Orpaillage clandestin/ Achi Patrick déplore: « c’est une gangrène, c’est un cancer »


Video player

En Côte d’Ivoire, l’extraction illégale d’or est plus qu’une réalité Orpaillage clandestin. La frontière entre ce type d’activité clandestine et le crime organisé est difficile à saisir.

Interrogé sur cette question, le Premier ministre Patrick Archie a évoqué les efforts du gouvernement pour lutter contre ce qu’il a appelé le cancer.

Le Premier ministre Achi Patrick comprend la réalité criminelle de l’extraction illégale d’or en Côte d’Ivoire.

Le Premier ministre a déclaré qu’il croyait que ce phénomène serait marginalisé en 2022.

Devant les médias, le Premier ministre et le président Bediere ont condamné cette pratique sous la surveillance quasi complice des autorités.

Si elle n’est pas rapidement contenue, elle peut devenir une préoccupation sérieuse pour le gouvernement.

Parlant d’extraction illégale d’or, le Premier ministre Patrick Archie estime que “c’est de la gangrène, c’est du cancer”. Par conséquent, pour lui, nous devons tout mettre en œuvre pour empêcher la propagation de cette destruction des terres de la Côte d’Ivoire.

En outre, les activités criminelles sont endémiques dans les zones qui se livrent à des activités secrètes d’orpaillage. À cet égard, Patrick Archie a rendu hommage au formidable travail accompli par l’équipe du ministère des Mines. La brigade traque résolument les mineurs illégaux.

Lors du précédent Conseil national de sécurité, Alassane Ouattara a également félicité la brigade. Localement, elle a arrêté plus de 250 personnes impliquées dans l’extraction illégale d’or.

Une centaine de sites d’extraction d’or ont été détruits, et de nombreux équipements tels que des tractopelles et autres machines ont été saisis par la brigade.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Orpaillage clandestin/ Achi Patrick déplore: « c’est une gangrène, c’est un cancer » Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire