‘’Notre candidat naturel, c’est Faure Gnassingbé’’ a dit Charles Kondi Agba


Video player

 

Le « candidat naturel » du parti au pouvoir à la présidentielle de 2020 est bel et bien, le président Faure Gnassingbé, a affirmé ce dimanche Charles Kondi Agba, Délégué national du mouvement des Sages pour UNIR.

« Ce qu’il fait correspond exactement à ce que nous souhaitons pour ce pays. C’est à lui que nous allons demander de défendre à nouveau nos couleurs, lorsque la convention du parti va se tenir », a précisé Agba sur radio Pyramide.

« Mais, nous allons lui laisser le dernier mot de dire : je viens ou je ne viens pas. Si Faure Gnassingbé décide d’être candidat à nouveau, nous allons le soutenir », a-t-il souligné.

Ancien ambassadeur, Charles Kondi Agba Agba a été plusieurs fois ministres. Ce dernier a été porté à la tête du mouvement des Sages pour UNIR en janvier 2018, au lendemain du Congrès du parti au pouvoir.

Certains leaders de l’opposition ont invité ces dernières semaines, le président Faure Gnassingbé à ne pas briguer un quatrième mandat. Élu en 2005, le président togolais a été réélu en 2010 et en 2015. Une récente révision constitutionnelle, lui permet de briguer encore deux mandats (2020 et 2025).

Au-delà de ça, Charles Kondi Agba a profité pour laisser un message à  Mgr Philippe Fanoko Kpodzro (Archevêque émérite de Lomé et doyen des évêques du Togo).  Il avait eu un malaise en pleine concertation avec des partis de l’opposition et de la société civile. Mais vite, il a été évacué à l’hôpital.

« Nous souhaitons seulement que Mgr Kpodzro se concentre sur son âge et sur sa santé. Compte tenu de son âge, il doit se dépenser un peu moins. Il y a d’autres façons de se faire entendre, que de crier de cette manière dans le désert », a conseillé Agba, en allusion à ce qui est arrivé au Prélat vendredi dernier.

« Ce n’est pas aujourd’hui que nous écoutons Mgr Kpodzro, car il était déjà président de la conférence nationale. Nous connaissons ses positions (…), il penche trop d’un seul côté. Un sage est plus modéré que cela. Il ne faudrait pas qu’il joue le rôle que joue les militants ordinaires », a critiqué M.Agba, avant de lui souhaiter prompt rétablissement.

Rappelons que le Prélat se bat depuis quelques semaines aux côtés de l’opposition et de certaines organisations de la société civile, pour l’alternance en 2020.

Avec Savoir News

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire