Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Ouattara détruit les rêves de Soro à Londres
22/01/2020 à 22h31 par La redaction

Alassane Ouattara était le mardi 21 janvier 2020 devant les membres de la Chatham House à Londres. Il a promis un scrutin démocratique et apaisé.

Ouattara détruit les rêves de Soro devant les membres de la Chatham House à Londres

M. Ouattara exposait, lors d’une conférence, sur le thème : « Élections en Côte d’Ivoire en 2020 : assurer la stabilité et l’inclusion ». Il s’est félicité de cette thématique en raison des échéances de l’élection présidentielle du mois d’octobre.

« Le gouvernement est à la tâche afin que cette élection soit démocratique et apaisée », a -t-il dit, ajoutant que « cette volonté s’est traduite notamment par la mise en place d’Institutions fortes et crédibles ».

Il a relevé que son pays après la crise postelectorale de 2010-2011 a renoué avec la stabilité et la prospérité. Depuis 2012, la Côte d’Ivoire, avec un taux de croissance moyen de 8% par an, est aujourd’hui l’une des économies les plus dynamiques en Afrique et dans le monde.

« Ce résultat est le fruit de huit années d’efforts constants du Gouvernement à travers d’importantes réformes institutionnelles et sectorielles, avec en ligne de mire la consolidation de la démocratie et de l’Etat de droit, la mise en place d’Institutions fortes, l’assainissement du climat des affaires pour une meilleure attractivité de l’économie », a-t-il soutenu.

Les réformes et ces performances ont d’ailleurs permis à la Côte d’Ivoire de gagner 55 places dans le classement doing business de la Banque mondiale entre 2012 et 2018 ainsi qu’au classement de l’indice Mo Ibrahim de la bonne gouvernance en Afrique où la Côte d’Ivoire est passée de la 41ème place en 2008 à la 22ème place en 2018.

Évoquant la Loi fondamentale ivoirienne, il a fait savoir que dans un passé récent, elle a été « à l’origine des nombreuses crises qu’a connues la Côte d’Ivoire, avec l’instrumentalisation de certaines de ses dispositions ».

Cette instrumentalisation, poursuivra-t-il, a contribué à créer une fracture sociale ; une grande partie de la population se sentant marginalisée et même exclue. Le chef de l’Etat ivoirien a récemment annoncé la modification de la Constitution, un projet qui n’est pas du goût de l’opposition.

Il a rappelé que la première Constitution de 1960, avait jeté les bases d’un État moderne en prévoyant le multipartisme et retenu des critères simples d’éligibilité à la présidence. Cette Constitution a assuré au pays, pendant une longue période, un progrès économique.

La révision constitutionnelle de 1998 et l’adoption de certaines dispositions confligènes dans la nouvelle Constitution adoptée en 2000, ont malheureusement plongé la Côte d’Ivoire dans une décennie de crises graves, s’est offusqué M. Ouattara.

Pour rompre définitivement avec ces crises, les Ivoiriens ont adopté à près de 94%, le 08 novembre 2016, une Constitution moderne, impersonnelle, démocratique, consensuelle, fédératrice et qui propose de nouvelles Institutions, a souligné le président ivoirien.

Selon le chef de l’Etat Alassane Ouattara, elle réaffirme l’attachement à la légalité constitutionnelle et aux Institutions démocratiques et fait la promotion de la bonne gouvernance. Elle préserve et renforce l’Etat de droit, les droits, les libertés et les devoirs.

Alassane Ouattara

Il s’est félicité de ce que « la Constitution de la 3ème République garantit notamment le droit d’opposition démocratique, la promotion des droits politiques de la femme ou encore la parité entre les hommes et les femmes ».

« Je voudrais indiquer que la paix, la stabilité,́ la modernisation de notre pays et la cohésion sociale auxquelles nous sommes parvenus, sont désormais irréversibles. Le Gouvernement continuera de travailler pour consolider les acquis démocratiques de ces dernières années », a-t-il laissé entendre.

« La gestion rigoureuse de l’économie et les Institutions fortes et crédibles dont dispose désormais la Côte d’Ivoire contribueront, sur de longues années, au bien-être de nos concitoyens, à la cohésion nationale, tout en attirant les investissements, notamment étrangers pour une croissance économique forte, soutenue et inclusive », a soutenu M. Ouattara.

La conférence s’est tenue au Chatham House en présence de plusieurs personnalités européennes et africaines dont le président ghanéen Nana Akufo Addo. Elle a eu lieu à l’occasion d’un Sommet sur l’investissement réunissant les dirigeants africains et du Royaume-Uni.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 576 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Crise au Nigeria: le président Buhari réunit ses prédécesseurs

23/10/2020

Crise au...

Alors que la crise continue au Nigeria,...
Mali : l’armée affirme avoir repris Farabougou, assiégé par des jihadistes

23/10/2020

Mali :...

Les forces armées maliennes ont annoncé avoir...
Présidentielle en Côte d'Ivoire : l'opposition ne veut pas négocier avec le pouvoir mais appelle à "une médiation internationale"

23/10/2020

Présidentielle en...

Voiture incendiée lors de manifestations contre un...
Guinée: Alpha Condé “force” la victoire dans un pays à feu et à sang

23/10/2020

Guinée: Alpha...

Alors que la Commission électorale indépendante (CENI)...
Guinée Conakry : Alpha Condé passe au premier tour selon des résultats préliminaires rendus publics par la CENI.

23/10/2020

Guinée Conakry...

Les résultats provisoires globaux de la présidentielle...
Togo : La jeune Gisèle Victoria Magbo brille dans la diaspora

23/10/2020

Togo :...

Elle s’appelle Gisèle Victoria Magbo et est...
Crise cardiaque :  Sidiki Diakité est mort

23/10/2020

Crise cardiaque...

La mort d'une personnalité publique est souvent...
Sidiki Diakité est mort

23/10/2020

Sidiki Diakité...

  Sidiki Diabaté de la Côte d'Ivoire...
Violences policières au Nigeria : les femmes s'exposent seins nus

23/10/2020

Violences policières...

Les protestations contre les violences policières se...
Egypte/ Justice: 49 personnes exécutées en 10 jour

23/10/2020

Egypte/ Justice:...

La condamnation à mort est toujours effective...
Les internautes tournent en dérision la rencontre Bédié-Ouattara

23/10/2020

Les internautes...

    Pour apaiser la tension pré-électorale...
Burkina Faso : Roch Kaboré envisage le retour de Blaise Compaoré, s'il est réélu

23/10/2020

Burkina Faso...

  L'ancien président burkinabè Blaise Compaoré pourrait...
Mali: Après Sidiki Diabaté et sa mère, un autre membre de la famille jeté en prison

23/10/2020

Mali: Après...

Décidément, la famille de Sidiki Diabaté a...
Bamba Moriféré : ” Alassane Ouattara n’est pas un Ivoirien. C’est un homme dangereux “

23/10/2020

Bamba Moriféré...

L’opposant Bamba Moriféré a fait une adresse...
Côte d’Ivoire / Violences préélectorales : 8 morts et 41 blessés à Dabou

23/10/2020

Côte d’Ivoire...

La flambée de violences qui s’est emparée...
Main tendue du gouvernement ivoirien / Blé Guirao (UDPCI) : ” On n’est plus à ce niveau …”

23/10/2020

Main tendue...

Le Secrétaire Général de l’UDPCI, ex-allié du...
Mamadou Koulibaly : “Ouattara pense que c’est un droit pour lui de tuer les Ivoiriens

23/10/2020

Mamadou Koulibaly...

Le Professeur Mamadou Koulibaly garde toujours une...
Guinée / élection présidentielle : les observateurs de la Cedeao surpris en train de se partager de l’argent-(Source)

23/10/2020

Guinée /...

Dans la soirée du mercredi, des journalistes...
Côte d’Ivoire /Dialogue politique : Bédié et Affi dénoncent le jeu trouble de la CEDEAO

23/10/2020

Côte d’Ivoire...

Les candidats Henri Konan Bédié et Pascal...
Violences en Côte d'Ivoire : Kerozen arrête la musique

23/10/2020

Violences en...

  La Côte d'Ivoire est en train...

Alassane Ouattara était le mardi 21 janvier 2020 devant les membres de la Chatham House à Londres. Il a promis un scrutin démocratique et apaisé.

Ouattara détruit les rêves de Soro devant les membres de la Chatham House à Londres

M. Ouattara exposait, lors d’une conférence, sur le thème : « Élections en Côte d’Ivoire en 2020 : assurer la stabilité et l’inclusion ». Il s’est félicité de cette thématique en raison des échéances de l’élection présidentielle du mois d’octobre.

« Le gouvernement est à la tâche afin que cette élection soit démocratique et apaisée », a -t-il dit, ajoutant que « cette volonté s’est traduite notamment par la mise en place d’Institutions fortes et crédibles ».

Il a relevé que son pays après la crise postelectorale de 2010-2011 a renoué avec la stabilité et la prospérité. Depuis 2012, la Côte d’Ivoire, avec un taux de croissance moyen de 8% par an, est aujourd’hui l’une des économies les plus dynamiques en Afrique et dans le monde.

« Ce résultat est le fruit de huit années d’efforts constants du Gouvernement à travers d’importantes réformes institutionnelles et sectorielles, avec en ligne de mire la consolidation de la démocratie et de l’Etat de droit, la mise en place d’Institutions fortes, l’assainissement du climat des affaires pour une meilleure attractivité de l’économie », a-t-il soutenu.

Les réformes et ces performances ont d’ailleurs permis à la Côte d’Ivoire de gagner 55 places dans le classement doing business de la Banque mondiale entre 2012 et 2018 ainsi qu’au classement de l’indice Mo Ibrahim de la bonne gouvernance en Afrique où la Côte d’Ivoire est passée de la 41ème place en 2008 à la 22ème place en 2018.

Évoquant la Loi fondamentale ivoirienne, il a fait savoir que dans un passé récent, elle a été « à l’origine des nombreuses crises qu’a connues la Côte d’Ivoire, avec l’instrumentalisation de certaines de ses dispositions ».

Cette instrumentalisation, poursuivra-t-il, a contribué à créer une fracture sociale ; une grande partie de la population se sentant marginalisée et même exclue. Le chef de l’Etat ivoirien a récemment annoncé la modification de la Constitution, un projet qui n’est pas du goût de l’opposition.

Il a rappelé que la première Constitution de 1960, avait jeté les bases d’un État moderne en prévoyant le multipartisme et retenu des critères simples d’éligibilité à la présidence. Cette Constitution a assuré au pays, pendant une longue période, un progrès économique.

La révision constitutionnelle de 1998 et l’adoption de certaines dispositions confligènes dans la nouvelle Constitution adoptée en 2000, ont malheureusement plongé la Côte d’Ivoire dans une décennie de crises graves, s’est offusqué M. Ouattara.

Pour rompre définitivement avec ces crises, les Ivoiriens ont adopté à près de 94%, le 08 novembre 2016, une Constitution moderne, impersonnelle, démocratique, consensuelle, fédératrice et qui propose de nouvelles Institutions, a souligné le président ivoirien.

Selon le chef de l’Etat Alassane Ouattara, elle réaffirme l’attachement à la légalité constitutionnelle et aux Institutions démocratiques et fait la promotion de la bonne gouvernance. Elle préserve et renforce l’Etat de droit, les droits, les libertés et les devoirs.

Alassane Ouattara

Il s’est félicité de ce que « la Constitution de la 3ème République garantit notamment le droit d’opposition démocratique, la promotion des droits politiques de la femme ou encore la parité entre les hommes et les femmes ».

« Je voudrais indiquer que la paix, la stabilité,́ la modernisation de notre pays et la cohésion sociale auxquelles nous sommes parvenus, sont désormais irréversibles. Le Gouvernement continuera de travailler pour consolider les acquis démocratiques de ces dernières années », a-t-il laissé entendre.

« La gestion rigoureuse de l’économie et les Institutions fortes et crédibles dont dispose désormais la Côte d’Ivoire contribueront, sur de longues années, au bien-être de nos concitoyens, à la cohésion nationale, tout en attirant les investissements, notamment étrangers pour une croissance économique forte, soutenue et inclusive », a soutenu M. Ouattara.

La conférence s’est tenue au Chatham House en présence de plusieurs personnalités européennes et africaines dont le président ghanéen Nana Akufo Addo. Elle a eu lieu à l’occasion d’un Sommet sur l’investissement réunissant les dirigeants africains et du Royaume-Uni.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 576 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire