Le pouvoir de l'information à votre portée sur doingbuzz.com
Nigeria: Une étudiante de 22 ans violée et tuée dans une église
01/06/2020 à 11h29 par La redaction

Une jeune étudiante âgée de 22 ans, appelée Uwaila Omozuwa, est décédée à l’hôpital universitaire de l’Université du Benin (UBTH), dans l’Etat d’Edo, au Nigeria après avoir été battue et violée à l’intérieur de son église.

Il a été constaté qu’Uwaila, qui était une étudiante de première année en microbiologie, partait pour lire tous les jours à l’Église ‘ The Redeemed Christian Church of God’, près de sa maison à Benin City. Mais, elle a malheureusement été battue, violée et frappée avec un extincteur par des inconnus mercredi, 27 mai 2020.

Elle allait souvent s’asseoir et “lire” à l’église près de sa maison car c’était calme, a expliqué sa sœur.

Selon une source, ” le responsable de la sécurité de l’église était allé récupérer les clés de l’église auprès de son gardien quand on lui a dit qu’il y avait déjà quelqu’un dans l’église. Il est arrivé à l’église seulement pour trouver Uwaila dans une mare de sang et à côté d’elle l’extincteur qui a été utilisé pour lui frapper au visage.

Nigeria: Une étudiante de 22 ans violée et tuée dans une église

Il a couru pour informer le gardien des clés et sa femme, qui sont allés à l’église, pensant qu’elle était morte.

Après une observation attentive, ils ont remarqué qu’elle bougeait sa main et l’ont rapidement transporté à l’hôpital. C’est à l’hôpital qu’Uwaila a révélé qu’elle lisait toute seule lorsque des inconnus sont entrés dans l’église, l’ont battu, violé et frappé la tête avec un extincteur”.

Celle-ci est décédée plus tard. L’affaire a finalement été signalée au poste de police d’Oregbeni, mais rien n’a été fait jusqu’à présent.

Ses amis et sa famille sont maintenant passés sur les réseaux sociaux pour exiger des mesures, en utilisant le hashtag #JusticeForUwa

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 631 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Si vous êtes au Togo, on vous recommande ce site pour mieux vendre et acheter

togopapel

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Une jeune étudiante âgée de 22 ans, appelée Uwaila Omozuwa, est décédée à l’hôpital universitaire de l’Université du Benin (UBTH), dans l’Etat d’Edo, au Nigeria après avoir été battue et violée à l’intérieur de son église.

Il a été constaté qu’Uwaila, qui était une étudiante de première année en microbiologie, partait pour lire tous les jours à l’Église ‘ The Redeemed Christian Church of God’, près de sa maison à Benin City. Mais, elle a malheureusement été battue, violée et frappée avec un extincteur par des inconnus mercredi, 27 mai 2020.

Elle allait souvent s’asseoir et “lire” à l’église près de sa maison car c’était calme, a expliqué sa sœur.

Selon une source, ” le responsable de la sécurité de l’église était allé récupérer les clés de l’église auprès de son gardien quand on lui a dit qu’il y avait déjà quelqu’un dans l’église. Il est arrivé à l’église seulement pour trouver Uwaila dans une mare de sang et à côté d’elle l’extincteur qui a été utilisé pour lui frapper au visage.

Nigeria: Une étudiante de 22 ans violée et tuée dans une église

Il a couru pour informer le gardien des clés et sa femme, qui sont allés à l’église, pensant qu’elle était morte.

Après une observation attentive, ils ont remarqué qu’elle bougeait sa main et l’ont rapidement transporté à l’hôpital. C’est à l’hôpital qu’Uwaila a révélé qu’elle lisait toute seule lorsque des inconnus sont entrés dans l’église, l’ont battu, violé et frappé la tête avec un extincteur”.

Celle-ci est décédée plus tard. L’affaire a finalement été signalée au poste de police d’Oregbeni, mais rien n’a été fait jusqu’à présent.

Ses amis et sa famille sont maintenant passés sur les réseaux sociaux pour exiger des mesures, en utilisant le hashtag #JusticeForUwa

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 631 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire