Nigeria : Washington veut extrader un haut gradé nigérian pour fraude


Video player

Le gouvernement nigérian a lancé la procédure d’extradition adressée par le gouvernement fédéral des États-Unis pour Abba Kyari, un officier supérieur de police hautement décoré. En effet, Abba Kyari, sous-commissaire est recherché aux États-Unis pour fraude et vol d’identité.

Abubakar Malami, le procureur général nigérian et ministre de la Justice, qui a rempli le formulaire d’extradition en vertu de la loi nigériane sur l’extradition, a confirmé le 03 mars qu’il l’avait fait à la demande de l’ambassade des États-Unis à Abuja.

Le ministre s’est dit convaincu que les infractions pour lesquelles Kyari était recherché n’étaient ni politiques ni banales et que le dépôt de la demande d’extradition était de bonne foi et dans l’intérêt de la justice.

En juillet dernier, Kyari, 46 ans, a été suspendu par la commission des services de police suite à une inculpation du FBI (Federal Bureau of Investigations) le liant à un influenceur et blanchisseur d’argent présumé Ramon Abbas, populairement connu sous le nom de « Hushpuppi ».

Ramon Abbas, qui a été arrêté par le FBI lors d’une opération secrète aux Émirats arabes unis, a plaidé coupable à un certain nombre de cyber crimes et attend sa condamnation par un tribunal américain.

Basé à Dubaï, il avait payé à Kyari 8 millions de nairas environ 19 500 dollars pour arrêter Chibuzor Vincent, un co-conspirateur qui a menacé de dénoncer une fraude de 1,1 million de dollars contre un ressortissant qatari après s’être senti lésé dans l’accord illégal.

En avril 2020, une demande d’extradition pour Kyari a été déposée devant le tribunal de district central de Californie aux États-Unis.

Le policier, ainsi que cinq autres accusés, font face à trois chefs d’accusation de complot en vue de commettre une fraude électronique, de blanchiment d’argent et d’usurpation d’identité, selon des documents judiciaires. Il encourt jusqu’à 20 ans d’emprisonnement s’il est reconnu coupable.
Kyari a nié à plusieurs reprises tout acte répréhensible, mais, la National Drug Law Enforcement Agency (NDLEA) l’a arrêté pour trafic de cocaïne et appartenance à un syndicat international de la drogue.

Il avait été filmé en train de se livrer à une transaction de drogue avec des agents infiltrés de l’agence. La NDLEA a déposé huit accusations contre Kyari et ses complices. Kyari sera le premier policier nigérian de haut niveau à être jugé aux États-Unis.

Avant son arrestation, Kyari – un ancien commandant de la redoutable Special Anti-Robbery Squad (SARS), était célébré comme un «super flic» pour avoir résolu des crimes très médiatisés, notamment des vols à main armée et des enlèvements, aux côtés d’une équipe tactique qu’il dirigeait. Mais les rapports sur les exécutions extrajudiciaires et l’extorsion sous sa direction ont été largement ignorés par les autorités.

Pour rappel, l’acte d’accusation de Kyari avait conduit le chef de la police, Usman Alkali, à ordonner le démantèlement de l’unité de police. Mais les reportages des médias locaux montrent que l’unité est toujours opérationnelle dans tout le pays.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Nigeria : Washington veut extrader un haut gradé nigérian pour fraude Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire