importante décision en faveur de Soro Guillaume. Il réagit!

Et ce qu’elle attend pour attacher définitivement le gourou du Restaurant,c’est qu’il refuse,au nom d’une certaine souveraineté de son pays , d’exécuter l’arrêt de cette cour en ce qui concerne la suspension des poursuites contre Guillaume Soro et le mandat de dépôt contre ses compagnons en prison. Si par malheur,le gourou du Restaurant se laisse entraîner par l’ivresse du pouvoir et se laisse séduire par le chant de ses suiveurs, la communauté internationale aura donc tout le loisir de lui imposer des résolutions plus contraignantes à appliquer.

Et si par malheur pour le gourou du Restaurant, il refuse d’appliquer ces résolutions, il risque de ne pas avoir les moyens d’organiser et même la caution d’organiser les élections. Cette communauté internationale se verra dans l’obligation de lui imposer une transition sans lui , composée des membres de son camp et des membres de l’opposition. Et cette transition aurait pour mission d’organiser des élections ouvertes et crédibles afin que le vainqueur de ces élections s’asseye sur le fauteuil présidentiel sans risque d’affrontements.

LIRE AUSSI: 30 ans de la FESCI/ Soro Guillaume: “Nos rêves ne sont pas morts”

Bref, à mon avis, l’arrêt de la cour africaine des droits de l’homme obéit à une stratégie bien huilée de la communauté internationale pour mettre définitivement en congé un homme qui a déçu ses espoirs par sa gouvernance. Et vraisemblablement, Guillaume Soro fait partie des potentiels chevaux de cette communauté internationale à la course au pouvoir.

En résumé, ce qu’il faut retenir de cet arrêt de la cour africaine des droits de l’homme, c’est que le gourou du Restaurant est en train d’être lâché par la communauté internationale. Il a donc deux choix à faire.

LIRE AUSSI:Guinée : en 72 heures, trois hauts cadres guinéens meurent du coronavirus

Soit, il résiste et il subi le même sort que Laurent Gbagbo. Soit il abdique et il a face à lui un avenir radieux à l’international pour ses vieux jours. La balle est donc dans son camp.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 460 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

Décryptage de l’arrêt de la cour africaine de droits de l’homme relativement à l’affaire Guillaume Soro contre le Gouvernement RHDP.

La décision prise par la cour africaine des droits de l’homme concernant l’affaire Guillaume Soro et autres (Ses compagnons en prison) me fait penser au déroulé d’un film de suspense à coloration politique. Elle me fait penser à un traquenard que la communauté internationale est en train de tendre au gourou du Restaurant, confronté à Guillaume Soro .

Je pense que cette communauté internationale ,qui a contribué à installer au pouvoir le gourou du Restaurant ,est en train de le lâcher peu à peu vu son ambition d’exclure Guillaume Soro à la course au pouvoir et vu sa gouvernance. Ce Guillaume Soro et cette communauté internationale qui ont imposé à Laurent Gbagbo sa candidature.

Cette communauté internationale qui a condamné ,sous Bédié, sous Guei et sous Laurent Gbagbo, toute velléité d’exclure le gourou du Restaurant à la course au pouvoir. Cette communauté internationale qui ne veut plus utiliser l’argent du contribuable européen et américain pour régler une crise pré ou post-electorale en Côte d’Ivoire.

 

C’est pourquoi, peu à peu, d’une manière subtile, elle pousse le gourou du Restaurant à la sortie ainsi que son poulain qui, en réalité, une fois au pouvoir, ne fera que reconduire la mauvaise gouvernance de son mentor. C’est pourquoi, cette communauté internationale, à travers ses presses et médias, a commencé à détruire l’image du gourou et de son poulain.

Cette communauté internationale , à travers Interpol, a démontré la nature dictatoriale du régime du gourou du Restaurant en n’appliquant pas le mandat d’arrêt qu’il a lancé contre Guillaume Soro. Cette communauté internationale , à travers la cour africaine des droits de l’homme,vient de démontrer que la justice ivoirienne n’est qu’une justice aux ordres d’un dictateur.

LIRE AUSSI: La Cour de justice africaine prend une importante décision en faveur de Soro Guillaume. Il réagit!

Et ce qu’elle attend pour attacher définitivement le gourou du Restaurant,c’est qu’il refuse,au nom d’une certaine souveraineté de son pays , d’exécuter l’arrêt de cette cour en ce qui concerne la suspension des poursuites contre Guillaume Soro et le mandat de dépôt contre ses compagnons en prison. Si par malheur,le gourou du Restaurant se laisse entraîner par l’ivresse du pouvoir et se laisse séduire par le chant de ses suiveurs, la communauté internationale aura donc tout le loisir de lui imposer des résolutions plus contraignantes à appliquer.

Et si par malheur pour le gourou du Restaurant, il refuse d’appliquer ces résolutions, il risque de ne pas avoir les moyens d’organiser et même la caution d’organiser les élections. Cette communauté internationale se verra dans l’obligation de lui imposer une transition sans lui , composée des membres de son camp et des membres de l’opposition. Et cette transition aurait pour mission d’organiser des élections ouvertes et crédibles afin que le vainqueur de ces élections s’asseye sur le fauteuil présidentiel sans risque d’affrontements.

LIRE AUSSI: 30 ans de la FESCI/ Soro Guillaume: “Nos rêves ne sont pas morts”

Bref, à mon avis, l’arrêt de la cour africaine des droits de l’homme obéit à une stratégie bien huilée de la communauté internationale pour mettre définitivement en congé un homme qui a déçu ses espoirs par sa gouvernance. Et vraisemblablement, Guillaume Soro fait partie des potentiels chevaux de cette communauté internationale à la course au pouvoir.

En résumé, ce qu’il faut retenir de cet arrêt de la cour africaine des droits de l’homme, c’est que le gourou du Restaurant est en train d’être lâché par la communauté internationale. Il a donc deux choix à faire.

LIRE AUSSI:Guinée : en 72 heures, trois hauts cadres guinéens meurent du coronavirus

Soit, il résiste et il subi le même sort que Laurent Gbagbo. Soit il abdique et il a face à lui un avenir radieux à l’international pour ses vieux jours. La balle est donc dans son camp.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 460 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire